Citation Laissez la forme se créer d’elle-même lors de vos demandes à l’Univers

Laissez la forme se créer d’elle-même lors de vos demandes à l’Univers

Il y a deux manières de donner une forme physique à votre désir le plus profond. Vous pouvez tenter d’ajuster vos désirs à une forme prédéterminée ou laisser la forme se créer d’elle-même. Il est fortement recommandé de favoriser la seconde voie.

Quand nous tenons à voir nos désirs prendre une forme particulière, en réalité, nous limitons la magie, les miracles que l’Univers peut nous offrir. Cependant, quand nous demeurons ouverts à toutes les options, nous libérons un merveilleux espace de création. Nous permettons au “Plan A” de venir à nous.

L’une des premières questions que posent les gens désirant être au service des autres est la suivante : “Que puis-je faire pour être un Messager de lumière?” Ils devraient poser cette question en dernier. Entrez d’abord dans l’état d’être, cet état qui est  propre à un Messager de lumière, puis laissez “l’état d’être” de votre vie apparaître.

Quel est cet état d’être ? C’est tout ce que vous pouvez imaginer. Le choix est le vôtre. C’est vous qui en décidez. Quelle Lumière désirez-vous partager avec les autres, leur apporter et faire ressortir chez eux? Si vous pouviez donner un nom à cette Lumière, quel serait-il ? Cette flamme à l’intérieur de vous, vous savez qu’elle pourrait améliorer la vie des autres, si jamais elle prenait toute son ampleur et avait tout son rayonnement.

Qu’est-ce que c’est ? Quelle sensation s’y rattache? Rappelez-vous, ce n’est pas une chose que vous pourriez faire. C’est une chose que vous pourriez être.  Est-ce être “aimant, être “soignant”, être “guérissant”? Vous pouvez être davantage cette chose, quelle que soit votre activité.

Cependant – et c’est la magie de la chose – plus vous êtes cela, plus ce que vous faites se mettra parfaitement en place pour vous permettre de l’”ETRE” encore plus !

Faites confiance à ce processus. Il fonctionne.

Vous découvrirez que des formes – des manières physiques d’”ETRE” une chose – vont tout à coup se mettre à “apparaître”.  L’exemple suivant vous permettra peut-être de mieux comprendre notre exposé.

Un homme décida un jour qu’il voulait “être” ce qu’on appelle “guérissant”. Il ressentait profondément cet état d’être dans son âme et souhaitait l’exprimer.

Or, il n’arrivait pas à trouver de “travail” dans le prétendu “vrai Monde” pouvant lui permettre de “faire cela”. Il parcourut les annonces classées, mais, sous la rubrique “Offres d’emploi:, n’en vit pas beaucoup se lisant comme suit : “Entreprise nationale de premier plan cherche guérisseur” ou “Entreprise locale cherche guérisseur pour poste exceptionnel dès entrée en fonction”.

1363058f2dd8145ae008a8bb213ec515

Découragé, mais déterminé à persévérer dans le sens de son désir, il décida de lancer sa propre entreprise, d’ouvrir son propre “cabinet professionnel”. Cependant, il lui manquait toujours une forme, un moule destiné à recevoir ses réalisations. Alors, il créa une forme. Il serait, décida-t-il, un “guérisseur par les cristaux”. Ou peut-être un “massothérapeute”. Ou alors un “conseiller psycho-spirituel”. Ou encore un “ministre du culte nouvel âge” dans une confession religieuse qu’il aurait fondée.

Il créa une forme qui lui semblait prometteuse et se lança en affaires. Et tout se passe bien. Mais il ne vint presque personne. Et les rares clients qui se présentèrent, insatisfaits du résultat, ne lui laissèrent rien, ou presque. Et il ne se sentait pas “en droit” d’exiger une rétribution car, après tout, il avait monté cette affaire de toutes pièces, littéralement, et il se sentait honteux et gêné – sinon un peu coupable – de demander ou d’exiger ce qu’il ne croyait pas mériter.

Alors, il mourut de faim. Non pas au sens littéral, bien sûr. Mais, au sens figuré, oui. À la suite de cette “crise du mitan de la vie” qu’il semblait traverser, son associé le quitta, le croyant devenu “fou”. Ses vieux amis le crurent également cinglé. Et alors qu’il était auparavant très autonome, il vivait désormais de prestation d’aide sociale ou d’autres formes d’assistance gouvernementale ou, au mieux, il subsistait – mais il était prêt à faire le sacrifice car après tout, il “faisait ce qu’il voulait faire.”

Dans ses bons jours, il utilisait même cette déclaration pour justifier son existence. Néanmoins, au plus profond de lui-même, il sentait qu’il y avait un “mensonge” quelque part, une tromperie. Il existait une formule inconnue, un secret que personne ne lui avait révélé. “Il ne devrait pas être aussi difficile de servir Dieu ou les hommes”, se disait-il parfois avec amertume. “Cela ne devrait pas être aussi difficile.”

Ce n’est pas difficile. En voici le secret…

“Ne forcez pas la forme. L’état d’être devient la forme.” Par cette énoncé, permettez à la forme de se créer d’elle-même. C’est une manière différente de dire que votre vie extérieure commencera à refléter, dans sa réalité intime, qui vous Êtes et qui vous choisissez d’Être.  Rappelez-vous, tout commence par un état d’être choisi par vous de manière indépendante. Le choix peut être assez arbitraire; il s’agit d’un état d’être choisi simplement parce que vous le préférez ou le désirez. Cependant vous devez absolument faire ce choix avant de pouvoir avancer.

Alors, déterminez le but de votre vie et laissez-le être, de manière à atteindre un état ou des états d’”être”. Puis entrez dans cet état d’être, quoi qu’il arrive. Observez votre corps s’éloigner de ce que vous n’êtes pas. Et ne résistez pas à ce qui s’oppose à vous. Demeurez simplement centré dans votre Être.  En demeurant au centre de votre Être, voyez le miracle se produire.

Maintenant, voyons s’il y a une manière d’appliquer cette sagesse à l’homme fictif de notre exemple. Disons qu’au lieu de dépenser du temps et de l’énergie à essayer de transformer son Être en Forme, cet homme a plutôt permis à la Forme de se créer d’elle-même à partir de son espace d’être.

S’il avait agi ainsi, il serait simplement entré dans l’espace d’Etre dans lequel il souhaitait demeurer et il y serait resté, quoi qu’il advienne – même si les événements paraissent “s’opposer” à ce qu’il souhait être. Peut-être surtout dans ce cas.  Il aurait simplement été “guérissant”, où qu’il aille “travailler”. De même, il aurait été “guérissant” à la maison. À l’église qu’il fréquentait. Avec ses amis. Et en tout temps et en tout lieu où il pouvait “être” cela.

En réalité, c’est ce qu’il fit, peu après avoir abandonné ses tentatives de “gagner sa vie” en faisant ce que font les guérisseurs par les cristaux, ou les massothérapeutes, ou les ministres du culte, ou en faisant tout ce qu’il croyait devoir faire pour “être” un “guérisseur”…  En d’autres termes, plutôt que de tenter de devenir GUÉRISSEUR, il prit la décision d’être simplement “GUÉRISSANT”.

Il retourna à ce qu’il “faisait” avant sa décision de devenir guérisseur et pu ainsi très vite se remettre à gagner de l’argent.  Il retrouva même la santé, qui avait lentement décliné pendant les mois où il avait tenté d’”être” un “guérisseur””

Maintenant, le problème était différent : “Comment pourrait-il tolérer son ancienne occupation, sachant que son véritable désir était d’être guérisseur?”

La réponse était simple. Il allait regarder son occupation autrement, tout comme il voyait l’ensemble de la Vie autrement. Car il considérait désormais tous les instants et toutes les situations comme des occasions d’être guérissant. Ayant emprunté la voie de la maîtrise de la vie, opposition signifiait désormais pour lui occasion.

Sa vie en fut complètement bouleversée. Son occupation, perçue auparavant comme une source de tiraillements, et qu’il voulait fuir, devint le centre de son activité de guérison. En quelques mois, sa réputation de personne capable d’aider et de guérir se répandit.

Au travail, on ne tarda pas à lui retirer ses anciennes fonctions pour lui offrir de s’occuper du moral des employés. Dans le cadre de son église, il prit la tête d’une équipe chargée des question de qualité de vie. À la maison, les membres de sa famille ont trouvé en lui une nouvelle source de réconfort dans leurs moments de confusion, de discorde ou de découragement.

Jamais auparavant cet homme n’avait-il eu une expérience si riche et si extraordinaire de ce qu’il Est vraiment.

CONCLUSION

Le Faire suivra l’Être aussi sûrement que la nuit suivra le jour. Car l’Être ne peut être nié et ne le sera jamais. Cependant, l’Être connaît sa récompense. L’homme de notre exemple se connaissait dans sa propre expérience comme “guérissant”, longtemps avant de se voir “apparaître” comme tel, dans le cadre d’un établissement de santé.

Quand même, pourriez-vous dire, l’exemple était fictif. Les choses se passent-elles vraiment ainsi? Peut-on vraiment “être qui on est” et de là, créer sa vie plutôt que de la gagner?

Je peux seulement vous dire ceci. Il était une fois un homme qui voulait profondément faire l’expérience de la part de lui-même appelée Sagesse et Transparence.  C’était un désir plein d’audace, d’une vaste portée, presque blasphématoire dans ses implications. Cependant, c’est ainsi que cet homme se voyait. C’était la part de Dieu qu’il voyait en son for intérieur. Et désormais, c’était l’expérience qu’il voulait faire.

Partout, il a cherché et cherché, mais n’a pas trouvé le poste de “vice-président responsable de la Sagesse et de la Transparence”. Il a songé à créer sa propre société, mais le concept n’a pas intéressé personne. Il a donc cessé de vouloir forcer son état d’être intérieur dans un Faire extérieur. Il a simplement décidé d’”être cela”, peu importe ce qu’il était en train de “faire”.

Pour gagner sa vie, il s’est lancé dans le marketing et la publicité. Il a écrit. Il est devenu animateur de tribune téléphonique à la radio. Puis un jour, quelque chose d’inusité s’est produit. Il a eu une conversation très intéressante avec Dieu…

Inspiré des textes de  “Messagers de lumière, recréez votre vie, changez le monde”, Neale Donald Walsch (Conversation avec Dieu)

Pourquoi vous abonner à mon Infolettre ?
Vous aimez ce que je suis…
Vous aimez ce que je partage…
Restons en contact d’une belle façon…
Soyez informé de mes activités et de mes nouveautés
Abonnez-vous à mon Infolettre…
CLIQUEZ ICI

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Vous étes invités à reproduire cet article en incluant le nom de l'auteur, un lien vers la source original
et la mention :" Article trouvé sur Les Mots Positifs.com".