Maladie d'amour sur les réseaux sociaux

Citation Cette maladie d’amour envahit les réseaux sociaux et touche davantage les femmes

Cette maladie d’amour envahit les réseaux sociaux et touche davantage les femmes

L’amour peut être une réelle souffrance quand on en a manqué. Ce syndrome du vide, du manque qui nous emmène aux confins d’une quête perpétuelle d’une personne avec qui nous souhaitons vivre une histoire, avec qui nous souhaitons un lien d’amour puissant, avec qui nous souhaitons partager nos joies, nos chagrins, notre vie.

Nous avons tous besoin d’amour car l’amour est une connexion relationnelle sans limite. Apprendre à s’aimer est une chose inévitable pour éviter de dépendre uniquement de quelqu’un, mais aimer et être aimé sont essentiels pour notre construction personnelle. On ne peut se passer de l’autre en amour. La relation avec l’autre est un fluide qui nous fait être en mouvement permanent.

Alors quand on échoue à chaque histoire d’amour, quand on a le cœur brisé maintes et maintes fois, il arrive que ce réservoir à l’intérieur de nous devienne un puits sans fond que nous cherchons à combler coûte que coûte. Le besoin d’amour est un syndrome qui peut générer des maladies pathologiques importantes.


📌 À lire aussi : Le syndrome du cœur brisé c’est quand on meurt d’amour


À l’heure où beaucoup de relations d’amours sont nées sur les réseaux et ont créé des liens à distance. À l’heure où beaucoup d’hommes et de femmes souffrent d’isolement car ne trouvent pas l’âme sœur. On peut dire que l’amour n’a jamais été aussi présent sur le net. C’est devenu un moyen de trouver l’être aimé mais c’est aussi par lui que sont apparues plus de maladies d’amour.

Il en est une qui ne se voit pas physiquement. On pourrait la qualifier d’une apparence commune car elle peut toucher n’importe qui. Mais elle toucherait plus les femmes que les hommes car le point central de cette maladie est la recherche d’une connexion sensible, unique et passionnelle. Et les femmes seraient plus sujettes à cette maladie.

Nous avons certainement été à un moment confronté à celle-ci d’une façon plus ou moins profonde. Si pour certains elle est restée au stade de symptômes, pour d’autres elle est devenue une obsession pathologique qui nécessite un accompagnement thérapeutique.

Cette maladie s’appelle l’érotomanie et fait partie des maladies psychotiques qui repose sur la conviction délirante que nous sommes aimés par quelqu’un. Elle est aussi appelée « syndrome de Clérambault », d’après le psychiatre français Gaëtan Gatian de Clérambault qui en présenta la première analyse complète (in Les psychoses passionnelles) en 1921.

Quels sont les symptômes troublants de l’érotomane?

Une personne érotomane interprète mal les signes de l’amour. En d’autres termes, elle a le désir d’être aimé et ce désir est tellement puissant qu’elle va s’imaginer des choses et interpréter des signes d’attention comme des signes de l’amour.

L’objet de désir à atteindre par l’érotomane est l’homme. Elle se persuade que c’est d’abord l’autre qui l’aime en secret et trouve donc toutes les raisons possibles pour aller sur le chemin de l’amour avec cette personne.

On comprend alors que sur les réseaux sociaux cela ait pu générer cette maladie. Combien de likes, de commentaires, de cœurs envolés et envoyés à la dérobée ont pu être mal interprétés lors d’un post. La femme s’imagine être aimée par quelqu’un qui lui donne ce signe d’attention.

Où mettre à ce moment-là le curseur de la sincérité ? L’érotomane ne se pose pas la question, elle interprète cette attention comme un signe d’amour, un signe de reconnaissance qui lui fait du bien et va combler son égo, et son désir d’être aimée.

L’érotomane projette ses désirs sur le likeur du réseau ou sur l’homme qui l’a regardé dans le bar et elle devient une parfaite réalisatrice de film. Cette maladie est un trouble délirant qu’on a aussi associé à la nymphomanie (trouble du comportement sexuel lié à l’obsession du sexe). Mais cela va plus loin que cela. En effet, cela démontre une profonde carence affective et ouvre les voies d’une déformation complète de la réalité. Son environnement est fixé sur celui qui a envoyé un signe.

Les symptômes de cette maladie peuvent se décliner en trois phases:

  1. L’érotomane espère toujours. Elle va donc être omniprésente dans l’environnement de la personne qu’elle veut atteindre en l’appelant, en lui écrivant. Elle envahit l’espace de l’autre.
  2. L’érotomane se rend compte que ce n’est pas réciproque. S’ensuit une profonde tristesse souvent corrélée par une dépression.
  3. L’érotomane est en colère. Elle va donc exprimer sa rancœur par des moyens détournés et chercher à causer du tort à l’autre.

L’érotomanie est une maladie dangereuse. C’est l’amour imaginaire en pleine souffrance. Pour en guérir, il faudra consulter un spécialiste pour déterminer les perceptions fausses de l’amour.

L’érotomanie peut mener au délire paranoïaque. C’est une maladie mentale inquiétante qui, dans les cas les plus extrêmes, peut mener jusqu’à la mort à la fois de l’érotomane elle-même mais aussi au meurtre de l’autre. En effet l’érotomane sera dans une telle souffrance une fois qu’elle se rendra compte que l’autre n’a pas de sentiments pour elle qu’elle pourra aller jusqu’à la destruction de celle-ci.

L’érotomanie reste une maladie marginale, néanmoins avec les réseaux sociaux on peut sentir venir ce genre de comportement douteux de quelqu’un mais aussi de notre part lorsque nous cherchons à tout prix aimer ou être aimé.

Il y a malgré tout des causes à cette maladie. Les causes de cette maladie est entièrement relié au manque d’amour durant l’enfance causé par le père ou la mère.

L’amour est un nid dont il faut prendre soin. Il est en nous dès notre enfance et même avant. Nous sommes en lien avec l’amour dès notre recherche parentale pour s’incarner.

L’amour est une voie mystérieuse et nous la vivons au travers de notre environnement de différentes façons. Autant certaines histoire sur les réseaux sociaux peuvent aboutir à un lien authentique, autant d’autres vont vous faire du mal et troubler ce sentiment d’amour et vous amener à une profonde solitude.

Cette maladie d’amour en cache d’autres qui peuvent être bouleversantes à la fois pour celui qui la vie mais aussi pour celui qui la subit.

Je vous invite à aller plus loin sur ces maladies d’amour qui nous isolent au travers de mon article  « Quelles sont les maladies de l’amour qui nous isolent et comment y faire face ? » que j’ai écrit pour le site d’Alexandre Cormont.

Aimez-vous mes textes d’amour ? Découvrez sur ma page Facebook de nombreux textes exclusifs que vous ne retrouverez pas ici.

Avec amour

Nelly

À lire aussi :

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Nous recommandons

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2611 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici