Citation 7 signes qui montrent que votre partenaire a peur de l’engagement

7 signes qui montrent que votre partenaire a peur de l’engagement

Au début de votre relation, votre partenaire possédait ce quelque chose en plus des autres. Cette petite touche qui faisait toute la différence.

Vous aimiez son côté mystérieux. Au fond, vous étiez convaincu d’une chose : vous mettre en couple vous rendra heureux(se) à coup sûr.

Votre relation actuelle raconte une autre histoire.

Maintenant que l’euphorie du début est retombée, vous avez la sensation que votre partenaire s’investit très peu dans la relation.

Pire : vous recevez de lui/elle des signaux contradictoires. Votre partenaire sait vous convaincre de son amour, mais ne peut s’empêcher de fuir dès que le moment se présente à lui/elle.

Pour justifier ses actes, son argumentaire évoque parfois un immense besoin de liberté. Sa peur de se sentir étouffé(e) dans la relation prend le pas, à tel point que votre intimité représente une menace.

Votre conjoint angoisse à l’idée d’avoir les ailes coupées et rater son envol. Pour se protéger, il/elle met en place un mécanisme de défense qui consiste à limiter son engagement envers vous.

Résultat des courses : vous vous sentez affreusement seul(e) dans votre propre couple. Les répercussions sont finalement colossales.

Cette peur de l’engagement sous-tend un problème d’ouverture émotionnelle. On parle généralement de partenaire émotionnellement indisponible.

D’où vient cette fermeture émotionnelle ?

Le docteur Véronique Baudoux évoque 7 blessures pouvant faire échouer une relation amoureuse. Ces blessures proviennent de l’enfance et de la relation entrenue avec les parents. L’indisponibilité émotionnelle de votre partenaire proviendrait alors d’une blessure profonde due à son passé (abandon, dévalorisation, etc).

Pourquoi un article à ce sujet ?

Parce que j’étais moi-même émotionnellement indisponible pendant de nombreuses années. À force d’enfouir mes problèmes à l’intérieur, je me causais involontairement beaucoup de souffrance. C’était l’une des raisons principales du mal-être de ma relation amoureuse.

Du coup : la peur de l’engagement, je connais. Cette dynamique s’est installée au début de ma relation, sans que je m’en rende compte. Je me suis rapidement senti désarmé. Jusqu’au jour où j’en ai pris conscience.

Vous connaissez probablement la même expérience que moi ? Ou alors, vous vivez peut-être avec un partenaire portant ce genre de blessure ?

Une chose est sûre : ce comportement pèse lourd dans votre relation.

Généralement, vous finissez seul(e) et frustré(e), dans une confusion totale. Sans repère autour de vous, vous êtes comme pris au piège face à un mur.

Dans cet article, vous allez découvrir 7 habitudes que l’on retrouve chez les personnes indisponibles sur le plan émotionnel.

Pour faciliter la lecture (et l’écriture), le pronom « il » sera employé tout au long de l’article pour désigner un partenaire émotionnellement indisponible. Sachez tout de même que ce « problème » touche aussi bien les hommes que les femmes. Bonne lecture!

Signe 1 : il est dans le déni sans même s’en rendre compte

Le partenaire émotionnellement indisponible rejette constamment ses émotions.

Pour lui : tout va bien.

Son incapacité à observer la situation dans sa globalité vous rend méfiant(e). Vous éprouvez beaucoup de difficulté à lui accorder votre confiance. Selon vous, il y a quelque chose d’autre, quelque chose qu’il ne vous dit pas.

Vous visez juste.

Le problème : il ne peut pas vous dire quelque chose qu’il ne voit pas lui-même.

partenaire-deni-refus

Partenaire dans le déni

Pour alimenter son refus de voir la réalité en face, il va chercher à se défendre à tout prix. Par exemple : lorsque vous essayez d’en savoir davantage, ou alors lorsque vous l’accusez de ne pas partager suffisamment ses sentiments avec vous, il cherchera à vous contredire.

Plus vous insistez, plus il se refermera sur lui-même.

