Pensées automatiques et hypnose

Citation Je n’y arriverai jamais ! Transforme tes pensées automatiques grâce à l’hypnose

Je n’y arriverai jamais ! Transforme tes pensées automatiques grâce à l’hypnose

Qu’est-ce qu’une pensée automatique ?

Si nous saisissons assez intuitivement ce qu’est une pensée automatique, nous sous-estimons souvent à quel point ces pensées sont présentes dans notre quotidien et dirigent notre vie !

Une pensée automatique est forcément limitante : « je suis trop grosse », « je ne suis pas vraiment intéressante », « je ne peux pas plaire », « je ne suis pas drôle », « j’ai besoin d’un verre pour être intéressant ». Formulée explicitement, on se rend facilement compte de ce caractère limitant, et sommes même capable de voir que la pensée automatique n’est pas toujours tout à fait vraie, ou pas dans toutes les situations, ou pas du tout.

Mais toute la subtilité des pensées automatiques est qu’elles sont notoirement difficiles à exprimer avec des mots. C’est justement ce qui les rend automatiques, et la plupart du temps profondément enfouies dans l’inconscient. Combien de blessures relationnelles et d’années de suivi psychologique faut-il parfois pour s’apercevoir qu’au fond, on ne croit pas être fondamentalement aimable, et qu’on s’est construit nombre de subterfuges pour se rendre aimable malgré tout, quitte à compromettre complètement notre personnalité ?

La plupart de nos comportements ont à leur origine ces pensées automatiques qui sont ancrées depuis si longtemps que nous ne nous en rendons même plus compte.

Une pensée automatique est-elle toujours toxique ?

Les pensées automatiques sont toxiques dans la mesure où elles génère de la peur, de l’angoisse, du retrait social, où elles limitent nos choix de comportement et sont donc une entrave à notre liberté et à notre bonheur.

Cela est évident pour certaines pensées automatiques, comme dans les exemples ci-dessus.

D’autres pensées automatiques, en revanche, peuvent être perçue comme positives parce que le comportement associé est positif. Par exemple, Philippe, un médecin cinquantenaire, était devenu particulièrement bricoleur et sportif, deux qualités très positives. Père de famille, la plupart de ses hobbies tournaient autour de ces deux qualités dont il était très fier. De manière apparemment sans rapport, son père avait été extrêmement autoritaire et humiliant avec lui pendant son enfance, car il le considérait comme le « raté » de la famille. Jeune, Philippe souffrait d’embonpoint et se faisait appeler « bouboule » par son père, qui par ailleurs lui répétait souvent « tu ne feras jamais rien de tes dix doigts ». Seul sont entourage très proche était conscient de la connexion entre sa quête de reconnaissance paternelle et l’énergie qu’il dépensait dans le sport et le bricolage.

Pourquoi Philippe se débarrasserait-il des pensées limitantes imposées par son père dès l’enfance ? Parce que les comportements induits, mêmes positifs, sont une entrave à sa liberté. Certaines personnes aiment le sport, d’autres, comme Philippe, éprouvent une grande angoisse lorsqu’ils restent plusieurs jours sans monter sur un vélo. Faire du sport dans son cas n’est pas pour rechercher le bonheur, mais pour répondre à l’angoisse. Se débarrasser de cette pensée automatique (« tu n’as de valeur que si tu te conformes à certaines règles, notamment faire du sport et être bricoleur ») ne signifie pas arrêter ces activités. Philippe est déjà bon là-dedans, il sait faire. Cela signifie simplement qu’il fera ces activités par choix et non plus par contrainte, qu’il sera libre de choisir d’autre sources d’intérêt, bref qu’il gagnera en connaissance de soi, en liberté, et donc en bonheur !

Comment se libérer d’une pensée automatique toxique ?

Prendre conscience du caractère invisible et néanmoins envahissant des pensées automatiques peut être réellement vertigineux. La tentation est alors grande de se lancer dans longue exploration de notre inconscient, dans une quête introspective pour rechercher l’origine de nos comportements, négatifs mais aussi positifs.

