femme-triste

Comment transformer votre sensibilité en votre meilleure force ?

Selon la chercheuse Elaine Aron, autour de 15 à 20% de la population sont des personnes hautement sensibles à cause de la nature de leur système nerveux.

Ces personnes, qui ont généralement un penchant pour la sur-stimulation, la réactivité émotionnelle et l’empathie, ne sont pas toujours bien accueillies par la société.

La négation de la sensibilité est un problème de notre temps car on l’associe souvent à fragilité.

C’est pour cela que la plupart des gens suppriment leur sensibilité, sans se rendre compte que bien développée et bien stimulée, c’est une qualité d’une valeur inestimable.

Nier sa propre sensibilité et réprimer ses sentiments négatifs, fait que ces derniers persistent et se transforment en problèmes non résolus.

Être conscient de sa propre sensibilité et l’exprimer nous permet de libérer une énergie émotionnelle qui peut être canalisée de manière créative et constructive. 

“Ne vous culpabilisez pas d’être sensible ou émotif. C’est le signe d’un grand cœur et n’ayez pas peur que les autres le voient. Montrer vos émotions est un signe de force”

-Brigitte Nicole-

La sensibilité est quelque chose de naturel

La sensibilité est la capacité à recueillir l’information sensorielle du système nerveux. Elle est neutre et n’est donc ni bonne ni mauvaise. C’est comme un microphone sensible qui recueille les sons les plus subtils.

Le système nerveux sensible peut recueillir les émotions des gens, le climat, la lumière, les sons, les odeurs et bien plus, pour ensuite assimiler les pensées, les sentiments, les émotions et les actions qui se sont formés en lui.

Accepter les émotions

Pour transformer la sensibilité en force, il est nécessaire de s’accepter soi-même et de savoir prendre les rennes de nos émotions pour qu’elles aillent en notre faveur et qu’elles ne galopent pas comme des chevaux débridés.

Ces rennes ne doivent ni être réprimés ni niés, mais libérés pour donner lieu aux émotions, qui surviennent au moment opportun et dans la meilleure des formes.

La répression ou l’évitement des émotions donne souvent lieu à ce que l’on appelle «les méta-émotions», c’est-à-dire des émotions par-dessus des émotions, comme par exemple, être énervé car on est triste, ou se sentir coupable car on est excité.

Pour transformer la sensibilité en force, il est nécessaire d’expérimenter l’émotion comme elle est et de l’accepter en tant que telle.

Beaucoup de gens accumulent toute une série de comportements d’évitement conscients ou inconscients qui les empêchent de ressentir aussi bien les émotions négatives que les émotions positives.

Leur sensibilité peut leur faire ressentir les expériences de manière trop accablante. Alors, intentionnellement, ils les détruisent.

Cela peut être quelque chose de très simple : par exemple, allumer la télévision après le travail pour éviter de penser aux problèmes de la journée, boire ou consommer des substances pour endormir la stimulation d’environnements sociaux complexes.

Voici des manières d’ignorer ou d’intellectualiser les émotions, une excuse pour ne pas avoir à traiter avec elles. Mais ce ne sont pas les seules.

Pour contrecarrer cette tendance, il faut reconnaître une émotion quand elle est là, l’accepter telle qu’elle est, la ressentir sans se juger et accepter les réactions physiques qu’elle provoque en nous, pour finalement, la laisser partir.

Sensibilité, passion et créativité

Une caractéristique qui est souvent lié à la passion et à la créativité.

Les personnes sensibles sont souvent des artistes, et vice versa, car elles sont plus conscientes de leurs émotions et sont plus capables de les communiquer à travers leur travail.

Malheureusement, l’éducation a tendance à mettre en valeur les compétences scientifiques et celles qui sont liées aux affaires dès le plus jeune âge, ce qui éloigne les enfants de l’expression artistique.

Cette dernière est alors considérée comme superflue et comme un éventuel «complément» à d’autres questions plus importantes et qui requièrent plus de temps.

Pourtant, nous ressentons tous dans notre for intérieur de la passion pour quelque chose, quoi que les autres pensent.

Reposez-vous et réfléchissez

Les personnes sensibles ont souvent tendance à être réfléchies, surtout si elles passent beaucoup de temps dans des environnements intenses qui sont potentiellement accablants pour elles.

Il est bon, pour elles, de se dégager du temps pour réfléchir, et même d’écrire un journal intime, afin d’avoir du temps pour faire redescendre le niveau de saturation dû à la stimulation extérieure.

Prendre un moment concret pour s’arrêter et penser permet d’être plus conscient de sa situation et des nuances subtiles qui ont un impact sur notre quotidien, de manière constante, comme la goutte d’eau sur la roche.

Auteur : Sarah Boucault
Nos pensées.fr

Source original : Comment transformer votre sensibilité en votre meilleure force ? 

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!