emotional-insecurity-compressor

Amour ou sécurité affective?

par Emeline

Coucou tout le monde,

Olala le couple vaste sujet. J’ai hésité jusqu’à maintenant à écrire sur le couple car ce sujet est compliqué. Il y autant de couple que de personnes. Aucune vérité à ce sujet que des analyses :). J’adore l’auteur Stéphane Zweig pour sa finesse dans l’analyse des rapports humains. Avec beaucoup d’amour et de bienveillance, ces romans sont source de beaucoup de clairvoyance.

Cet article est juste mon point de vue que j’étoffe grace à mes clients sources d’inspiration <3.

Pour en revenir au couple, la société qui est fondamentalement en train de changer avec tout le chaos que cela comporte, impacte d’autant plus la cellule familiale, le couple et l’individu.

L’individu vit plusieurs vies en une. Beaucoup d’expériences professionnelles, de reconversions, de voyages et d’amour.

L’individu active son pouvoir créateur et dissout certains fonctionnements familiaux, tel que le CDI c’est la vie, être fonctionnaire c’est encore mieux! Tout change, tout évolue, donc il y a cassure avec les anciens schémas. La société n’offre aucune sécurité donc l’individu doit faire preuve de créativité.

Nous ne sommes plus enclin à supporter la sécurité affective. Cette sécurité est douillette, confortable mais assassine. Nous sommes en couple avec notre colocataire affectif, avec qui on a tendance à se faire suer profondément. Toutefois on a la sensation que l’on va mourir ensemble donc ne  jamais être seul dans la vie, OUF!

On ne partage pas tant que ça, mise à part le quotidien, la logistique et les connaissances communes. Mais on ne partage pas la vraie communication, celle d’ami à ami, celle qui est riche d’échange, celle qui réchauffe le coeur, qui fait rire, et qui fait vivre.

La sécurité affective est sournoise car elle s’immisce dans le couple de manière insidieuse sans que l’on s’en aperçoive. Un jour on se rend compte que l’on n’ a plus envie d’être avec l’autre, mais que sa présence est une nécessité de la vie quotidienne. On change chacun de son coté sans plus rien partager, en espérant qu’un petit week-end à la campagne ressoudera les liens.

La génération Y casse les schémas parentaux déjà bien chamboulés par la génération précédentes et les adultes de demain seront encore bien différents. Nous voulons un monde différent? A visage plus humain? Cela demande d’être honnête avec soi même et de vivre humainement pour nous. Vivre et non survivre.

En vieillissant les gens affirment de plus en plus ce qu’ils sont.(sans compter les énergies du moment que l’on reçoit). Plus de faux semblant et d’apparence. Les différences ou points communs deviennent flagrants.

Le couple se construit chaque jour. La vigilance est de rigueur, rien n’est acquis. Lors d’une période de crise, il y a deux possibilités. Soit les deux personnes décident de se battre ensemble pour voir si il est possible de s’ajuster et de passer ce cap. Soit une seule des deux personnes tentent de se battre en dialogue de sourd et le couple est voué à l’échec.  Car l’un se contente de la sécurité affective quand l’autre désire de l’amour.

Il faut être deux à vouloir pour que les choses fonctionnent. Se quitter, est ce la mort? Un peu mais pour une renaissance. Car la sécurité affective peut devenir à tel point sordide qu’elle a le goût de la mort et nous transforme en zombie.  Les deux personnes peuvent franchir les marches du non respect et se déchargent l’une sur l’autre dans une totale liberté !

Il faut entreprendre ensemble et partager dans le respect de l’autre ou renoncer.

Comment faire pour suivre ses aspirations? Pour savoir comme agir?

Il y a plusieurs questions à se poser. Est ce que je reçois autant que je donne?

Est ce que je suis dans la joie?

Est ce que j’ai hâte de partager ma journée avec mon conjoint(e)? Est ce que je le ou la considère comme mon confident? Est ce que j’ai envie ou besoin de partager ma vie avec il ou elle? Le besoin n’est pas l’envie.

Il est important de cultiver le non jugement pour répondre à ce genre de question.

Rejoignez moi sur www.lebonheurenlumiere.com

Gros bisous

Emeline

Chronique trouvée sur lapressegalactique.org

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!