Le Tarot et l'inconscient

Citation Comment le Tarot parle à l’inconscient

Comment le Tarot parle à l’inconscient

Longtemps utilisé pour la divination par les voyants, le Tarot est un outil de développement personnel qui se vulgarise de plus en plus, chacun le modelant pour correspondre à ses propres besoins. Mais bien peu connaissent finalement la véritable force de ce « jeu » ainsi que son histoire…

De Marcile Ficin à nos mains 

S’il n’y a aucune indication claire sur les vraies origines du Tarot, qui semble venir de partout et de tout temps, il y a une figure que l’on ne peut ignorer si nous travaillons avec : Marcile Ficin.

Philosophe et scientifique Italien de la Renaissance, il aurait largement contribué à la création des arcanes. Mais il est loin d’être le seul. Deux autres noms y sont également associés :

Platon, dont une illustration de l’arcane majeur « le Diable » se trouve dans la Divine Comédie de Dante.

Botticelli, qui aurait reproduit ce même Diable ainsi que Tempérance, l’arcane XIV.

Monsieur Ficin aurait lié le Tarot à des notions de numérologie, d’astrologie mais aussi de symboliques. Qu’il ait contribué à sa création ou qu’il se le soit approprié, il a néanmoins apporté sa pierre à l’édifice et aujourd’hui, il n’est plus possible de traduire les messages du Tarot sans prendre en compte de nombreux éléments :

  • Les couleurs,
  • Les positions des personnages,
  • Les noms et les nombres,
  • Les symboles…

Plus récemment, nous pouvons trouver un autre nom associé à l’art de la lecture du Tarot de manière analytique et non plus divinatoire : Alexandro Jodorowsky. L’artiste franco-chilien a longtemps étudié cet outil, se servant notamment d’une technique qu’il a créé, la psychomagie. Cette pratique mélange le chamanisme ainsi que la psychanalyse vue par Jung.

La Tarologie a vu le jour. Comme l’indique le terme, la Tarologie n’est en aucun cas divinatoire, elle est l’étude et l’analyse des arcanes du Tarot. Le Tarologue est donc une personne ayant étudié – et étudiant encore – les arcanes sous tous leurs angles.

A quoi sert la Tarologie ?

Si elle ne permet pas de lire l’avenir, quel est donc son rôle et son utilité au sein du développement personnel ?

Tout comme la psychanalyse, le Tarot est utilisé pour se Comprendre, se Connaître et s’Accepter. Le Tarot est un langage d’images et de symboles. Cela rappelle énormément autre chose, également analysé et étudié en psychologie : les rêves. Oui, les rêves sont eux aussi empli de symboles et d’images. Ce langage est celui de l’inconscient.

C’est notre inconscient qui se sert de symboles et d’images pour nous adresser des messages. De ce fait, le Tarot parle à l’inconscient et avec lui. Il a plusieurs rôles et buts importants :

  • Il mène à des prises de conscience libératrices,
  • Il permet à chacun de reprendre son pouvoir sur soi et sa vie,
  • Il permet de s’améliorer,
  • Il permet de s’assumer et d’assumer ses responsabilités.

Le Tarot est un miroir de l’âme, de soi, de son inconscient. Réaliser une analyse grave à lui est donc une plongée en soi, dans ses propres arcanes. Rappelons que le mot « arcane » vient du latin et qu’il signifie « ce qui est caché ». Le Tarot s’adresse bel et bien à notre inconscient, à ce qui est caché en nous.

Mais pourquoi n’est-ce pas pour « lire » l’avenir ? Avant tout parce que l’avenir ne se lit pas. Il se vit. Il se prépare. La Tarologie nous offre l’opportunité de comprendre qui nous sommes actuellement, de trouver – au fond de nous – les solutions à nos problématiques, afin de pouvoir entrer dans l’avenir avec sérénité.

« Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible. »
– Antoine de Saint-Exupéry

Avec la Tarologie, nous allons chercher la sublimation, autrement dit de transformer nos énergies négatives en énergies positives. Cela sera possible grâce à la transcendance. Que signifie transcender ? Amener nos données inconscientes dans notre conscience. Finalement, c’est le Tarot qui va agir en ce sens, le professionnel n’étant là qu’en tant que médiateur pour traduire les arcanes. Et c’est chacun d’entre nous qui allons réaliser la sublimation, en nous, grâce à nos propres aptitudes.

C’est ainsi que nous reprenons le pouvoir de décision qui est en nous.

Et que nous en arrivons, enfin, à l’individuation. Le but de toute pratique du développement personnel mais aussi de la psychologie. L’individuation, c’est la prise de conscience de qui nous sommes et de nos capacités, cette connaissance nous permettant de faire nos choix et de décider de qui nous allons devenir.

Ce but est même plus que celui du développement personnel : c’est celui de chaque être humain. Et c’est peut-être là notre mission de vie : comprendre que, qui que nous soyons, nous avons le pouvoir de décider quoi faire de notre vie, de décider de la personne que nous voulons devenir.

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2728 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici