peace

Et si c’était une bonne affaire!

Et si c’était une bonne affaire?

Le jour où j’ai rencontré Catherine, c’était lors d’un déjeuner de gens d’affaire.  Nous nous présentions tour à tour et lorsque j’ai parlé de gérance de stress elle a pris ma carte et j’ai bien senti qu’elle allait me rappeler.

Une semaine plus tard, elle m’appelle et j’entends dans sa voix qu’elle est très tendue pour ne pas dire en proie au désespoir. Je lui offre d’aller la rencontrer à sa clinique et à ce moment nous avons convenu de faire un plan pour la remettre sur la voie qui lui redonnerait confiance en ses moyens.  Elle avait loué un local, fait plusieurs achats d’équipements, produits etc. et elle m’a partagé que son associée était partie avec deux des employées.  Il lui restait en d’autres termes la charge du loyer ainsi que celles de se retrouver d’autres employées et surtout de garder la foi dans son projet.

Lors des premières rencontres, elle éclatait en sanglots et il était évident qu’elle ne savait pas comment affronter tous ces objectifs qui lui semblaient insurmontables.  Premièrement j’ai examiné avec elle l’intérêt qu’elle avait pour aller de l’avant avec la clinique et elle me disait « Oui, bien sûr mais je n’ai plus de coiffeuse, manucuriste, etc.  et le loyer s’en vient vite.  Je ne  sais pas comment je vais faire.

Comme on le fait lors de situations de crises, j’ai fait l’exercice de déterminer ce qui était le plus urgent et concret.  J’ai fait une liste qu’elle a revisée, comme par exemple « Est-ce que la propriétaire pouvait l’attendre quelques semaines?  Où pouvait-elle annoncer qu’elle cherchait des personnes qualifiées pour les services qu’elle avait annoncés? Où pouvait-elle annoncer ses services en tant qu’esthéticienne et massothérapeute?

Je l’ai aidé à voir clairement ce qu’elle « croyait » avoir perdu.  Quelles étaient les forces de son ex-associée? Avaient-elles eu des différents auparavant? Pouvait-elle être absolument certaine qu’elle avait besoin d’elle pour connaître le succès?  Et si c’était pour elle l’occasion de donner ses couleurs à son entreprise en tant que leader de sa clinique?

Nous avons beaucoup travaillé la redécouverte de ses ressources, ses points forts,  sa passion pour la beauté et la santé.  J’ai créé avec elle un conseil d’administration virtuel composé de personnes fortes au niveau des qualités essentielles à la réussite.

Nous avons invité symboliquement des personnages qui l’inspiraient au niveau du courage, de la persévérance? De la vision, et de l’amour des gens qui faisait qu’elle se levait chaque matin, stimulée par les possibilités d’une nouvelle journée?

Que te dirait Tony Robbins, un symbole de persévérance devant les obstacles?  Et Lise Watier qui a dû braver ceux qui se moquaient de son audace et ambition?  Sa grand-mère qui l’avait toujours fait sentir fière d’elle-même?  Son frère qu’elle avait accompagné lorsqu’il avait dû se faire soigner pour un cancer.

Le leadership est une notion parfois mal interprétée par certains.  Il ne s’agit pas de décider pour les autres mais d’ouvrir la voie, de leur donner le goût , de les inspirer à donner le meilleur d’eux-mêmes.

Les semaines ont passé et nous avons bien travaillé ensemble, autant en écriture, exercices de différentes natures, physique et autres, homéopathie qui lui ont redonné confiance et énergie et elle s’est remonté une équipe du tonnerre.

Après environ huit rencontres,  j’ai découvert une nouvelle Catherine forte et enthousiaste et nous avons célébré son nouveau départ.  Parfois la vie nous met au défi et la question la plus importante à laquelle on doit répondre est « Est-ce que c’est ce qui me tente dans mon cœur?

Est-ce que c’est ce qui me donne le goût d’avancer? Si c’est oui, il faut se jeter dans l’aventure et faire confiance que la vie collaborera à la réalisation de nos rêves car c’est cette confiance qui fait toute la différence et nous fait croire que les miracles peuvent s’accomplir!

Lynda Renée

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Vous étes invités à reproduire cet article en incluant le nom de l'auteur, un lien vers la source original
et la mention :" Article trouvé sur Les Mots Positifs.com".