shutterstock_428511079

Écoutons-nous vraiment nos enfants avec coeur?

On croit que la communication se fait en parlant, mais la communication réparatrice se pratique tout d’abord par l’écoute active. Bien entendu, pour entendre ce que l’autre veut nous communiquer il faut que le dialogue s’installe. Cependant, ce que l’on dit n’est pas nécessairement la clé du succès dans la compréhension du message.

Une étude faite par le psychologue Noel Birch soutient ceci :

Dans la communication moyenne, les mots réels que nous entendons ne représentent que 7 % du message total. Le ton de la voix et l’inflexion comptent pour 23 % et un énorme 70 % est du langage corporel non verbal.

Il m’apparaît donc évident que si nous sommes incapables de faire correctement l’écoute et de décoder les détails non verbaux, il y a de fortes chances que nous passerons à côté du message.

À bon entendeur, salut! Les 4 qualités pour pratiquer la bonne écoute

  1. La personne qui sait écouter considère que le temps est de l’or. Elle investira une période de la journée où elle ne risque pas d’être dérangée, mais comprendra que l’urgence de la situation prévaut sur tout le reste.
  2. Elle est digne de confiance. S’ouvrir à quelqu’un d’autre exige une vulnérabilité de celui qui se confie. Si cette confiance est brisée, elle pourrait entraîner des conséquences importantes. Des sentiments de honte, de déception ou de colère remplaceront le lien qui devait s’établir entre les deux personnes.
  3. Elle focalise sincèrement sur l’autre. La connexion doit être sincère et profonde sans quoi vous perdez votre temps et celui de l’enfant. Un simple regard sur la montre suffit à tout gâcher et à briser ce précieux moment. S’ouvrir est extrêmement difficile. Si la personne qui se confie ressent le moindre agacement, elle se refermera et sera blessée, même si elle ne l’avoue pas.
  4. Elle évite les commentaires et démontre de l’empathie. Le réel besoin chez la personne qui se confie est de se faire écouter. Elle n’a besoin ni de conseil ni de se sentir jugée. Ce qui est important pour elle, c’est de se libérer de ce qu’elle ressent et de se sentir compris. Lorsqu’elle voudra un conseil, elle vous le demandera.

Quelqu’un a déjà comparé l’empathie dans une relation au ciment dans un bâtiment. Sans ciment, tout s’effondrera… Tout comme la relation sans empathie.

Quelques faits

  • D’excellentes relations sont basées sur d’excellentes habiletés à communiquer efficacement. Si les conversations tournent au vinaigre, c’est qu’elles ont été abordées de façon incorrecte.
  • Si nos capacités d’écoute active et la facilité à exprimer nos sentiments de manière positive ne sont pas appliquées correctement, le message ne passera pas.
  • À l’adolescence… Si nous n’arrivons pas à faire de l’écoute active avec eux et s’ils n’apprennent pas à communiquer de façon appropriée, nous aurons de la difficulté à obtenir de la relation quoi que ce soit. Comme ils deviennent de plus en plus responsables de leurs actes, il est essentiel de maintenir une saine communication afin de les aider à accepter vos connaissances. S »ils se sentent respecter, ils nous respecteront davantage en retour.
  • L’écoute active est difficile parce que nous sommes :
    — Trop pressés par toutes nos responsabilités;
    — Nous sommes tentés de donner des conseils rapidement;
    — Nous sommes écrasés devant l’ampleur de la problématique;
    — Nous posons trop de questions directes ce qui empêche à la communication de fleurir;
  • Pour permettre à la communication de fleurir, il faut savoir poser des questions ouvertes.
    — Comment te sens-tu?
    — Comment vis-tu tes journées?
    — Quels choix ferais-tu?
  • Pour bien décoder ce qui se trame dans la tête de nos enfants, il faut complètement s’abandonner à l’empathie et demeurer présent sans détourner notre attention pour quelques raisons qu’il soit.

À nos oreilles, GO!

Visitez la coach maman.com et téléchargez gratuitement le guide J’ai de la valeur et accompagnez vos enfants dans un voyage de 20 jours qui leur fera découvrir leurs immenses qualités. Ils comprendront qu’ils possèdent tout ce dont ils ont besoin pour avancer dans ce monde. Oui, votre enfant doit le reconnaître et le comprendre pour se sentir complet. Aidez-les!

J'ai de la valeur! copie

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Vous étes invités à reproduire cet article en incluant le nom de l'auteur, un lien vers la source original
et la mention :" Article trouvé sur Les Mots Positifs.com".

Source original : http://lacoachmaman.com/comment-bien-ecouter-les-enfants-en-pleine-conscience/