Confiance en soi

Citation Comment ne plus subir et prendre confiance en soi

Comment ne plus subir et prendre confiance en soi

La confiance en soi ou comment ne plus subir ? Avez-vous autour de vous des personnes qui se plaignent de tout et de rien. Tout ce qui leur arrive n’est jamais leur faute, mais celle du monde qui les entoure : la société, le voisin, Dieu, l’univers ou je ne sais encore quel autre bouc émissaire…

Cette déresponsabilisation perpétuelle peut devenir agaçante quand celle-ci est récurrente.   Je ne dis pas que les hommes sont égaux devant la vie ; il suffit de voir de quel côté de la barrière du périphérique on naît pour s’apercevoir que c’est plus facile pour les enfants de cadres, que les enfants nés de parents non cadres.

Pour reprendre Bourdieu, le capital social compte. Mais cette déresponsabilisation perpétuelle ne doit pas être une excuse pour ne pas agir.

1- Tu es responsable de ton bonheur

J’ai quelques amis (ou peut-être bientôt ex amis) qui se plaignent de tout, c’est fatiguant car ils ne font rien d’autre que cela. A la question tu agis comment pour changer ta vie et y amener du positif ? J’ai envie de répondre si ta vie ne te convient pas, et je peux l’entendre, tu dois réagir, après tout qui est pleinement heureux ? Mais que fais-tu pour la changer et y amener du positif. C’est toujours la faute du boulot, du partenaire dans le couple,…

Si tu n’es pas pleinement heureux, qu’attends-tu pour en changer ou, au moins, la faire évoluer positivement ! Souvent, quand je dis cela on me regarde avec de gros yeux. Eh oui ! Nous sommes en partie responsables de ce qui nous arrive même si on a du mal à l’entendre. On attend souvent que la société, le voisin, Dieu (quel que soit le nom qu’on lui donne) viennent changer notre destin, mais c’est nous qui détenons les clés de celui-ci.

Il n’est pas question, ici, de vous culpabiliser mais de vous ouvrir les yeux sur la responsabilité que vous avez envers vous-même. John Fitzgerald Kennedy disait « ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays »   Et si on se demandait ce que l’on peut faire pour soi ? Voilà une question intéressante ! Il s’agit de devenir l’acteur de votre vie et de prendre réellement les clés du camion avec les contraintes de celles-ci.

Je vous recommande mon E-Audio : les secrets de la Confiance en soi

2- Notre regard sur les événements compte plus que les événements eux-mêmes

Souvent, c’est une question de regard. Les grincheux, eux, ne voient aucune occasion de tirer du positif dans ce qu’il leur arrive. En effet, si tu n’es pas heureux en couple, tu peux te séparer… Si ton travail ne te procure pas de joie, tu peux candidater ailleurs… Il y a des opportunités partout quand on regarde la vie avec des lunettes plus positives.

Pourquoi certains « se sortent les doigts » si je peux me permettre et d’autres préfèrent se plaindre ? C’est surement la seconde pratique qui est la plus facile à mettre en place, elle ne réclame aucune action si ce n’est l’attente. Je ne suis pas heureux, et je me complais dans cette infortune, sans aucune tentative de réaction, ce n’est pas à moi d’agir… Alors que d’autres essayent, pas toujours avec succès, mais tentent d’agir pour améliorer leur situation, la rendre plus supportable. Tout est question de regard !

Oser nous rend fiers, car on sort de sa zone de confort. Même si les résultats escomptés ne sont pas au rdv, vous vous êtes au moins impliqué. Pour rependre la philosophie des stoïciens de l’antiquité : « Certaines choses qui nous arrivent, dépendent nullement de nous, mais le regard que nous portons sur celles-ci dépend uniquement de nous ! »

Lire Aussi : La confiance en soi : comment l’avoir ?                

3-Apprendre est la clé du bonheur

Je ne sais pas par quelle magie, je ne suis pas tombé dans le vice des jeux vidéo ou des séries télé. Je ne dis pas que ce n’est pas bien, moi-même j’y ai joué ou j’ai regardé des séries sur Netflix mais pas de façon démesurée.

Je ne reproche rien à personne mais aucun changement ne peut s’opérer si tu préfères jouer aux jeux vidéo ou te faire lobotomiser par des séries qui sont, par ailleurs, très bien faites mais qui sont chronophages car elle durent une éternité. Combien de temps passez-vous devant ces écrans au lieu de vous informer sur ce qui vous plaît réellement dans la vie ?

Dans la chanson, « la vie par procuration » de JJ Goldman, vous souvenez-vous de cette femme qui met du vieux pain sur son balcon pour attirer les moineaux, les pigeons, elle vit sa vie par procuration devant son poste de télévision. Alors, ne rêvez pas votre vie, mais agissez pour un véritable changement.

Je ne suis pas sûr que la personne qui parvient à atteindre ses objectifs joue beaucoup à FIFA ou regarde les innombrables saisons de Grey’s anatomie. Et si vous consacriez plus de temps et d’énergie, à ce qui est réellement important pour vous ?

4- Sortir de sa zone de confort est dur mais tellement valorisant 

Votre zone de confort se situe dans les situations où vous êtes vraiment à l’aise. Dés que vous en sortez, vous éprouvez un sentiment de stress, et d’inconfort. C’est pour cela souvent d’ailleurs, qu’on évite de s’en éloigner car il faut bien reconnaître que c’est inconfortable.

Si vous voulez augmenter la confiance en vous, vous devez entreprendre des choses nouvelles. Pour atteindre vos objectifs, des sacrifices vous seront nécessairement demandés. On voit souvent des personnes parvenir à concrétiser leurs ambitions. Mais mesurez-vous les sacrifices qu’ils ont dû consentir pour y arriver ? Je ne parle pas ici des nantis de naissance, mais de ceux qui ont travaillé pour y arriver.   Pour atteindre vos objectifs, il va falloir adopter des comportements nouveaux, certainement acquérir de nouvelles compétences …

Ces changements d’habitude sont indispensables pour y arriver.   Alors sortez de votre zone de confort par petits pas, augmentez sa superficie pour vous rapprocher de vos objectifs. La détermination est souvent la clé de la réussite. Toutes les personnes que j’ai accompagnées, présentaient un trait commun qui revenait souvent dans leur succès. C’est la détermination.

Retrouvez mes conseils sur mon blog my business conseil

Olivier De Witte

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!