leonard_cohen_2115

14 citations hommages à Leonard Cohen

Leonard Norman Cohen, né le à Westmount (Québec) et mort le  (annoncée que le 10 novembre) à Los Angeles (Californie), est un auteur-compositeur-interprète, musicien, poète, romancier et peintre canadien.

Dans tous ses travaux, Cohen reprend souvent les mêmes thèmes : l’amour-passion, la religion, la solitude, la sexualité et la complexité des relations interpersonnelles. Leonard Cohen assume sa dépression chronique depuis longtemps et ne se l’est jamais cachée ni ne l’a jamais cachée, allant jusqu’à en parler aux journalistes rassemblés à l’occasion de la conférence de presse sur son album Old Ideas.

La poésie et les chansons de Leonard Cohen ont influencé de nombreux auteurs-compositeurs-interprètes et on compte plus de 1 500 reprises de ses chansons. Cohen est introduit au Panthéon de la musique canadienne en 1991, au Panthéon des Auteurs et Compositeurs canadiens en 2006, au Rock and Roll Hall of Fame en 2008. Il est un Compagnon de l’Ordre du Canada (CC) depuis 2003 et Grand Officier de l’Ordre national du Québec (GOQ) depuis 2008, les plus hautes distinctions décernées respectivement par le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec.

Leonard Cohen a dit…

Écrire des chansons, c’est au fond comme faire la cour à une femme. La plupart du temps, c’est toute une affaire.

La démocratie est encore une valeur très neuve dans la société actuelle. Je crois qu’il nous reste encore beaucoup de choses à faire, à apprendre et, pour moi, les États-Unis peuvent, doivent servir de laboratoire quant à la découverte et l’application des nouvelles valeurs démocratiques.

Le succès est de la survie.

Quelques hommes trouvent leur force en allant leurs chemins solitaires. Soyons ce que nous pouvons pour eux.

La musique touche la vie émotionnelle de la plupart des gens.

Il y a une fissure, une fissure dans tout, comme ça, la lumière peut entrer.

Je ne pense pas que l’on puisse écrire des romans sur la route. Il faut une certaine stabilité.

Le dernier refuge de l’insomniaque est un sentiment de supériorité sur le monde endormi.

L’amour, c’est comme cuisiner les chiches kebabs : il y a des étincelles, des éclaboussures.

Chaque fois que j’atteins le fond du désespoir, je commence à sourire.

Chaque fois que j’atteins le fond du désespoir, je commence à sourire.

Je pense qu’un pessimiste est quelqu’un qui attend qu’il pleuve.

J’avais 15 ans quand j’ai été profondément touché par le rythme et la structure des mots.

Je me suis toujours considéré comme un écrivain mineur.

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!