Confiance en soi

Citation Comment avoir confiance en soi : les 10 clés pour y arriver

Comment avoir confiance en soi : les 10 clés pour y arriver

La confiance en soi, c’est cette capacité à passer à l’action, c’est trouver les ressources internes pour agir vers ses objectifs malgré les doutes, la peur ou le stress. Tous les jours, je côtoie ou j’accompagne des personnes qui me disent comment prendre confiance en soi car « j’ose pas », « j’ai pas confiance en moi »,… Je suppose que si vous lisez cet article, c’est que vous avez déjà eu peur d’oser faire des choses : la peur de parler en public, de dire non, d’aborder une fille ou de se jeter dans le projet qui vous tient à cœur. Et vous vous êtes maintes fois répété « Ah, si j’étais quelqu’un d’autre, j’y arriverai » et puis vous avez fini par capituler. Le manque de confiance en soi est devenu un obstacle à votre épanouissement !

Voyons ensemble 10 clés pour booster sa confiance en soi !

1-Prendre confiance en soi par l’entraînement et la répétition

La répétition, tout comme l’entraînement, est la 1ère clé de la confiance en soi ! Souvenez-vous quand vous avez appris à conduire, vous n’en meniez pas large et pourtant à force de répéter encore et encore les mêmes gestes et les mêmes situations vous avez développé la confiance en votre capacité à conduire. C’est pareil pour aborder une fille, parler en public, c’est la répétition qui va faire que vous allez diminuer le stress de l’évènement. Par exemple, où que je sois, je parle à tout le monde, en soirée, à la boulangerie, dans un bar, dernièrement sur un catamaran. Non pas que je sois un être sociable de naissance mais parce que je répète cet exercice, tout le temps et avec tout le monde. Je fais des blagues, je taquine, je m’intéresse… Je peux vous garantir qu’au début, ce n’était pas top mais maintenant c’est comme pour conduire, je n’y réfléchis même plus. Mon cerveau a pris l’habitude d’échanger avec tout le monde, ce qui fait que les situations où je me trouve face à des inconnus sont devenues une routine tout comme passer les vitesses de ma voiture… Lire Aussi : Confiance en soi : Vaincre sa timidité ?

2-La préparation technique et mentale

La préparation est de deux ordres :

  • une technique, comme par exemple pour préparer la vidéo de cet article, je n’arrive pas devant la caméra en me disant qu’est-ce que je vais leur dire aujourd’hui, par où commencer… Comme pour la voiture vous allez vérifier que vous avez de l’essence, que vos pneus sont bien gonflés avant de faire un long trajet…. Eh bien ! C’est pareil pour la confiance en soi, savoir le lieu de tournage, préparer les vêtements que je vais mettre, prévoir le scénario de la vidéo, toute cette préparation va m’aider à avoir confiance avant de me présenter devant vous.
  • une mentale, comme pour les sportifs de haut niveau. On parle de visualisation émotionnelle. Par exemple la veille de chaque séance d’enregistrement je me visualise émotionnellement en train de parler avec aisance et en toute décontraction. Je le fais avant chaque intervention publique également car le cerveau ne fait pas la différence entre situation réelle et imaginaire.

D’ailleurs, moi le premier, je flippe devant les films d’horreur alors que nous savons que ce n’est pas vrai mais notre cerveau émotionnel ne fait pas la différence. Visualisez-vous émotionnellement réussir votre défi : parler en public, aborder un ou une inconnu(e), passer un entretien ou un oral. Tous les sportifs de haut niveau le font avant chaque compétition, ils décortiquent émotionnellement chaque étape, alors soyez ce sportif de haut niveau avec vous-même.