Pour lui : pas de problème à l’horizon. La relation lui convient parfaitement comme ça. Avec le temps, il finira même par vous accuser d’en faire une montagne pour rien. Comme à votre habitude…

Personnellement, je répétais sans cesse à ma chérie que j’allais bien. Je n’écoutais pas ma météo interne. Jamais. Pour moi : il n’y avait pas de problème dans ma relation, donc je n’avais pas de problème à régler.

Ma chérie possédait une version différente de notre relation. Elle essaya à sa façon de me la faire comprendre. Ma réaction ? Je la blâmais pour les moments délicats qu’elle me faisait vivre. Selon moi, je ne méritais pas le sort qu’elle me réservait.

Inutile de vous dire que nos conversations dégénéraient régulièrement.

Signe 2 : il mène une danse difficile à suivre

Le comportement de votre partenaire varie constamment.

Un fossé se crée entre ce qu’il vous promet et ce qu’il vous offre. Au début, il vous aura probablement sorti le grand jeu, mais s’est ensuite retiré progressivement après quelques mois ou quelques années.

Votre partenaire sait se rendre disponible lorsqu’il le souhaite. Par moment, il cherche absolument à vous voir. Il essayera même de vous séduire. Le problème : cela ne dure qu’un temps. Ensuite, il vous renvoie l’impression d’avoir peu d’intérêts pour vous.

Finalement, il s’avance pour mieux reculer.

Vous ne savez plus sur quel pied danser. Son ambivalence vous joue des tours de passe-passe. Parfois, il est chaud, puis d’un coup il devient froid. Il vous attire, puis vous repousse juste après.

Avoir des changements d’humeur et des envies qui évoluent est compréhensible. Mais bizarrement (ou pas), il vous donne suffisamment pour que vous restiez attaché(e) à lui afin qu’il puisse se retirer sans vous perdre pour autant.

En pratique, il s’intéresse à une seule forme d’intimité et en évite une autre. Cela signifie qu’il peut être physiquement affectueux, mais évitera d’exprimer ses émotions et son attachement envers vous. Au contraire, il peut opter pour une déclaration d’amour et vous chanter son dévouement éternel, mais évitera toute intimité physique.

Avec lui, vous perdez constamment l’équilibre.

J’ai fait subir ce déséquilibre à ma chérie pendant de nombreuses années. Lorsque nous passions « trop » de temps tous les deux, je finissais par m’agacer. Je devenais irritable et ne désirais plus qu’une chose : me retrouver seul.

Parfois, je préférais même sortir avec mes amis que je trouvais beaucoup moins « prise de tête ».

J’étais comme ça et inutile de vous dire qu’avec ce comportement, ma relation allait droit dans le mur.

Signe 3 : il crée progressivement une distance entre vous

À un certain point de la relation, généralement au début, votre partenaire commence à créer une forme de distance entre vous. Pour lui, l’éloignement est une habitude. Une porte de sortie qu’il ne se prive pas d’utiliser pour éviter l’inconfort.

distance-dans-le-couple

La distance dans le couple

Vous le trouvez très préoccupé par son travail, son téléphone portable ou toute autre chose, mais beaucoup moins par vous.

Votre point de vue : vous êtes loin d’être sa relation principale.

Il éprouve une grande difficulté à vous regarder dans les yeux, il prend du temps pour répondre à vos messages et vous lance régulièrement des phrases genre : « je suis occupé » ou « je suis fatigué ».

Lorsque vous lui partagez vos sentiments et lui racontez des évènements importants pour vous, il se contente de sourire machinalement et hocher la tête sans réelle conviction.

La vérité : il reste silencieux. Il se referme sur lui-même et se retire émotionnellement de la relation.

Cette déconnexion émotionnelle peut se traduire par des comportements compulsifs de la vie courante, par exemple : regarder sans cesse la télévision, boire trop d’alcool, visionner du porno ou encore rester scotché à l’écran de son téléphone.

Au début de ma relation amoureuse, je ne savais pas comment réagir face à mes bouleversements internes. Je refusais d’écouter mes émotions. Je préférais me déconnecter et laisser la situation empirait.

Ce qui arriva inévitablement.

Signe 4 : il finit par se désengager de la relation

Après l’étape de la déconnexion survient généralement celui du désengagement.

