peur_amour

Avez-vous l’habitude de transformer l’amour en peur ?

Avez-vous observé dans une relation amoureuse, combien nous sommes inquiets à l’instant où nous déclarons notre amour à l’autre ?

Mais si nous ne comprenons pas cette inquiétude et que nous ne faisons rien à son sujet, alors l’inquiétude se transforme en peur au moyen du besoin à l’autre.

Heureusement, en acceptant et en comprenant le besoin, cela nous libère des croyances profondes et ainsi choisir de donner un nouveau sens à notre relation amoureuse.

La peur de perdre quelque chose d’essentiel

Dès le moment où nous exprimons à l’autre, notre plus grand amour, alors nous créons inconsciemment, notre plus grande peur dans notre vie, car nous voulons mettre du toujours, avoir des garanties, de la sécurité pour ne pas perdre cette personne qui comble nos besoins.

Par conséquent, l’amour se transforme immédiatement en peur et c’est le début des malheurs et des conflits en cherchant des moyens, des solutions réactives pour obliger l’autre à rester en relation.

L’amour devient possession, jalousie et ensuite obsession. Vous donnez naissance à la dépendance.

La dépendance n’est pas l’expression de l’amour dans une relation

Si l’autre vous donne tout ce que vous croyez avoir besoin pour être heureuse ou heureux, alors sans cette autre personne, vous croyez ne pas pouvoir être heureux et vous n’êtes rien. Vous dépendez de ce que l’autre apporte, ce que l’autre offre et ainsi, ne plus faire d’action, ne plus agir par vous-même concernant votre bonheur, mais attendre les actions de l’autre.

Êtes-vous conscient que la joie se situe dans l’action et que son contraire dans l’attente ?

Votre esprit est craintif et il cherche des moyens pour retenir l’autre, peu importe si cela cause des conflits, des disputes ou de la violence.

Vous vivez dans la peur, la peur de perdre ce qui vous apporte votre bonheur. Et si vous n’êtes pas heureuse ou heureux, alors c’est la faute de l’autre et vous le blâmez pour vos malheurs.

Tout cela, parce que vous dépendez de l’autre sans avoir eu de choix libres.

La croyance populaire n’est pas la vérité

Comme des milliards de gens vivent en ayant besoin des autres, alors vous croyez que cela est vrai. Le problème n’est pas le besoin, mais l’absence de choix concernant ce moyen et ainsi créer une profonde croyance que cela doit être vrai.

Vrai, dans le sens qu’un grand nombre de gens y croient et non en vérifiant leur propre sentiment et celui de l’autre.

Mais le besoin d’amour est une illusion, même si presque tout le monde y croit. Il permet d’avoir un choix, quand on comprend son caractère illusoire qui doit exister afin d’avoir un choix possible entre le besoin et ce que le besoin n’est pas.

Le besoin est un attachement tandis que la liberté est un détachement.

Est-ce que nous préférons que l’autre reste avec nous sans obligation ou bien qu’il reste avec nous par obligation ? Est-ce que vous préférez rester avec quelqu’un par choix libre ou de rester par l’obligation, par la peur ?

Est-ce que vous préférez être heureux selon votre volonté ou bien selon celle des autres ?

Pouvez-vous débuter une saine relation d’amour ?

Pour presque tout le monde, l’amour dans une relation est une réponse, une réaction habituelle à l’accomplissement des besoins.

Vous avez besoin de quelque chose et l’autre a besoin d’autre chose. Chacun observe dans l’autre une occasion de combler ses propres besoins.

Alors, vous cherchez à vous entendre pour faire un échange et vous obliger à respecter des conditions, des engagements pour tenir l’autre en otage ou le forcer à remplir des promesses qu’il est impossible de tenir, car la vie change.

Cela n’est pas l’amour, mais une version contrefaite par un esprit craintif qui a peur de perdre quelque chose d’essentiel.

Mais si vous êtes d’accord tous les deux, que votre relation amoureuse a pour but de créer une occasion et non une obligation, pour évoluer ensemble, de vous exprimer sans jugement ni critique ni négation, d’avoir l’intention de comprendre vos inquiétudes et vous guérir de toute pensée fausse ou toute idée qui limite votre liberté, alors votre relation n’a pas sa base dans la peur.

Si vous êtes conscient aussi que les problèmes sont des opportunités déguisées afin de choisir de créer de magnifiques et nouvelles expériences, alors jamais vous n’allez vous voir comme des adversaires, mais comme un miroir dans lequel, vous pouvez vous connaître tel que vous êtes et ainsi choisir un état d’être qui vous convient, qui vous intéresse.

Avoir une relation sans avoir besoin de l’autre

Pourquoi ne pas créer une relation amoureuse où vous n’avez pas besoin de personne, car le plus grand cadeau que vous puissiez offrir à quelqu’un est le pouvoir de ne pas avoir besoin de vous, de n’avoir besoin de vous en aucune situation ?

Ne pas avoir besoin ne signifie pas ne pas avoir de désir. Un désir est une préférence tandis qu’un besoin est une dépendance sans aucun choix.

Tant que les gens auront besoin de vous pour survivre, pour être heureux, alors vous ne leur rendez pas service. Vous ne leur rendez vraiment service qu’au moment où ils s’aperçoivent que vous ne leur êtes pas nécessaire.

Par conséquent, ne cherchez plus à faire de votre amour une colle qui attache, mais plutôt un aimant qui d’abord attire, puis pivote et repousse, pour que ceux qui sont attirés vers vous ne se mettent pas à croire qu’ils doivent coller à vous pour survivre et être heureux.

Rien n’est plus éloigné de la vérité, rien n’est plus nocif pour quelqu’un d’autre et rien ne tue une relation amoureuse ou toute relation que le besoin.

Combien grandiose est notre sentiment de voir quelqu’un qui n’a pas besoin de nous et qui demeure librement avec nous, sans aucune peur, parce qu’il ou qu’elle nous aime ?

Voyez-vous la grande différence dans ce choix ?

La différence entre la peur et l’amour

Toutes vos actions et vos décisions sont fondées soit sur l’amour, soit sur la peur. Vous n’avez pas d’autre choix que celui de choisir entre ces deux possibilités.

• La peur est l’énergie qui divise, l’amour est l’énergie qui unit.
• La peur retient, l’amour chérit.
• La peur oblige, l’amour choisit
• La peur contrôle, l’amour libère.
• La peur blesse, l’amour guérit.
• La peur juge, l’amour comprend.
• La peur nie, l’amour accepte.
• La peur attaque, l’amour répare.
• La peur épargne, l’amour partage.
• La peur empoigne, l’amour lâche prise.
• La peur s’accroche à tout ce que nous avons, l’amour donne tout ce que nous avons.

L’amour est tout, elle inclut aussi la peur, car en l’absence de peur, aucun choix n’est possible entre l’amour et la peur. Entre ce que vous êtes et ce que vous n’êtes pas.

SOURCE : Avez-vous l’habitude de transformer l’amour en peur ? par Claude sur MagAmour

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!