3-Faire de nouvelles activités pour booster sa confiance en soi

Souvent, on veut avoir confiance en soi, mais dans son canapé sans expérimenter de nouvelles choses. J’ai eu une coachée qui m’a dit « je veux avoir confiance en moi rapidement et sans faire d’effort ». Mais c’est comme apprendre à conduire sur une console de jeu, vous le saurez en théorie mais sans pratique cela ne sert à rien. Faites des choses nouvelles, expérimentez, sortez de votre zone de confort pour habituer votre cerveau à des situations différentes donc inconfortables. Allez dans de nouveaux endroits : restaurants, supermarchés, activités… Peu importe votre zone de confort, l’objectif ici est d’habituer votre cerveau à se confronter à l’inconnu et ainsi rassurer cette petite voix intérieure qui vous dit habituellement « reste donc tranquille dans ta zone de confort ». On vous invite et vous connaissez peu de monde, dites immédiatement banco ! Domptez donc, votre stress et votre peur de l’inconnu car il est illusoire de croire que le stress ou la peur va disparaître… Souvent je vois sur internet que la confiance en soi est de devenir l’homme alpha… Mais James Bond, Bruce Willis dans piège de cristal, ou consort n’existent pas dans la vraie vie, ce sont des acteurs ! La peur sera toujours présente et heureusement d’ailleurs, car elle n’est ni bonne ni mauvaise, elle est simplement un avertisseur. C’est ce que nous faisons de ce signal qui est bloquant ou stimulant.

4-Apprendre à s’aimer pour augmenter son estime de soi

En formation ou en coaching, je fais souvent le test du miroir ! Et c’est dingue le nombre de personnes qui n’arrivent pas à se regarder dans le miroir et à se dire je t’aime ou à se parler avec bienveillance. Parfois même, et c’est souvent le cas en individuel, les personnes sont en pleurs devant leur propre reflet, car toutes les croyances limitantes ressortent face à soi-même. Se parler avec bienveillance, apprendre à s’aimer, se libérer et faire la paix avec son passé, accepter ses failles et ses faiblesses…Tout cela fait partie de l’apprentissage de la confiance en soi, nous ne sommes pas dans les films où les super héros n’ont pas une goutte de doute. Retirer ses lunettes négatives sur soi-même pour en prendre de nouvelles plus bienveillantes est obligatoire pour booster son estime de soi et avoir confiance en soi. Faites la paix avec vos échecs, de toute façon, ils sont derrière vous et appartiennent au passé. Ce qui compte, c’est maintenant, car c’est le présent qui va construire votre avenir. Commencez déjà par choyer votre futur plutôt que de vous apitoyer sur votre passé et ses erreurs!

5-Changer votre regard sur l’échec

Régulièrement et c’est normal la peur de l’échec, du rejet, du regard de l’autre, nous maintient dans l’inaction. Changez votre regard concernant l’échec et la réussite. Je vais vous dire ce qu’est d’échouer, l’échec c’est de ne pas avoir essayé, de ne pas avoir tenté. Chaque fois que vous essayez même si vous réussissez pas, même si ce n’est pas parfait, félicitez-vous de votre passage à l’action. Cette fille ou cet homme ne veut pas de vous, votre intervention à l’oral était médiocre, votre pitch pas terrible et vous avez raté cette vente, mais vous avez osé passer à l’action pour votre bonheur. Combien restent dans l’inaction en se disant « si j’avais osé », « si j’avais tenté »… et sont malheureux de leur propre inaction comme vous quand vous n’osez pas. Si je m’étais arrêté chaque fois que j’ai échoué, je n’aurai jamais avancé. Oui ! Je me suis cassé la gueule que cela soit pour prendre la parole en public, vendre une prestation ou aborder une fille, ou encore lors d’une rupture amoureuse et alors, on se relève et on repart au combat car l’échec est l’inaction et la réussite est d’avoir tenté car on est allé au bout de soi. Retrouvez mes conseils sur ma page YouTube

6-Se rappeler ses victoires face aux doutes

Nous avons tendance à regarder nos échecs de trop près et à sous-estimer nos victoires. On voit la vie avec un prisme déformant dû à notre éducation et nos expériences. C’est en gros nos lunettes du monde. « J’ai déjà échoué donc je n’y arriverai pas ». C’est approximativement ce que se dit notre cerveau car il ne veut pas échouer à nouveau. Mais regardez toutes vos victoires sur la vie, listez-les le cas échéant et remémorez-les le plus souvent possible et vous verrez que vous allez rapidement booster votre confiance. Nous avons des biais cognitifs qui nous poussent à agir selon nos croyances, alors il faut aller chercher les ressources profondes en soi pour passer à l’action. Pensez à vos victoires et réussites et voyez vos « échecs » comme un apprentissage.

