shutterstock_280491962

Ne pas s’aimer n’est pas un état naturel

Il n’y a aucune raison que vous ne vous aimiez pas. Toutes les pensées provenant d’un lieu de non-amour ont été créées à partir d’idées extérieures à vous. Ce sont les agents extérieurs qui ont fait naître en vous l’idée que vous n’étiez pas un être parfait.

Ne faites que penser au temps où vous étiez un jeune enfant. Vous est-il déjà arrivé de vous regarder dans le miroir et de vous dire à quel point vous aviez besoin de maigrir, de vous faire refaire le nez, d’avoir la peau d’une autre couleur ou d’espérer une couleur de cheveux différente? Est-ce qu’une seule fois vous vous êtes questionné sur le fait de savoir si les autres allaient vous aimer davantage ou s’ils allaient avoir un regard appréciateur si vous changiez quelque chose en vous? Non, ce n’est jamais arrivé. Lorsque vous étiez jeune, vous vous aimiez inconditionnellement. Vous posiez un regard positif sur vous et ce qui vous entoure. La notion que les gens fussent inadéquats ou inacceptables dans leur nature ne vous traversait pas l’esprit.

Pourquoi je ne m’aime pas

Imaginez ceci, aujourd’hui vous ne vous aimez pas, parce qu’on vous a enseigné à ne pas vous aimer. On vous a dit de cesser de vous aimer tel que vous étiez. D’ailleurs, on a utilisé plusieurs subterfuges pour le faire. On a utilisé des étiquettes pour parler de la façon dont vous vous comportiez, vous obligeant à ne pas aimer vos comportements. On vous a demandé de vous habiller d’une certaine façon pour convenir aux autres et aux regards des autres. On vous a demandé de porter du maquillage pour avoir meilleure mine, et même vous en empêcher sous prétexte que vous alliez ressembler à une fille de rue. On vous a encouragé à perdre du poids, à vous exprimer différemment, à vous présenter différemment… La liste est sans fin.

Pensez-y! Ne pas s’aimer est un concept purement mental. Non seulement mental, mais aussi complètement faux. Nous ne sommes pas nés dans le non-amour, nous nous y sommes conformés. Nous avons appris à ne pas nous aimer. N’est-ce pas là un concept complètement fou? S’éloigner de l’amour… qui aurait cru une telle chose possible!

Aujourd’hui, la science travaille jour et nuit à combler ce manque d’amour qui se solde par toute sorte de maladie ou de trouble psychologique. Mais, nous n’avons pas besoin de toutes ces études pour comprendre d’où provient le mal, car vous le savez déjà. Ce dont nous avons besoin, c’est d’apprendre à s’aimer dès notre plus jeune âge. Ça ne demande ni médicaments ni thérapie, mais de l’éducation.

 

Quoi faire pour apprendre à s’aimer

Il faut apprendre à se connaître et à avoir un sens profond du Soi. Et, pour y arriver, il faut se prendre soi-même en charge.

  • Changer complètement votre mode de pensée. Comprenez d’où proviennent ces idées qui vous pourrissent la vie et qui vous font croire que vous ne méritez pas d’être aimé comme vous êtes.
  • Contrôler vos sentiments. Personne n’est en contrôle de vos émotions, vous seul l’êtes. J’acquiesce à l’idée que ceci peut être difficile, mais ce n’est pas impossible. Les sentiments sont une réaction physique provoquée par une pensée. Changez une pensée à la fois et vous verrez des résultats concrets.
  • Choisissez de vous aimer. La recherche de l’amour peut être motivée par le besoin de vous épanouir, sachant que vous vivrez beaucoup mieux dans l’amour que dans le non-amour. Comprenez qu’actuellement vous vivez en créant chaque jour des pensées qui vous font croire que vous êtes insuffisants.
  • Vous êtes votre premier amour. Ne songez pas une seconde à penser que vous devez aimer les autres avant vous-même. De toute façon, si vous ne vous aimez pas, vous ne saurez pas comment bien aimer les autres. Non seulement vous choisirez de projeter l’amour que vous n’avez pas pour vous sur une autre personne, mais en plus vous vous attendrez à ce que les autres correspondent parfaitement à ce que vous attendez d’eux. C’est souvent ce que l’on fait avec nos enfants et notre conjoint.

L’amour de soi provient tout d’abord au niveau de l’intellect. Comme je disais au début, vous ne possédez pas le gène du non-amour, vous le devenez avec le temps. Et, vous éloigner de votre essence – de ce que vous étiez comme « être » dès la naissance — a permis de faire grandir les pensées négatives, celles-là mêmes qui vous rendent malade avec le temps.

C’est à vous de changer les habitudes malsaines qui se sont ancrées dans votre cerveau. C’est à vous de porter un regard aimant sur vos paroles et vos idées préconçues, et de changer le vocabulaire que vous utilisez. Soyez conscient de la façon dont vous vous décrivez, dont vous décrivez vos actions, dont vous décrivez vos comportements… Saisissez intellectuellement que votre corps physique et mental est un temple qui doit être poli et astiqué quotidiennement. Personne ne le fera pour vous. Ni vos enfants, ni votre conjoint, ni vos parents. Lorsque votre temple retrouvera sa splendeur, les gens qui y entreront en sortiront grandis.

 

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Vous étes invités à reproduire cet article en incluant le nom de l'auteur, un lien vers la source original
et la mention :" Article trouvé sur Les Mots Positifs.com".