Votre partenaire cherche à se « libérer ».

À ce stade, il consacre le minimum de ressources (temps, énergie, argent) à nourrir votre relation. Pour marquer son désengagement, il ne prend plus d’initiative. Il réduit considérablement les appels, les mails, les SMS, les rapports sexuels ou encore les conversations profondes avec vous.

Il sort des sentiers battus de la relation et devient excessivement évitant.

Résultat des courses : vos doutes sont confirmés. Vous passez après lui et après ses autres relations. Vous avez le sentiment d’être la dernière roue du carrosse.

Autre indice : il peut volontairement modifier ses habitudes et son emploi du temps pour diminuer la fréquence de vos moments de connexion. Par exemple, planifier des rendez-vous avec d’autres personnes en remplaçant vos soirées en amoureux. Sans envisager rattraper ce temps avec vous.

Fatalement, vous remarquez aussi son faible intérêt sur des sujets qui vous tiennent à coeur. Pas seulement votre relation et vos sentiments, mais aussi votre vie, votre travail, votre famille ou encore vos aspirations passent au second plan. En tout cas, c’est votre ressenti.

Parfois, cela se manifeste comme un « oubli » qui ne cesse de se répéter dans le temps.

Durant une période difficile de ma relation, j’éprouvais un mal fou à trouver un véritable intérêt à notre quotidien. J’affichais un « faux sourire » qui en disait long sur mon mal-être. Je disais à voix haute que ma relation allait bien, mais au fond je me mentais à moi-même. À l’intérieur, je manquais cruellement d’envie.

Tout simplement, parce que je ne savais pas comment gérer les épreuves d’une vie à deux.

Signe 5 : il tourne le dos aux problèmes (surtout les votres)

Ici, votre partenaire aura tendance à vous informer directement ou indirectement que vous êtes trop dans l’émotion.

conflit couple

Le conflit mène à la déconnexion

D’après lui, vous êtes «trop sensible», «trop sérieux(se)», «trop dramatique», «trop fou/folle», trop quelque chose de vouloir partager vos sentiments et mettre sur la table les problèmes profonds de la relation.

Lorsque vous partagez vos sentiments désagréables et difficiles, il vous lance des répliques du style : « pourquoi en faire toute une histoire ? ».

Il refuse de prendre en considération votre point de vue comme une possibilité valable. Par conséquent, il ne valide pas vos sentiments et cela vous blesse profondément.

En réalité, il en est pour l’instant incapable.

Je plaide coupable. J’étais dans cette dynamique du « sauveur » où je cherchais à tout prix à régler les problèmes que rencontrait ma chérie.

À chaque fois qu’elle était contrariée, démotivée ou fatiguée, je devenais son entraîneur personnel. Lorsqu’elle réclamait mon attention et mon soutien, je lui proposais plutôt une solution efficace pour régler ses problèmes.

Au fond, je souhaitais l’aider à aller mieux. Ce qui n’arriva jamais.

Mon incapacité à valider ses émotions et son expérience provoquait chez elle un sentiment de frustration. Elle se sentait incomprise.

J’avais faux sur toute la ligne.

Signe 6 : il refuse de prendre ses responsabilités

Autre habitude d’un partenaire émotionnellement indisponible : il cherche à vous faire porter le chapeau.

Son incapacité à observer sa part du problème l’empêche de prendre ses responsabilités lors de vos conflits amoureux.

Il refuse de reconnaître sa contribution aux problèmes au sein de la relation. Ses peurs, sa forteresse émotionnelle et son cœur impénétrable l’en empêchent.

Prendre votre part des responsabilités n’y changera rien. Il reste bloqué sur son programme par défaut : l’attitude défensive.

Pire : il vous nomme responsable pour la gravité de la situation. Certainement à cause de votre sensibilité émotive. En tout cas, cet argument revient constamment sur la table.

Du coup : vous prenez sur vous et finissez par croire que vous êtes réellement responsable de l’échec de votre relation. Vous vous remettez en question, sans trouver pour autant les bonnes réponses.

