We-Meet-The-Same-Souls-In-Every-Incarnation...

L’arnaque des flammes jumelles : Quand le new age déforme l’Amour au profit de la matrice

Cet article fait référence aux théories, observations et expériences relatives à la corruption de notre matrice d’existence. Je vous renvoie aux différentes études menées sur le sujet, et pour ma part, aux écrits de Cameron Day qui s’avèrent plutôt complets et pertinents.

Bien sûr, le but n’est pas de se référer à l’avis d’une personne mais bien de s’ouvrir à une réalité différente de celle qui nous est inculquée. Soyez à l’écoute de vous-mêmes, observez, doutez. Tracez votre propre chemin.

Le principe des flammes jumelles

Qui n’a jamais rêvé d’une relation parfaite ? Un amour unique, éternel, indestructible et résistant à toute épreuve ? L’âme sœur, c’était bien joli durant quelques années mais aujourd’hui ce n’est plus suffisant, on a besoin d’aller plus loin encore. Pourquoi se contenter d’une compatibilité « karmique » alors qu’il peut y avoir davantage ?

Il existe plusieurs théories disparates relatives aux flammes jumelles, mais toutes conservent les mêmes fondements dont je vous présente le condensé :

À la différence de l’âme sœur, ce principe des flammes, ou âmes jumelles relie deux êtres par un amour inconditionnel, pur et infini. Ils représentent respectivement une polarité masculine et féminine et constituent à eux deux une unité complémentaire, un peu à la façon du Yin-Yang. L’un ne peut exister sans l’autre. Ensemble, ils forment un être complet en tout point, divin, parfait.

Les flammes jumelles naissent d’un même noyau divin et se séparent afin d’expérimenter l’incarnation chacune de leur côté. L’expérience de l’une profite à l’expérience de l’autre et elles évoluent en parallèle jusqu’au but ultime : la réunion, puis l’ascension dans la « lumière » (matricielle). Cette réunion se produit lorsque chacune des flammes ne cherche plus l’amour qu’en elle-même, et que chacune d’elles n’a plus besoin que d’elle-même pour se sentir complète (avez-vous relevé le paradoxe ?). Mais devant cette belle promesse, le couple divin devra traverser de rudes épreuves. En effet, il arrive généralement que la reconnaissance de l’autre ne s’effectue pas de manière simultanée, voire pas du tout. Il arrive aussi que chacun ne dispose pas d’une situation de vie ouverte à l’autre au moment de la rencontre et bien souvent, cet autre représente l’antipode des attentes rêvées de sa moitié.

Les flammes jumelles dans l’incarnation physique peuvent être amoureuses, amies, parentes voire même ennemies. Leur relation de pureté et d’équilibre fait ressortir le meilleur d’elles-mêmes. Aussi, elles servent un modèle d’inspiration, un miroir à l’amour véritable. Leur symbiose est telle qu’elles ne sont plus soumises aux avilissements de l’ego humain et peuvent ainsi tracer chacune leur route, côte à côte, sans que les choix de l’une n’affectent l’autre.

Pour faire simple, le principe des flammes jumelles consiste à l’unification divine de vous et de votre moitié en traversant au préalable des expériences pénibles mais exaltantes, mêlant haine et amour à leur paroxysme. C’est là tout le complexe des flammes, et pour un coup de pub aguicheur, le « new age » a frappé fort.

Le rapatriement des moutons égarés

Durant de longs siècles, les religions suffisaient à garder le troupeau dans le cadre imposé par la fausse matrice démiurgique. Mais plus le troupeau grandit et évolue, plus les stratégies de corruption mises en place doivent s’adapter et prendre de l’avance. On connaît les guerres, la politique, les médias et le conditionnement culturel […]. Et pourtant, plus l’étau se resserre et plus les consciences se réveillent.

C’est exactement à ce niveau qu’intervient le « new age » et ses théories florissantes prêtes à accueillir toutes les bêtes en quête de nouveaux pâturages. Le mouvement « new age » agit comme un filet de secours : contrôlé par la matrice, il donne l’illusion aux consciences tout justes réveillées d’avoir trouvé le chemin de vérité qui mène aux secrets de leur existence. Comprenez qu’il n’est pas important que vous quittiez le rang principal du moment que vous continuez de suivre un rang mené par un berger.

Parmi toutes les doctrines de ce mouvement, celle des flammes jumelles reste sans doute la plus infâme car elle touche directement à l’amour et à l’image de soi, corde sensible, j’ose l’affirmer, de tout le monde. On vous dit que l’être rêvé et parfait en tout point vous attend en fin de parcours. Votre moitié rien qu’à vous, l’être unique qui vous comprend comme personne, qui vous complète et surtout vous aime comme jamais nul autre ne vous aimera. Et puis, comme ce principe provient d’une pseudo loi cosmique et universelle, peu importe que vous soyez soigné, négligé, gros, maigre, grand, petit, riche, pauvre, confiant, introverti, intelligent ou un peu nigaud : cette personne existe rien que pour vous et vous rien que pour elle dans une merveilleuse union d’amour inconditionnel.

Qui se sentirait touché par une telle confidence ? J’ose l’affirmer encore, tout le monde. Voilà pourquoi cette doctrine est une arme de choix, subtile, précise et efficace. On joue ici sur la plus grande aspiration ancrée dans l’humanité toute entière. Il n’est pas question d’évolution spirituelle, mais de la recherche d’un palliatif, d’une réponse aux douleurs de l’âme.

J’ai d’ailleurs cherché, en vain, qui était l’auteur de cette formidable artillerie. Il semble que cette « révélation » possède plusieurs sources non définies (illusion d’évidence) lorsqu’il ne s’agit pas directement de l’enseignement de « maîtres ascensionnés », autrement dit des agents de la matrice sous couverture, les bergers qui rapatrient le bétail égaré.

La détention par les sentiments

L’objectif de cette doctrine est de vous ralentir dans votre processus de réveil, de vous faire stagner à un niveau qui reste malléable par la matrice tout en vous berçant de douces illusions.

Derrière cette stratégie, il subsiste plusieurs énormes failles qui semblent pourtant rester imperceptibles.

Le principe veut que le noyau commun des flammes jumelles récolte les expériences des deux parties. Mais elle prétend également que le niveau n’est pas forcément similaire d’une partie à l’autre, selon leur propre vécu, et qu’il arrive généralement que l’une ait de l’avance et soit donc prête à la reconnaissance avant l’autre. Étrange. À mon sens, lorsque l’on verse tout dans un même bol cela se mélange. Je me demande comment l’apprentissage de chacun peut ainsi être profitable aux deux mais sur un niveau différent. On parle bien d’un noyau scindé en exactes moitiés ?

Ainsi soit-il, ce point est la difficulté la plus relatée dans les témoignages de rencontre entre flammes. Une telle confrontation entre deux personnes qui ne se reconnaissent que dans un sens unilatéral évolue inévitablement vers une entrave de leur relation sociale ; incompréhension mutuelle, mauvaises interprétations, désirs et objectifs divergents… Le cocktail détonant pour aboutir sur une relation négative et bourrée de frustrations qui amènera de façon automatique la colère et le rejet de chacun. Une autre difficulté récurrente, lorsque la reconnaissance semble fonctionner dans les deux sens cette fois-ci, s’agit de la situation de vie des partenaires. L’un est marié, l’un est une figure improbable (collègue, patron, prof, délinquant, malade, mort…), l’un habite à l’autre bout de la terre, les deux sont juste amis et doivent composer avec ce lien suprême… Peu importe vos intentions ou la nature présumée de votre relation, les schémas n’ont pas de limite. En bref, voilà encore de quoi semer des obstacles et on en devine aisément les conséquences.

Il existe aussi la version selon laquelle les élus se détestent copieusement. Je vous laisse donc visualiser la pire personne que vous ne pouvez pas même voir en peinture et vous projeter l’un et l’autre dans une fusion divine et éternelle. Ça donne envie non ? Votre haine mutuelle découlerait directement, en réalité, de votre amour profond et inconditionnel, de l’image que vous vous renvoyez l’un et l’autre. Plutôt inspirant.

Ces dissonances entre les deux moitiés, sensées provenir d’un même noyau divin et partager, au- delà de ces épreuves, un amour inconditionnel restent l’exemple le plus édifiant de toute l’arnaque que représentent les flammes jumelles. On veut vous faire croire qu’il s’agit de préliminaires nécessaires à votre réunion divine et la confiance que vous accordez à vos sentiments vous empêche de réaliser qu’il s’agit en vérité d’une suite logique de votre attitude ; lorsque vous projetez sur quelqu’un – n’importe qui – quelque chose qu’il n’est pas en mesure de vous donner ou de comprendre, il est impossible que cette relation puisse évoluer sur une entente réellement saine.

Je garde l’ironie de cette affaire pour le dessert. Admettons, malgré toutes les embûches rencontrées, vous et votre prétendue moitié divine respirez l’extase. Mieux encore, votre relation coulait de source et dans toute sa beauté, vous n’avez rencontré pas ou peu de difficultés. Eh bien, si vous cherchez des avis on vous dira que vous n’êtes pas des flammes jumelles. Des âmes sœurs à la rigueur (donc du bas de gamme, ne vous fourvoyez pas) ou deux personnes qui s’aiment bien mais sacrilège, pas des flammes. On vous dira que l’aisance avec laquelle vous avez traversé les épreuves n’est pas digne de la réunion des flammes qui, elle, frise l’impossible. Et vous voilà à nouveau bloqués dans votre processus d’ascension « new age ». Si je me permets d’énoncer une telle chose, c’est pour l’avoir lue à plusieurs reprises, si si. À ce stade, soit ces jugements vous brisent et remettent en question votre lien et donc probablement votre relation, soit vous continuez votre chemin sans prêter attention à l’avis des autres (et tant mieux !).

