La différence entre les larmes d'un homme et d'une femme

Citation Le sexe des larmes – Les pleurs d’un homme sont-ils différents de ceux d’une femme ?

Le sexe des larmes – Les pleurs d’un homme sont-ils différents de ceux d’une femme ?

« Un homme ça ne pleure pas. » Quand enfin cette phrase disparaît et laisse la place au mystère des larmes d’un homme. Y ‘a t’il une différence entre les larmes d’un homme et celles d’une femme ?

Les larmes auraient-elles alors un sexe ?

Tout ce qu’un homme EST au travers de sa délivrance d’émotion pour transcender ses blessures, son armure, ses angoisses, ses maladies intérieures.

Oui un homme ça pleure mais d’où viennent ces larmes que je vois briller dans le fond de tes yeux et qu’enfin tu laisses couler, quel est leur parcours historique jusqu’à aujourd’hui? Quelles sont les larmes d’un homme aujourd’hui ? Est-ce que finalement ces larmes ont un sexe dans notre société ?

L’histoire de leurs larmes : de la ferveur à l’oubli

De l’antiquité au XIX ème siècle, la larme commence son histoire tout d’abord en étant une dévotion au service du dialogue entre les dieux et les hommes pour témoigner de leur souffrance. La larme, une ferveur emmenant les hommes vers le chemin de l’amour en passant par la blessure.

On connaît aussi ces héros de l’antiquité qui offrent leurs larmes tels des guerriers à la mort de l’un des leurs. Leurs sanglots font partie intégrante de leur héroïsme et il ne serait pas reconnu en tant que tel si les larmes ne font pas partie du cadre. On y associe tout simplement la dimension distinguée, élevée où la larme devient une arme de l’homme.

Puis la larme devient la fleur de l’émotivité au contact de l’art.

On voit bien tout ce parcours historique de la larme chez les hommes.

On en conclue au travers de cette histoire que les hommes et les femmes pleurent ensemble.

Puis la larme chez l’homme s’est effacée au fil du temps. Voir son père pleurer ou un homme dans la famille est rare. Les larmes deviennent par conséquent un outil de communication que les hommes vivent avec beaucoup de mesure et de discrétion. Les hommes grandissent en construisant ce sentiment qu’ils perdent cette liberté, ce droit aux larmes. Alors que les femmes pleurent et c’est normal dira t’on.

L’homme a poursuivi son chemin laissant s’installer ce désaveu de l’émotion auquel il n’aurait pas droit.

Ses larmes aujourd’hui se sont transformées. Elles sont domptées ou alors sont devenues complètement incontrôlables car l’homme d’aujourd’hui est continuellement dans l’accumulation d’émotions.

Quelles sont alors les émotions des hommes qui les mettent dans le mutisme de leur expression larmoyante ? Quelles sont ces larmes masculines ?

Leurs larmes, un aveu du silence

Ces larmes qui viennent du profond de ton âme et qui me semblent si mystérieuses et que j’ai envie de caresser en t’embrassant. Longtemps on nous a imposé ce paradigme des pleurs différents entre le garçon et la fille. Je ressens la lourdeur de cette différenciation.

Pourtant aujourd’hui, il me semble que l’homme a ses propres larmes dues à tout ce parcours de la condition humaine.

Décryptons ensemble.

Détourner le regard pour pleurer, beaucoup d’hommes ont encore cette attitude cachée.

Cette introspection qu’ils s’interdisent parce que soit disant que l’homme est dans l’action alors que la femme dans l’émotion.

Mais les larmes masculines racontent aujourd’hui leur solitude qu’il ont accumulée.

Les hommes ont des blessures, des angoisses et des maladies intérieures qui les font pleurer et avouer dans le silence qu’ils sont aussi dans leur fragilité de vie pour s’accomplir.

Il semblerait que la plupart des hommes se laisseraient aller dans le flot des larmes pour ces raisons suivantes : la séparation, la mort, la maltraitance d’autrui mais aussi la joie, mais surtout parce qu’ils sont parfois au bord de la rupture de leur condition d’homme.

En quelque sorte, les larmes d’aujourd’hui au delà de tout le champ de l’émotion sont le fruit d’un chaos intérieur qui les pousse à lâcher et rentrer enfin dans leur flot. La fatigue, le stress, la possession, la domination, la tristesse, la solitude, les angoisses sont autant de raisons qui les font craquer et retrouver le sens de leurs larmes ou de leur arme d’amour.

Ils reviennent à un aveu intime de leur cœur, de leur existence d’homme qui doit s’ouvrir à la vulnérabilité et à la puissance de l’être.

L’homme pleure dans le non-contrôle. Quand tout devient inaccessible. Ce relâchement, conséquence des maux de l’homme d’aujourd’hui ouvre une nouvelle dimension au contact des autres. Il se permet cette expression de l’âme.

Mais laisse t’on la place à ces larmes masculines ? Y ‘ a t’il en outre un sexe des larmes dans notre société ?


📌 À lire aussi : L’homme de demain c’est toi !


Le sexe des larmes

On entend encore beaucoup dire que les larmes masculines sont différentes des larmes féminines. Mais vous l’aurez compris qu’ici il ne s’agit pas de cela. Nous arrivons tous au premier cri de notre vie en pleurant la plupart du temps.

Les hommes dans leurs souffrances et leur lâcher-prise comme les femmes ressentent le pouvoir des larmes.

Homme comme femme nous sommes dans cette capacité de produire ces larmes pour des raisons émotionnelles ou pathologiques.

Néanmoins, notre société a longtemps prôné l’esthétisme des larmes chez la femme et plutôt cultivé chez l’homme la maîtrise de ses maux.

Cependant à présent, à l’heure de l’apologie de la sensibilité chez les hommes, de la place à la fragilité initiée largement dans de nombreux courants positifs, la femme se retrouve bouleversée face aux pleurs masculins.

Pourquoi les femmes ressentent-elles une différence ? Parce que nous portons cette mémoire de l’interdiction des pleurs chez l’homme.

Alors il y a un chemin pour accompagner ces larmes chez les hommes.

Oui il y a un sexe des larmes aujourd’hui car les hommes et les femmes sont encore présentés souvent différemment au travers des stéréotypes de l’émotion.

Pourtant ce n’est pas de ce sexe là que je parlerai ici.

Le sexe des larmes est unique car les larmes sont une expression des passions de notre âme. Et quelque soit le chemin du parcours des larmes, quelque soit l’origine ou le genre de la personne qui pleurera, les larmes sont une délivrance de notre être, sont un dialogue relationnel entre l’intérieur et l’extérieur.

C’est le chaos serein. C’est la survie à la mort.

Le sexe des larmes est à inventer, à créer, à déployer car il est tout simplement universel et humain.


Retrouvez mes autres publications sur mon site officiel web nellydelas.fr et inscrivez-vous à mon programme de fidélisation afin de suivre toute mon actualité.

Nelly Delas
Auteur Relation

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2587 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Plus de recommandations

Top articles

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !