Partenaires Positifs

Pardon et gratitude

Citation Le pardon et la gratitude commencent par soi

Le pardon et la gratitude commencent par soi

Lorsque nous parlons de gratitude et de pardon, il est courant de voir les deux termes alliés. Et c’est tout à fait normal : éprouver la gratitude mène au pardon et inversement. Ces deux émotions sont très liées, elles sont même presque indiscernables l’une de l’autre. 

En commençant par soi

Remercier et pardonner sont deux éléments que nous devons intégrer au sein de notre vie, en commençant par soi-même. Pour une raison toute simple : les relations que nous pouvons créer avec les autres sont le reflet de celle que nous avons avec nous-mêmes. Cela signifie donc que pour être bien dans ses relations aux autres, nous devons être bien, en équilibre, avec nous-mêmes.

Nous avons des relations avec de nombreuses personnes au cours de notre vie :

  • Notre famille,
  • Nos amis,
  • Nos collègues,
  • Nos connaissances,
  • Les personnes que nous rencontrons de temps en temps,
  • Les personnes que nous ne reverrons jamais…

La vie humaine est constituée de relations. Nous en oublions cependant souvent une, pourtant essentielle, c’est celle que nous avons avec nous-mêmes. Nous avons en effet une relation avec soi. Si nous sommes mal avec nous-mêmes, nous serons mal avec les autres. Il ne s’agit d’ailleurs pas forcément de mal-être en soi et avec soi. Pour que la relation avec soi soit équilibrée et harmonieuse, il faut travailler sur soi, apprendre à se connaître et à se comprendre. Nous sommes bien évidemment conscients d’être une multitude, une multiplicité. C’est notre nature qui veut cela, c’est donc totalement normal. Notre mental, nos émotions, nos intuitions et notre instinct sont très souvent – nous pourrions même dire constamment – en dysharmonie, en désaccord.

Nous ne pouvons d’ailleurs jamais nous connaître pleinement. Nous avons et aurons toujours des réactions pouvant nous surprendre.

Notons que les actions sont des actes posés, réfléchis et mûris, tandis que les réactions sont des actes impulsifs, liés à nos émotions. Nous sommes des êtres holistiques, ce qui veut dire que nous sommes un tout. Nous constituons un Tout fait de divers corps : physique, énergétique, mental, émotionnel et spirituel. Chaque corps dispose de ses propres capacités, de ses propres réactions et de ses propres besoins. Le corps physique nous permet de ressentir au moyen de nos cinq sens physiques (ouie, vue, toucher, goût et odorat), mais aussi de nous permettre de comprendre nos autres corps. C’est ce qu’il va se passer lorsque nous souffrirons : c’est un message d’un de nos autres corps, signalant une souffrance interne et donc invisible. Le ventre, par exemple, est le centre de nos émotions et est intrinsèquement lié à notre corps émotionnel. Toutes nos émotions vont donc passer par le ventre. C’est ainsi que nous aurons mal au ventre à cause d’un stress ou d’une angoisse ; que nous souffrirons d’insomnie si quelque chose nous inquiète dans notre corps mental, etc. Tout est lié.

Pour pouvoir obtenir une bonne relation, aussi équilibrée et harmonieuse que possible avec soi-même, il est nécessaire de se voir comme un Tout, comme un être holistique, avec des liens constants et continuels entre les différentes parties qui nous composent. Effectuer un travail de développement personnel et spirituel est donc assez long et complexe, car nous devons accepter tous ces éléments qui font de nous une personne à part entière et, par conséquent, totalement différente des autres.

Nous sommes donc complexes. Il faut donc comprendre cette complexité et l’accepter pour créer un équilibre le plus optimal en soi et avec soi pour pouvoir créer des relations équilibrées avec les autres. Savoir :

  • Qui je suis
  • Quels sont mes désirs,
  • Quels sont mes besoins,
  • Quelles sont mes attentes…

Lorsque nous ne sommes pas en équilibre au fond de nous, il nous est impossible de créer des relations équilibrées avec autrui. Tout simplement parce que nous serons dans l’incapacité de gérer ces relations, de les comprendre et de comprendre ce que nous en attendons réellement. Ceci est particulièrement visible avec les personnes en situation de mal-être interne : elles ont le désir et le besoin de faire souffrir les autres, à l’aune de ce qu’elles ressentent. Leurs relations ne pourront donc en aucun cas être harmonieuses.

Nous constatons également que les personnes ayant une relation équilibrée avec elles-mêmes sont des personnes possédant des limites claires et précises, qui se ressentent. Elles ont des relations équilibrées avec les autres parce qu’elles savent être à l’écoute, dans la bienveillance et la tolérance sans pour autant s’oublier elles-mêmes. Consciemment ou inconsciemment, elles comprennent l’importance qu’elles ont au sein des relations. Une relation doit toujours être un échange.

La conscience de soi et le narcissisme

Ce n’est pas être narcissique que de prendre soin de soi et de savoir s’écouter, bien au contraire ! Comme dans toute chose, il est essentiel de conserver un équilibre, de ne pas être dans l’excès ni dans la frustration.

Le narcissisme est une exacerbation de l’ego. Le « Moi » devient très puissant à ce moment-là et nous n’avons plus conscience que de nous-mêmes.

En revanche, avoir conscience de soi, être à l’écoute de ses besoins et de ses désirs n’est pas du narcissisme, mais du bien-être. Si nous nous oublions totalement, nous finirons par nous perdre dans nos relations, car nous ne serons jamais harmonieux ; il y aura une instabilité qui créera alors une fragilité dans la relation, quelle qu’elle soit.

Savoir se pardonner

Il est donc essentiel de commencer par soi lorsque nous sommes dans la gratitude et le pardon. Se pardonner pour tout ce que nous avons pu nous faire subir, se pardonner de ne pas nous être toujours écouté, de s’être parfois oublié.

Par la suite, une fois que nous aurons réalisé ce travail, il nous sera bien plus aisé de pardonner aux autres, parce que nous aurons pris conscience d’une chose essentielle de la vie : il est très facile de faire des erreurs, nous en faisons même constamment. Ce sont justement ces erreurs qui nous permettent de mieux nous comprendre et de mieux réagir et agir par la suite. Nos erreurs sont nos apprentissages, nos leçons de vie et nos expériences. En tirer des enseignements en y réfléchissant est par conséquent conseillé dans le développement personnel et spirituel. Mais se pardonner également. Les erreurs ne sont pas graves, elles nous font avancer, c’est notamment grâce à elles que nous sommes la personne que nous sommes actuellement. Notre évolution se fait au fur et à mesure de nos erreurs et des leçons que nous en tirons.

Par la suite, nous pouvons – et devrions – nous remercier pour tout ce que nous avons vécu, pour ces apprentissages, pour tout ce que nous sommes devenu ainsi que pour tout ce qu’il nous reste encore à apprendre et à comprendre.

Naturellement, au fil du temps et une fois que nous aurons réalisé un certain travail avec nous-mêmes, nous pourrons poursuivre l’expérience avec d’autres personnes, tant au niveau du pardon que de la gratitude.

C’est la raison pour laquelle ces deux émotions sont intrinsèquement liées : l’une amène l’autre et inversement.

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2138 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants. En savoir plus ici

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Suivez-nous