Enfin, cerise sur le gâteau, admettons que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. Vous avez trouvé votre moitié divine. La communauté approuve votre lien et vous en félicite. Votre entourage est en accord parfait, aucun nuage à l’horizon. Mais voilà qu’après quelques temps, vous sentez vos sentiments s’amenuiser jusqu’à disparaître. Vous n’êtes plus amoureux, votre couple ne vous apporte plus aucune satisfaction. Si votre flamme est une amie ou une parente, votre entente se voit ternie par les années. Eh zut, tout le monde avait tort, vous n’étiez pas le couple divin. Et puis, il y a votre collègue sur qui vous lorgnez depuis quelque temps. Vous vous comprenez les yeux fermés, votre entente semble magique. Votre cœur bat comme jamais il n’avait battu auparavant. Eh hop, on recommence.

En somme, un coup de foudre, une amitié hors norme, une très grande attirance envers une personne de qui tout semble vous éloigner ou simplement le rejet de l’autre… et vous devriez y reconnaître, en théorie, votre flamme jumelle. Scénario lambda que bon nombre d’humains vivent plusieurs fois au cours de leur vie comme tout autant de pièges qui n’attendent que leur crédulité.

Soit dit en passant, je peine à intégrer le fait que la souffrance puisse aller de pair avec l’amour inconditionnel, l’Amour. Juste comme cela, à vue de nez, cela me semble contraire à son concept même. Et ça l’est tout simplement ! De plus, le fait de polariser un être, ou de le sexer dans son essence, est contraire non seulement à son libre-arbitre originel, mais également aux règles métaphysiques. Les autres plans de vies ou de conscience ne fonctionnent pas selon une schématisation biologique et humaine, mais le cerveau, conditionné, vous y ramènera très souvent

Ce que j’essaie de démontrer n’est autre que le vide radical de cette doctrine. La matrice trouvera toujours le moyen de vous remettre en question afin que vous restiez en perpétuelle recherche de cette moitié divine qui n’existe tout simplement pas, du moins pas de cette façon. Du moment que vous stagnez, vous ne risquez plus de mettre la main sur des dossiers qui porteraient atteinte à la crédibilité de la matrice.

Au profit d’une potentielle réunion divine, c’est votre réveil que vous laissez de côté (et non la soit disant ascension, subterfuge matriciel), votre évolution, votre cheminement et votre liberté à VOUS et vous seul. Vous en tant que personne individuelle et unique, vous stagnez dans l’attente d’une illusion. Finalement, il s’agit de vous faire croire à une forme d’individualité dépendante d’une autre individualité. On en vient au but final de cette arnaque, la confusion, ou comment vous embrouiller en profondeur en utilisant vos propres sentiments dans un schéma répétitif et contradictoire à souhait.

J’avoue rester admirative devant ce stratagème d’une ingéniosité extrêmement vicieuse.

Le véritable visage de la flamme jumelle

Pourtant, il existe bel et bien quelqu’un qui, au-delà de votre apparence ou de votre situation, est disposé à vous Aimer inconditionnellement de façon unique et de former Un avec vous pour l’éternité.

Cette personne, c’est vous. Vous seul.

Le principe des flammes jumelles consiste à dupliquer ce visage, le vôtre, sur une autre âme. Il consiste à mélanger vos perceptions d’individualité et de dépendance. Il consiste à vous éloigner indirectement de vous-même. Pourquoi pensez-vous qu’il est si dur de s’aimer alors qu’il est si facile de douter de soi ? Le quotidien vous conditionne ainsi dans le but de désorganiser votre conception de l’Amour, ce qui vous relie à votre véritable essence.

Les flammes jumelles ne sont pas la seule doctrine destinée à dérouter vos perceptions. Du moment que vous continuerez de chercher des réponses en dehors de vous et d’attendre d’une autre personne qu’elle comble vos besoins, vous continuerez d’alimenter les schémas de la matrice.

Si vous parvenez à transcender ces barrières invisibles et que vous revenez à vous, dans tout l’Amour et toute la compassion que vous méritez pour vous-mêmes, alors vous comprendrez que nul autre n’est essentiel à votre existence et votre bien-être. Vos relations deviendront fluides, sans attentes, et vous constaterez qu’il est possible de s’unir dans l’Amour inconditionnel avec n’importe quelle âme dans le respect de l’autre et le respect de soi. Une fusion qui résultera de votre choix mutuel en tant qu’être dotés du libre arbitre.

Shaer Ama

Source : http://www.elishean.fr/

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!