Se tromper au travail

Abonnez-vous à la chaîne YouTube de Zarah Issany! Commentez cette vidéo sur YouTube

Comment accepter de s’être trompée au travail : 3 pistes ?

Nous avons rarement besoin d’avoir un patron ou un collègue pour nous dire que nous avons fait une erreur. Nous nous tapons sur la tête tous seuls.

Qui n’a jamais fait d’erreurs ? Si vous avez répondu MOI c’est soit parce que vous êtes super hot et dans ce cas je veux le mode d’emploi pour une vie au travail sans erreur. Bravo ! Soit vous ne prenez pas suffisamment de risques et vos êtes dans votre confort. Seulement, la majorité des gens vont me dire :

  • Si on ne fait pas d’erreur, on n’apprend pas.
  • On avance que si on fait des erreurs.
  • Il n’y a pas d’échecs, il n’y a que des expériences.

Première piste : Découvrir la leçon

Alors oui ces phrases sont vraies et remontent le moral, mais leur effet est éphémère si on les répète par cœur sans ressentir leur effet à l’intérieur. Si vous croyez que les erreurs nous font avancer, mais quand même temps vous vous sentez coupable quand l’erreur est faite, alors je vous dirais que la leçon n’est pas intégrée. La prochaine fois que vous faites une erreur au travail, et pendant que vous êtes en train de vous culpabiliser de ne pas avoir pris la bonne décision, d’avoir oublié de mentionner un élément important, de ne pas avoir réussi à livrer votre projet à temps ou encore de ne pas avoir réussi de convaincre : prenez du recul.

L’erreur a été faite, on ne peut pas revenir en arrière. Cependant ce que l’on peut s’assurer de faire c’est d’apprendre. Selon vous, que vous manquait-il pour la réussite de votre projet, ou dans la prise de décision ? Qu’auriez-vous pu faire autrement ?

Deuxième piste : Accepter de ne pas être parfait

La recherche du résultat parfait, du travail parfait, de l’équipe de travail parfaite, du projet facile où tout roule comme imaginé dans l’idéal. Vous vous mettez beaucoup trop de pression. Même un projet réussi peut être amélioré.

Troisième piste : Soyez responsable

Il n’y a rien de pire de voir qu’un problème est arrivé et se déresponsabiliser et dire ce n’est pas de ma faute ou encore d’essayer de faire porter le blâme sur tout le monde sauf soi. Attention, c’est une réaction normale, on est en mode survie. On a peur des conséquences. Seulement, plus vite vous accepterez vos torts, plus vite vous trouverez des solutions pour ne plus faire les mêmes erreurs, plus vite vous avancerez, vous aurez confiance en vous. Au prochain pépin vous serez capable de survivre et en plus vous allez gagner en respect des autres, car vous aurez pris votre responsabilité. Il se peut même que vous ayez des personnes qui vous aident à vous en sortir, car vous ne serez pas en mode qui est le coupable, mais en mode humilité et brainstorming.

Alors, qu’en pensez-vous ?

Top vidéos du mois

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Suivez-nous