Nos mots deviennent nos maux

Citation Nos mots sont nos maux

Nos mots sont nos maux

Combien de fois nous parlons-nous à nous-mêmes ? Combien de voix avons-nous en nous ? Combien en écoutons-nous ?

Nous avons globalement deux voix en nous :

  • Une qui nous guide, nous approuve et nous soutient dans ce que nous faisons
  • Une qui nous renie et qui dénigre nos actes.

Prendre conscience de nos Voix intérieures

Nos voix intérieures sont celles qui nous parlent au quotidien. Elles représentent la voix de notre conscient. Autrement dit, de la partie consciente de notre psyché. Là où l’inconscient va user d’images et de symboles pour s’adresser à nous (au travers des rêves par exemple, ou encore de certaines techniques comme la Tarologie), notre conscient va, lui, s’exprimer avec les mots et les émotions.

Il réunit toutes nos pensées et émotions. Il est également incomplet car, pour que notre psyché soit entière, il est nécessaire de prendre en compte l’inconscient. Et il est surtout mal informé.

Observons le nombre de fois où nous nous parlons à nous-mêmes, à travers les pensées que nous avons envers nous, les émotions que nous éprouvons pour notre personne… Sont-elles positives ? Sommes-nous notre premier soutient ?

Si la réponse est « non », c’est que notre voix intérieure négative est celle qui gagne la bataille en nous. Elle ne laisse aucune place à cette voix qui voudrait nous assurer que nous faisons de notre mieux, que nous méritons notre bonheur et notre réussite, que nous sommes uniques et merveilleux. Cette voix négative prend toute la place et ce faisant, elle concrétise dans notre réalité ce qu’elle pense.

Plus nous pensons que nous agissons mal, que nous ne faisons pas les bons choix, que nous ne réussissons rien et plus nous attirons dans notre vie les éléments qui vont donner encore plus de poids et de puissance à cette fameuse voix. Ce que nous pensons et croyons de nous est ce qui se concrétise dans notre réalité. Et ce, quel que soit les personnes autour de nous qui, elles, croient en nous et nous soutiennent.

Parce que tout part de nous.

Nous devons être les premiers à nous aimer, à nous soutenir, à être positifs envers nous.

Augmenter la force de notre voix bienveillante

Il y a quelque chose que nous avons tous et qui possède une puissance incroyable. Celle d’apporter du positif, mais aussi de nous montrer bien des aspects bienveillants et merveilleux en nous : le sourire.

Pensons-nous à sourire régulièrement ? À adresser notre sourire à nous-mêmes ? Le sourire est au cœur de toute communication non verbale. Lorsque nous sourions, nous n’avons pas besoin de parler pour envoyer de belles ondes et du bien-être. Non seulement à ceux qui le reçoivent mais également à soi-même.

Organiquement, le sourire déclenche la libération d’endorphines, les hormones du bonheur. En souriant, nous allons contracter de nombreux muscles, qui vont alors envoyer ce message au cerveau, lequel va libérer les endorphines. C’est la raison pour laquelle la thérapie par le sourire est si efficace. Et si le sourire était la clé même de notre bien-être et de notre bonheur ?

Lorsque nous sourions, nous nous sentons mieux. Il sera alors bien plus aisé de trouver les aspects positifs de notre vie. Et surtout, il nous sera plus facile d’écouter notre voix positive et bienveillante.

Notre voix intérieure positive va donc gagner en puissance, car elle sera nourrie. Non seulement par les pensées positives qui vont l’accompagner, mais aussi de manière organique, grâce aux endorphines. Nous savons que nous sommatisons nos ressentis et nos pensées. La tristesse et la colère vont dégrader notre foie et nos poumons, qui sont les organes associés à ces émotions selon la médecine chinoise. En revanche, la joie va aider notre cœur à se porter mieux. C’est ainsi qu’en éprouvant des émotions, nous pouvons nous mener à la guérison et au mieux-être ou aux maux du corps.

Notre bien-être n’est donc pas uniquement essentiel à notre esprit, à notre psyché, mais aussi à notre corps. Plus nous nous sentons bien, plus nous sommes en bonne santé.

Les mots de l’esprit sont les maux du corps. Selon nos pensées, nos émotions et nos voix intérieures, nous pouvons donc améliorer notre santé et notre bien-être de façon holistique. Il est en effet essentiel de ne jamais séparer le corps de l’esprit, les deux étant très liés. Plus nous concentrons notre énergie et nos pensées sur nos problématiques, plus nous leur donnons de force, y compris celle de nous rendre malade.

Plus nous focalisons notre attention et notre énergie sur les aspects positifs, plus nous leur donnons le pouvoir de nous aider à aller mieux, à nous sentir mieux jusqu’à accéder à notre état le plus optimal.

Alors sourions, parlons-nous avec bienveillance et respect, soyons positifs envers nous-mêmes !

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2728 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici