Séduction et timidité

Citation Comment séduire quand on est trop gentil ?

Comment séduire quand on est trop gentil ?

“Nice guys finish last”… vous avez peut-être déjà entendu cette expression en anglais ? Le nice guy qu’on pourrait appeler ici “l’homme gentil” finit toujours dernier dans les relations amoureuses.

Pendant longtemps, cela a été une de mes croyances. Je pensais qu’en étant trop gentil, cela faisait que les filles me considéraient “uniquement comme un ami”. #Hellofriendzone.

Je pensais qu’il fallait que je devienne un macho pour pouvoir séduire les filles.

Mais heureusement, mon chemin de développement personnel m’a permis d’en apprendre plus sur moi et d’accepter mon côté “gentil”.

Dans cet article, j’aimerais te partager 5 règles à suivre pour réussir à être gentil sans pour autant “finir dernier”.

Règle 1 – L’homme gentil ne doit pas s’oublier.

Quand on est un homme gentil et qu’une fille nous plaît, on va essayer de lui plaire à notre manière : en étant attentionné.

C’est indéniablement une qualité d’être attentionné. Par contre, cela peut devenir problématique lorsqu’on commence à s’oublier soi-même dans le but de juste faire plaisir à la personne en face.

On essaie de prendre soin de la personne qui nous plait pour lui montrer notre intérêt ou notre affection. Mais on oublie de prendre soin de soi.

On oublie nos besoins, nos désirs. Et puis on risque aussi de ne plus être vraiment nous-même. À force de vouloir faire plaisir et plaire, on va agir telle qu’une éponge qui s’adapte aux besoins des autres.

L’important est donc de ne pas être juste à l’écoute des besoins des autres mais aussi écouter ses propres besoins.

Règle 2 – L’homme gentil se doit de savoir dire non

Être à l’écoute de soi c’est aussi dans un but de savoir dire non lorsque cela ne nous convient pas. L’homme gentil est plutôt la personne qui aura tendance à dire oui à tout, même quand ça ne lui convient pas. Malheureusement, cela n’est pas forcément très attirant pour les filles lorsqu’un homme se contente d’être la bonne poire de service, maniable et influençable.

Il faut savoir être à l’écoute de soi par moments, et savoir ce qu’on veut et poser des limites.

Dire non ne signifie pas forcément être méchant. L’homme gentil peut dire non avec assertivité pour respecter ses besoins.

Règle 3 – L’homme gentil qui exprime ses intentions s’évite la friendzone

Une des choses que j’avais du mal à faire était d’exprimer ce que je ressentais. J’étais très timide par le passé et je gardais tout pour moi. Je n’osais pas exprimer explicitement ou même implicitement mon attirance pour une fille. Je n’osais pas la séduire. J’avais presque honte de le faire. Pourtant, nous sommes des humains, et comme tous les humains, nous avons des désirs.

Avec du recul maintenant, je trouve ça normale que les filles me considéraient uniquement comme un ami. Il n’y avait aucune séduction dans mes relations. Puis surtout, je n’exprimais à aucun moment mon attirance. Comment est-ce qu’une fille pouvait savoir qu’elle me plaisait alors que de mon côté, je me comportais uniquement comme un ami…

Règle 4 – L’homme gentil doit dompter sa peur du rejet

La peur du rejet peut être présente chez l’homme gentil et c’est normal. Se faire rejeter par une personne peut être difficile à encaisser. Surtout si cette personne nous plait beaucoup.

Malheureusement, vivre dans cette peur du rejet, nous fera nous comporter différemment de ce que nous voudrions.

Par peur de nous faire rejeter, nous n’allons pas oser prendre des risques, exprimer nos désirs, prendre des initiatives ou pire encore nous n’allons pas oser pas être nous-mêmes.

Une des choses que je me dis c’est que le rejet fait partie de la vie. Se faire rejeter ne change rien en la personne que nous sommes.

Et puis je préfère beaucoup plus vivre en ayant la satisfaction d’avoir au moins essayé et de m’être fait rejeter plutôt que dans le regret de ne pas avoir essayé.

Règle 5 – L’homme gentil ne doit pas avoir peur de mettre mal à l’aise

En tant qu’homme gentil nous aurons tendance à porter une grande attention à prendre soin de la personne qui nous plaît ou que l’on aime. Parfois même jusqu’à un point où nous ne voudrions même pas mettre mal à l’aise la personne.

Nous n’oserions pas taquiner une personne, la regarder profondément dans les yeux ou dire certaines choses par peur de dépasser les bornes.

Malheureusement, si on agit comme cela, c’est comme si nous portions des gants sans cesse sur nous par peur de faire mal. Or ce n’est que notre perception des choses.

Alors je ne vous demande pas non plus d’y d’être sans filtre et de mettre votre intelligence sociale de côté.

Mais prenons des risques, n’ayons pas peur de mettre mal à l’aise une personne et ayons une certaine intelligence sociale pour ne pas dépasser les bornes ou s’excuser s’il est trop tard 😉

Conclusion

S’il veut s’éviter la “dernière place”, l’homme gentil devra donc prendre des risques et faire preuve d’audace. Sa gentillesse reste sa grande qualité, c’est pourquoi, il devra prendre plus soin de lui-même. Et c’est en étant à l’écoute de ses besoins et de ses désirs, et en sachant les exprimer qu’il s’évitera de tomber dans le piège de tous les “nice guys” : la friendzone.

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!