Comment parler de la violence avec ses amis ?

Abonnez-vous à la chaîne YouTube de Agnes de Reulle! Commentez cette vidéo sur YouTube

Annonces de Agnes de Reulle

Comment parler à ses amis des violences qu’on subit ?

Comment parler à ses amis des violences qu’on subit ? Dans la vidéo ci-dessus, je partage avec toi deux conseils indispensables à connaître !

1. Le premier conseil que je peux tout d’abord vous donner est de vous adresser en priorité à des personnes qui peuvent comprendre ce que vous vivez, qui ont soit été témoins d’événements et qui savent la réalité des faits que vous allez leur raconter, soit de personnes qui ont déjà vécu ce que vous vivez. Car la violence conjugale et familiale est très répandue.

Vous pouvez déjà commencer à discuter du sujet avec vos amis et voir comment ils réagissent, indépendamment de toute situation vous concernant. Cela vous permettra de bien choisir vos interlocuteurs. Cela ne garantit pas que ce que vous allez dire va être bien reçu, bien perçu, mais au moins vous avez plus de chance en commençant comme ça d’être cru et écouté.

Parler à des amis c’est important et d’autant plus s’ils sont assisté à des événements puisqu’il seront en mesure de vous fournir des témoignages évidemment s’ils acceptent. Je vous suggère de voir ainsi la vidéo que j’ai faite sur l’importance des témoignages. Car lors d’une séparation liée à des violences et pour un dépôt de plainte c’est très important.

2. Deuxième conseil important également sur lequel je souhaiterais attirer votre attention. Avant de parler, et de demander de l’aide éventuellement par exemple pour trouver un logement, pour changer de travail, pour être accompagnée dans vos démarches, pour porter plainte, pour vous accompagner auprès d’un avocat, prenez bien la décision d’aller jusqu’au bout .

En effet ce sera très difficile pour vos amis de vous suivre si ils vous sentent hésitante et si vous changez d’avis : « Ah, je vais lui laisser une seconde chance » « Je vais tenter » « Il m’a fait des excuses » « Il m’a promis que »…

Cela ne vous empêche pas de partir même si vous avez l’espoir que ça peut s’arranger. Si cela devait s’arranger c’est-à-dire que vraiment il y avait une thérapie qui était faite, un accompagnement, des actions vraiment concrètes, vous serez toujours à temps d’aviser. Mais une fois que vous avez pris la décision de partir, ALLEZ-Y !

Et donc quand vous en parlez à vos amis, que pour leur aide soit efficace, et aussi par respect pour eux, TENEZ-VOUS À VOTRE LIGNE DE CONDUITE.

Pour aller plus loin avec la vie après la violence : 

Avez-vous besoin d’aide pour vous sortir de la violence conjugale ? Je vous propose un premier entretien avec moi gratuitement et en toute confidentialité.

Agnès de Reulle
Coach, Experte en libération des violences conjugales et familiales et en maîtrise du stress des procédures judiciaires

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2228 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Suivez-nous