woman-1447092_1280

Quand on pense que c’est la faute des autres

C’est la faute des autres ! Un enfant grandit en entendant ses parents dire : « ce n’est pas de ma faute, c’est de ta faute » ou encore « c’est à cause de lui ou d’elle ». En entreprise ou dans notre vie en général, la patate chaude comme on l’appelle reste rarement entre nos mains. Il est plus facile de blâmer les autres que de se blâmer soi.

Retour en arrière

Je me souviens il y a quelques années, j’étais en Côte d’Ivoire. J’avais de la chance, car la vie m’a permis d’avoir de l’aide à la maison lorsque mon fils avait environ deux ans. Un jour mon fils s’est cogné contre le mur. La belle Clarisse en pensant bien faire a frappé le mur en disant : « méchant mur, méchant mur ». Heureusement, j’étais à côté. Je me suis mis à lui expliquer ceci: le mur ne s’est pas déplacé, il l’a vu, mais n’a pas freiné, ce n’est en rien la faute du mur, mais plus la faute à mon fils. La responsabilité s’apprend à tout âge.

Un autre exemple, toujours avec mon fils. Il est arrivé un moment lors de sa première année, où il ne voulait plus faire ses devoirs. Après lui avoir expliqué le risque de ne pas les faire, j’ai acquiescé et l’ai laissé faire ce qu’il voulait. Il ne s’est pas senti fier avec la note qu’il a ramenée et je n’ai plus jamais eu de problème. Franchement, je préfère qu’il l’apprenne à cet âge que plus tard et je me suis sauvée de multiples heures de bagarres. Encore une fois, c’est la responsabilité.

Si nous couvrons leurs erreurs et si nous faisons tout à leur place, la notion de responsabilité ne sera jamais acquise.

Être responsable, qu’est-ce que c’est?

Être responsable c’est assumer ses actions et ses gestes. Au lieu de dire que c’est la faute d’un tel, pourquoi ne pas vérifier ce qui peut être fait de ton côté. Si vraiment tu vois que tu dépends d’une autre personne, fais des ententes claires.

Je vois souvent des personnes qui savent ce qu’elles ont à faire, mais parce qu’elles ont la flemme, ou pas assez de connaissances, parce qu’elles ont peur, parce qu’elles ne savent pas, parce que c’est de l’inconnu, pour ne pas être jugé, ne vont rien dire, ne vont rien faire. Et pourtant, cela repousse le dilemme à plus tard. De plus, ces personnes perdent du temps, des fois de l’argent et le problème grossi en attendant !

Alors, remonte-toi les manches et fais ce que tu as à faire.

Quel type de personne va accuser les autres de ne pas être responsables?

Comme tu le sais dans ma boîte à outils j’ai de nombreux exercices. Entre autres je travaille beaucoup avec les blessures. Si tu ne les connais pas, tu peux lire le livre de Lise Bourbeau : Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même. L’une de ces blessures est la blessure de trahison. Les personnes qui sont dans cette blessure vont porter le masque du contrôlant.

Pour que cela soit plus clair pour toi, voici ce que sont une blessure et le masque d’après le livre de Lise Bourbeau :

Une blessure c’est :

  • Une douleur émotionnelle vive ressentie au cours d’une relation où l’un de nos besoins essentiels n’est pas satisfait et où nous réagissons en accusant – nous-mêmes et l’autre. Un chaos émotionnel vécut seul, dans l’isolement, car on n’est pas conscient de ce qui fait si mal, donc difficile d’en parler. C’est à ce moment que s’enracine un sentiment de rejet, d’abandon, d’injustice, d’humiliation ou de trahison. »

Le masque c’est :

« Un mécanisme de défense mis en place dans l’enfance pour nous éviter de trop souffrir et pour assurer notre survie. Un comportement ou attitude automatique que l’on adopte pour cacher une douleur émotionnelle inconsciente. Une personnalité (partie de notre ego) qui nous empêche d’être nous-mêmes et d’exprimer notre vulnérabilité et, par le fait même, notre individualité. En résumé, quand un masque est activé, c’est toujours l’ego qui est à l’œuvre. »

Donc comme tu vois, il y a cinq blessures et donc cinq masques correspondants.

Dans le sujet du jour, je veux mettre l’emphase sur la blessure de trahison donc le masque de contrôlant. Je ne vais pas pouvoir te donner tous les points de cette blessure dans cet article, par contre, voici les grandes lignes qui prouvent que celui qui parle de responsabilité… est en général… très peu ou pas responsable. Il pense savoir tout sur tout le monde. Il essaye de tout prévoir pour éviter de voir arriver sa plus grande peur, la dissociation, la séparation et le reniement.

Il existe plusieurs réactions lorsque la blessure est activée, toujours selon Lise Bourbeau. J’ai choisi les réactions que je vois souvent chez mes clients et pour être honnête, il faut dire que je les ai vu aussi chez moi par moment ☺ :

  • Cette personne fera tout pour convaincre les autres de sa forte personnalité. Elle utilise ses qualités de chef pour imposer sa volonté.
  • Elle cherche l’attention en racontant tous ses déboires et ses mésaventures.
  • Elle a beaucoup d’attentes envers les autres et elle est exigeante. Elle les exprime en étant demandante et en insistant tant qu’elle n’a pas eu ce qu’elle voulait.
  • Elle n’est pas en contact avec sa vulnérabilité et cherche à se montrer forte et très capable. Elle se croit indispensable et pense que les autres ne réussiraient pas sans elle.
  • Elle performe surtout pour être considérée comme importante et indispensable.
  • Elle se croit très responsable, mais en réalité elle accuse facilement les autres et leur fait porter le blâme. Elle trouve facilement des moyens pour ne pas être accusée.

Donc finalement, elle va contrôler les autres, mais se faisant, elle oublie complètement qu’elle ne s’écoute pas, qu’elle n’est pas en lien avec ses besoins et donc n’est en rien responsable de ses gestes et de sa vie.

Et maintenant ?

Et maintenant, si tu te reconnais, surtout ne te tape pas sur la tête. Maintenant que tu le sais, tu vas pouvoir observer tous les moments où tu étais dans ton masque pour ne pas toucher à la blessure afin d’éviter de souffrir. Au final, c’est souffrant, d’où la mise en place de ce mécanisme de défense.

Ton seul exercice est d’observer et de m’écrire en bas dans les commentaires ce que tu en penses et si tu te reconnais. En passant saches que nous avons presque tous 4 des 5 blessures, cela peut t’aider ☺.

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Vous étes invités à reproduire cet article en incluant le nom de l'auteur, un lien vers la source original
et la mention :" Article trouvé sur Les Mots Positifs.com".

Source original : http://www.zarahissany.com/quand-on-pense-que-est-la-faute-des-autres/