Le suivi psychologique et la recherche des causes racines de nos comportements peut parfois être très bénéfique. Mais le but de cet article est de bien faire comprendre au lecteur que ce n’est pas le passage obligé pour dénouer les nœuds et les blocages dans nos comportements, et se libérer de pensées automatiques.

En effet, il n’est pas nécessaire de connaitre ni d’expliciter une pensée automatique pour s’en débarrasser.

Comment cela est-il possible ? En comprenant que notre cerveau est rempli en permanence de pensées automatiques, fruits de notre éducation mais aussi de nos expériences, de notre construction personnelle. Ces pensées automatiques sont absolument nécessaire à notre fonctionnement, car elles nous permettent de rapidement appréhender notre environnement, et d’avoir des réponses adaptées sans réfléchir indéfiniment à chaque nouvel événement. Ce sont des « raccourcis de pensée ».

Certaines pensées négatives sont toxiques, comme nous l’avons vu. Certaines pensées automatiques sont neutres (« le feu est rouge, je m’arrête »), tandis que certaines sont très positives (« je suis excellent dans mon travail », « j’ai beaucoup d’humour », « les gens se sentent bien autour de moi »).

La clé est que toute pensée, consciente mais surtout inconsciente, continue d’agir en nous tant qu’elle n’a pas été remplacée par une pensée plus puissante.

Peu importe donc le nombre de pensées automatiques limitantes et toxiques que j’ai dans mon esprit inconscient. Si j’ai un outil pour créer des pensées automatiques puissantes dans certains domaines qui m’intéresse, alors ces anciennes pensées cesseront d’agir sans que j’ai besoin d’en prendre conscience !

Comment créer une pensée automatique ?

C’est justement là qu’intervient l’hypnose. L’état hypnotique est un état de transe, légère ou profonde, pendant lequel le sujet devient hyperfocalisé et extrêmement réceptif aux suggestions. Cela peut être utilisé comme spectacle, pour faire accomplir au sujet des choses qu’il ne ferait pas habituellement. Cela est de plus en plus utilisé médicalement, notamment en anesthésiologie. Cela est enfin utilisé en thérapie brève : dans ce cas on soumet au sujet une « nouvelle façon de voir les choses », au travers d’images, de suggestions, de métaphores.

Les résultats de thérapies par hypnose sont donc d’autant plus extraordinaires que le sujet n’a souvent pas conscience que ses pensées automatiques lui faisait voir les choses d’une certaine manière, très restrictive, depuis très longtemps. Son point de vue restrictif, SA réalité, devenait LA réalité. Comme un myope qui ne découvre sa myopie que le jour où on lui donne des lunettes, le fumeur s’arrête de fumer du jour au lendemain parce que la séance d’hypnose lui a ouvert l’esprit sur une nouvelle façon de voir les choses. Il a vu et internalisé qu’il est possible pour lui de faire face aux situations de la vie sans cigarette. Il n’en a plus besoin, c’est devenu inutile. Et sans sevrage difficile, il jette son dernier paquet.

La manière dont fonctionne l’hypnose est un sujet très intéressant qui sera détaillé dans un autre article. En attendant, si vous cherchez vous aussi à créer de nouvelles pensées automatiques plus constructives, notre site propose des séances d’hypnose mp3 autour des thèmes les plus classiques.

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Vous étes invités à reproduire cet article en incluant le nom de l'auteur, un lien vers la source original
et la mention :" Article trouvé sur Les Mots Positifs.com".

Publié par Christophe Gouguenheim

L'hypnose est un formidable outil de développement personnel. Notre site propose des séances d'hypnose mp3 sur différentes thématiques ciblées : mincir, arrêter de fumer, alléger...

Visiter le site web
Suivez Christophe Gouguenheim sur les médias sociaux

Annonces de Christophe Gouguenheim

Commentez cet article