Partenaires Positifs

perdre du poids habitudes

Citation Perdre 3 kilos en appuyant sur un bouton

Perdre 3 kilos en appuyant sur un bouton

Vous pensez avoir déjà tout essayé pour perdre quelques kilos.

Vous avez rationné(e) vos repas, vous êtes remis(e) au jogging, avez acheté un pack minceur à la pharmacie, et là, vous apprenez qu’une cliente de la boulangerie aurait perdu 6 kilos en dormant grâce à une nouvelle forme d’hypnose. Mmmh, c’est assez tentant…

En fait, vous seriez prêt(e) à tout pourvu que ça marche.

Avez-vous déjà essayé d’appuyer sur un bouton ?

Parce que ça, ça marche ! Et c’est même prouvé scientifiquement.

ellen degeneres what GIF

OK, je m’explique…

Les plus perspicaces auront peut-être déjà deviné quel est ce mystérieux bouton susceptible de nous emmener au nirvana : Il s’agit bien entendu du bouton On/Off du smartphone ou de la télévision.

Car si aujourd’hui, il est courant de manger en bavardant au téléphone, en postant un tweet ou en regardant la télé, l’impact de cette habitude aux allures inoffensives sur la prise de poids pourrait vous surprendre.

Manger en étant distrait nous fait ingérer de 10 à 16% de calories en plus

Selon une étude effectuée en 2019 par l’université fédérale de Lavras (Brésil), et le Centre médical d’Utrecht (Pays-Bas) :L’utilisation des smartphones pendant les repas, augmente la prise de calories et de graisses” (1)

L’ Expérience:

Les scientifiques ont sélectionné 62 volontaires (des hommes et des femmes de 18 à 28 ans).

Ils leur ont simplement proposé d’aller se servir à un buffet type “à volonté” et de manger jusqu’à satiété. (Oui, c’était plutôt sympa comme expérience).

A noter que chaque personne était seule dans la pièce.

Et bien sûr, elles n’avaient aucune information quant à la nature de l’étude.

Les volontaires ont été répartis en 3 groupes :

Groupe 1 : Ils n’étaient pas autorisés à utiliser leur smartphone en mangeant.

Groupe 2 : Les smartphones étaient autorisés pendant le repas.

Groupe 3 : Smartphones interdits mais les personnes pouvaient lire des magazines mis à leur disposition.

Les Résultats:

Même si les instructions de base étaient identiques pour chaque groupe, les comportements alimentaires se sont avérés très différents :

Groupe 1 (sans distraction) : Les personnes ont mangé et bu pour une moyenne totale de 535 kcal.

Groupe 2 (avec smartphone) : Ils ont consommé une moyenne de 591 kcal (soit +10%)

Groupe 3 (avec magazine) : La moyenne était de 622 kcal (soit +16%).

Les “extras” constatés dans les groupes 2 et 3 venant principalement d’aliments à haute teneur en graisse.

Conclusions:

Elle semblent parler d’elle-mêmes : quand on est distrait en mangeant, on ingurgite de 10 à 16% de calories en plus !

CQFD, au revoir et merci…

Ah non, j’entends un sceptique (toujours le même 😉) au fond de la classe crier : “Bof, on parle juste de quelques calories finalement, c’est rien de bien méchant !”
donald trump whatever GIF

Et bien voyons cela à travers 2 analyses de cas :

Premier cas : 

Pauline, 35 ans, jeune maman, elle pète la forme.

Le midi, elle aime bien déjeuner à son bureau pour “Facebooker” en paix.

Le soir, son péché mignon, c’est de dîner en famille devant la télé.

Son besoin énergétique quotidien est d’environ 2000 kcal. (2)

Sur ces 2000 kcal, il est raisonnable de considérer que 1200 kcal proviennent des repas du midi et du soir.

Le reste, ce sont, c’est le petit-déjeuner et des petits en-cas par ci par là.

(Déjà, vous admettrez que cette hypothèse est “gentille”).

Si on se réfère à l’étude décrite plus haut, sur les 1200 kcal dont elle a réellement besoin, elle en consommera en réalité 10% de plus chaque jour (soit 120 kcal).

Et ça, sans même s’en rendre compte.

Soit 840 kcal par semaine (on suppose que Pauline fait pareil le week-end)

A la fin de l’année : 43.800 kcal.

Sachant que 1 kilo de graisse corporelle équivaut à 7.700 kcal, 

En un an, Pauline aura donc accumulé un excédent de 5,7 kilos sans même s’en rendre compte !

Pour les éliminer, elle devra faire l’équivalent de 73 heures de jogging ! (3)

Second cas: 

Stéphane, 45 ans, gaillard dynamique et encore très sportif.

Un sacré bosseur, celui-là. Mais le soir, après le boulot et la salle de sport, tout ce qu’il souhaite, c’est de pouvoir dîner peinard en lisant son journal financier.

Son besoin énergétique quotidien est d’environ 2900 kcal. (2)

Sur ces 2900 kcal, il est raisonnable de considérer que 900 kcal viendront de son repas du soir.

D’après les scientifiques, au lieu d’avaler les 900 kcal qui auraient suffi à son métabolisme, il en avalera 16% de plus, soit 144 kcal en plus chaque jour. Soit 720 kcal par semaine (son journal ne paraît pas le week-end ;-)).

A la fin de l’année : 37.440 kcal. Ce qui correspond à 4,9 kilos de graisse corporelle.

Pour éviter de les laisser s’installer, il doit faire 40 heures de cardio en salle. (3)

Que déduire de tout cela et comment en tirer parti ?

Voici donc le cas typique d’une “mauvaise” habitude aux allures pourtant anodines qui s’est insidieusement ancrée dans notre mode de vie et qui pourrait nous empêcher d’atteindre certains de nos objectifs !  (Dans ce cas-ci, perdre du poids).

Le piège, c’est qu’on ne se rend absolument pas compte des conséquences au moment où on le fait. Ni le lendemain, d’ailleurs. Ben, jamais, en fait !

Le phénomène est beaucoup trop lent pour être “constaté”. (oui, je suis bien d’accord avec vous, c’est carrément vicieux)

Bien sûr qu’on s’en doutait ! (on n’est pas complètement naïf, non plus). Mais c’est la première fois que cela a été quantifié de façon rigoureuse. Et les chiffres sont… scandaleusement élevés.

Heureusement, comme toute mauvaise habitude, elle peut être combattue et remplacée par une autre plus saine.

Déjà, le simple fait de se rendre compte de son existence, c’est un fameux pas en avant.

Et puis, la mise en place de la solution est quand même trèèès facile : Il Suffit d’Appuyer sur un Bouton !

Bon, et puisque nous parlons des “habitudes”, je vous rappelle qu’elles représentent l’essence même de mon travail et de la méthode OptiVictu :

Vous accompagner pendant 28 jours pour vous aider à tenir vos bonnes résolutions et ancrer de nouvelles habitudes pour atteindre vos objectifs.

D’ailleurs, pour illustrer tout ça, je vous ai concocté un programme de 5 jours entièrement Gratuit et sans engagement pour tester votre force de caractère face à la procrastination :

Relever ce défi est aussi simple que d’appuyer sur un bouton (après, le réussir, cela n’appartiendra qu’à vous ;-))

Cliquez ici pour accéder immédiatement au programme Gratuit 

Merci pour votre lecture,

Bien amicalement,

Etienne

Références:

(1) https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0031938418309697?via%3Dihub

(2) https://remimolimard-coaching.jimdofree.com/2018/11/16/d%C3%A9penses-%C3%A9nerg%C3%A9tiques/

besoins caloriques

Attention ce tableau reste général, il va varier en fonction d’une multitude d’autres critères (poids, intensité de vos séances, composition corporelle, métabolisme…)

(3) https://www.medecine-anti-age.com/sport/calories-depensees-en-une-heure

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2140 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants. En savoir plus ici

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Suivez-nous