7-Apprendre à être soi

Je passe pour être quelqu’un de profondément sociable mais je n’ai pas de cape magique ou de prédisposition particulière, mais j’aborde les autres en étant moi. Je dis non, je dis stop quand cela ne me plaît pas. Ce n’est pas être égoïste, c’est au contraire être rayonnant car on est pleinement soi-même. On a peur de dire non ou de froisser, et alors nous sommes en sur-adaptation mais dire non ou stop fait terriblement du bien car nous sommes pleinement nous-mêmes et on se respecte. Combien de fois ai-je entendu « j’aimerai dire non ou stop » non suivi d’effet, car il est là le malheur quand on ne s’écoute pas soi et que l’on ne se respecte pas soi-même! Ce qui diminue notre estime de soi puisque nous disons amen à tout. Se respecter est la meilleure façon d’apprendre à avoir confiance en soi !

8-Accepter ses émotions

Alors oui, on va vous parler de mâle alpha, de ne pas avoir d’émotions,… Mais heureusement que nous en avons sinon la vie serait profondément triste. Le stress, la peur, le doute font partie intégrante de nos émotions et il est illusoire de croire qu’elles vont disparaître. Tous les jours je doute, tous les jours j’ai peur, tous les jours je stresse mais je me sers de ces émotions pour en faire quelque chose de positif et sortir de ma zone de confort pour mon futur moi… Celui que je serai dans 6 mois, 1 an, 5 ans… Celui qui prend la décision de passer à l’action, et d’arrêter la procrastination maintenant, le fait pour son avenir et son futur soi !

9-Adopter le langage corporel

Votre esprit et votre corps font partie d’un même système et sont soumis à une influence réciproque. Quand vous êtes heureux ou triste votre corps se met au diapason de vos émotions mais l’inverse est aussi vrai ! Grosso modo le langage corporel de la confiance se résume par :

  • Un corps ouvert et les épaules en arrière
  • Une posture droite et pas avachie
  • Le plexus solaire en avant
  • Le regard droit et non fuyant
  • Des gestes amples et non rapides
  • Une respiration par le ventre

En ayant un langage corporel confiant, vous allez gagner en confiance. Essayez devant votre miroir et ressentez comme cela booste votre confiance en vous. Votre langage corporel et votre respiration ont une influence majeure sur votre confiance en vous.

10-Dire stop aux excuses

Les excuses sont nos parfaits alibis de l’inaction, « je ne peux pas me séparer car j’ai des enfants », « je ne veux pas me remettre en couple car j’ai trop souffert », « je ne veux pas essayer de créer ma boite car 80% n’y arrivent pas », « je ne peux pas aborder cette fille car il y a du monde autour »… Tout ça c’est « des conneries ». Votre cerveau se trouve toutes les excuses du monde pour ne pas agir et rester dans sa zone de confort de peur de l’inconnu. Il fait la balance entre gain et perte mais c’est un biais cognitif, il ne voit que les pertes potentielles c’est ce que l’on nomme l’aversion à la perte. Du coup nous allons nous dire et si, et si, et si…Et si quoi ? Votre bonheur ne doit pas être freiné par des excuses que vous vous inventez pour ne pas agir. Demandez-vous si quelqu’un dans le monde dans la même situation que vous peut et passe à l’action. Si la réponse est oui, alors vous êtes dans l’excuse pour ne pas passer à l’action.

Olivier de Witte de My Business Conseil

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!