Dans les cas extrêmes, et malgré avoir perdu tout intérêt dans la relation, il évitera de rompre directement avec vous. Il s’en sortira en usant de phrases comme « tu mérites mieux que moi !» afin que vous preniez vous-même la décision à sa place.

Vous voyez le genre ?

Signe 7 : il ment à son entourage et surtout à lui-même

Ici, votre partenaire se noye dans les mensonges.

Non seulement il freine son amour envers vous, mais il décide également de ne plus partager certaines choses qui lui tiennent à coeur.

Le pire : il refuse de se l’avouer.

Au fond, il justifie son manque d’honnêteté avec des phrases comme « je préfère éviter de lui partager mes doutes, car cela va l’inquiéter pour rien. Ce n’est pas un immense problème, donc inutile de lui dire.»

En réalité, il a tout simplement peur de votre réaction et du conflit qui risque d’éclater si vous vous mettez en colère. Cela signifie qu’il devra gérer une situation de crise sans savoir comment s’y prendre.

Le silence l’emporte haut la main.

Autre comportement courant, il crie à qui veut l’entendre que sa vie de couple le satisfait, parfois il ira même jusqu’à dire qu’il est heureux, alors que la réalité est ailleurs.

La vérité : il dépense beaucoup d’énergie à s’imaginer dans une autre relation et s’autorise régulièrement des pensées sexuelles dans les bras d’autres partenaires. La conséquence ? Certains passent parfois à l’acte.

À ce stade, il renie l’idée d’une rupture. Il préfère conserver son univers intérieur secret, afin que la situation continue ainsi et que vous n’ayez pas l’opportunité de fuir.

C’est clair : il se ment à lui même, mais aussi à son cercle intime. Et, vous êtes la principale victime de cette affaire.

Durant la période sombre de ma relation, j’ai toujours refusé d’avouer mon envie d’ailleurs. Je cachais mon intérêt à explorer d’autres horizons et mettre un terme à la relation. J’étais trop effrayé, et mal dans ma peau, pour avouer la vérité. Je souhaitais à tout prix éviter d’autres drames inutiles.

En réalité, le désastre était déjà en cours.

À vous de jouer

Maintenant que vous avez un portrait robot du partenaire émotionnellement indisponible, que faire ?

Cette question à propos de la peur de l’engagement revient souvent.

Tout d’abord, rappelez-vous, aussi étrange que cela puisse paraître, votre partenaire possède des circonstances atténuantes. Selon son fonctionnement interne, il n’a pas complètement tort et certains n’ont même pas conscience du mal qu’ils provoquent.

Son enfance et les blessures qu’il porte ont conditionné votre partenaire à agir ainsi. Derrière son comportement destructeur se cachent des motivations inconscientes qui lui permettent de rester en sécurité dans sa zone de confort.

Il cherche avant tout à éviter ses peurs et la douleur qu’elles représentent. Non à vous faire souffrir. Vous possédez, vous aussi, votre lot de souffrance et de blessures profondes. Vous pouvez comprendre.

Cela ne veut PAS dire que vous devez l’accepter !!! Bien au contraire. Cet article a pour objectif de vous donner un portrait type afin que vous ayez pleine conscience de la situation que vous traversez et vous aider à prendre la meilleure décision pour VOUS.

Finalement : votre partenaire a besoin d’aide.

Comme moi, j’ai eu besoin d’aide.

La liberté vous revient d’accepter ou pas de poursuivre votre relation.

Une chose est sûre : certaines personnes en proie à la peur de l’engagement sont capables de changer. Avec la bonne approche et les bons outils, vous pouvez l’aider à s’ouvrir.

J’en suis la preuve.

Avant de partir, prenez vous aussi votre part des responsabilités : faites-vous ces 3 erreurs face à un partenaire distant ?

Cet article fait écho à votre histoire ? Vous pensez qu’il peut aider une personne à mieux comprendre sa relation amoureuse, alors partagez-le en cliquant sur le bouton qui vous plait.

Écrit avec ❤ par Morgan

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Vous étes invités à reproduire cet article en incluant le nom de l'auteur, un lien vers la source original
et la mention :" Article trouvé sur Les Mots Positifs.com".

Source original : vivre-en-couple.fr/signes-peur-de-lengagement/