Succès et affaire

Citation Le mode d’emploi pour une réorientation professionnelle réussie

Le mode d’emploi pour une réorientation professionnelle réussie

La réorientation professionnelle, c’est tout un art et une remise en question de tout son être, de ce que l’on fait, de pourquoi on le fait et elle se fait en fonction d’où l’on veut aller, nos buts et nos objectifs de vie.

Dans cet article, vous découvrirez les raisons qui nous poussent à faire cette réorientation professionnelle et le mode d’emploi pour la mettre en mouvement.

Pourquoi se réorienter ?

« LA SEULE FAÇON DE FAIRE DU BON TRAVAIL EST D’AIMER CE QUE TU FAIS. SI TU N’AS PAS ENCORE TROUVÉ, CONTINUE À CHERCHER. »

Steve Jobs

Il fut un temps où une personne avait le même métier toute sa vie. On était adjointe administrative ou tailleur et on le restait. Aujourd’hui, nous voyons souvent une personne changer 2, 3 ou 4 fois de métiers.

Ces changements arrivent parce que :

  • vous êtes démotivés au travail
  • vous vous ennuyez
  • les conditions salariales, les horaires ne vous conviennent plus
  • les relations de travail se détériorent
  • les réorganisations se succèdent et vous êtes essoufflés
  • vous avez perdu votre emploi

Et pourtant ce que l’on veut c’est ne jamais avoir l’impression de travailler tellement on aime notre emploi. C’est avoir l’impression de contribuer à plus grand que soit, c’est pouvoir trouver un emploi qui répond à nos besoins essentiels et qui fait que chaque matin on a envie de se réveiller pour aller travailler. Ce n’est pas rien !

Je dois faire une petite parenthèse avant de vous donner le mode d’emploi pour vous réorienter. Il me semble important de vous préparer. Lorsque vous allez faire cette réorientation de carrière, vous allez faire face aux réactions de votre entourage.

Les réactions de l’entourage

Lorsque l’on amorce un changement, nous rencontrons toutes sortes de réactions. Il y a les personnes qui vont vous encourager dans votre projet, vous poser des questions pour vérifier votre choix. Ils vont même vous aider dans votre processus de changement de carrière.

Il y a ceux qui ne disent rien, car ils n’en ont aucune idée et ne comprennent pas ce que vous faites et pourquoi vous le faite. Et ils ne veulent pas forcément comprendre, car inconsciemment ils ont peur que ça vienne trop les chambouler.

Et il y a ceux qui vont essayer de vous convaincre que votre idée n’est pas bonne, ne vous épauleront pas et même essayeront de vous convaincre que ce n’est pas la meilleure idée que vous avez eue.

La première chose, c’est que ces personnes savent qu’ils sont aussi rendus là, à penser à changer de métier, ou changer quelque chose dans leur vie, mais ils ont tellement peur de faire le pas qu’ils ne veulent pas voir que leur environnement change. En fait, ils ont juste peur.

Deuxième chose, si lorsqu’ils sont négatifs cela vient vous chercher, regardez si une partie de vous ne pense pas aussi que c’est de la folie, ou c’est dangereux, c’est risqué, etc. la majorité du temps, ils nous permettent de voir la partie de nous qui a peur de faire ce changement tout simplement.

Dans tous les cas, leurs intentions sont bonnes, ils vous aiment et ils veulent votre bien. Vous pouvez remercier cette personne et lui dire : « j’entends ce que tu me dis et je te remercie de vouloir me protéger. Mais je suis prêt à avancer malgré tout et à prendre les risques. Si jamais ça arrive, je sais que je peux subir les conséquences de mes choix.»

Veillez à vérifier vos peurs tout le long du changement. Il va y en avoir.

Je vous dis cela, car je suis passée par là. J’ai eu à prendre cette décision il y a près d’un an et les réactions étaient très positives autour de moi. La seule réaction qui a été mitigée était celle de mon mari. La première réaction que l’on a dans ce moment-là c’est d’essayer de convaincre l’autre que l’on a raison…mais en fait c’est nous que nous essayons de convaincre que notre choix est le bon. Alors j’ai eu à entrer en moi pour adresser et écouter ma peur de me tromper. À partir de ce moment, mon mari m’a épaulé. Et pourtant, il ne savait pas que je travaillais sur cela.

Pour moi, tout part de soi, c’est aussi simple que ça.

Allez passons au vif du sujet. Comment faire pour faire une réorientation professionnelle ?

Le mode d’emploi

J’aimerais pouvoir vous donner une recette du style : une pincée de sel, un litre d’eau, un zeste de citron, brassez-le tout et le tour est joué. Malheureusement, je n’ai pas de recette toute faite. Par contre, j’ai un mode d’emploi qui pourra être adapté à votre cas. Il implique plusieurs étapes.

Lorsque j’ai fait ma réorientation, ce livre m’a donné de belles pistes : De quelle couleur est votre parachute ? de Richard N. Bolles & al.

1. Prendre du recul

Il arrive que nous soyons tellement pris par le quotidien que nous ne voyons plus ce qui est important et nous ne savons plus ce qu’il faut faire dans la situation.

Cela arrive souvent lorsque nous sommes pris dans le problème. On a fusionné avec lui au lieu de rentrer en observation et le regarder de l’extérieur.

Je vous donne un exemple : un enfant qui à fabriquer une voiture, voit qu’une des roues de sa voiture est cassée. Il va pleurer et rester triste. Par contre, s’il observait le problème, il pourrait trouver des solutions et coller tout simplement la roue. Il est collé au problème.

Avez-vous remarqué qu’il nous arrive de dire : pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ? Nous n’y pensons pas, car nous sommes occupés à regarder ce qui ne convient pas, ce qui ne fait pas notre affaire et nous nous plaignons de la situation au lieu de l’observer et trouver de solutions.

Alors, observez la situation.

2. L’introspection

Il n’y a que vous qui puissiez savoir ce qui vous convient. Pour cela, une introspection est importante lorsque vous êtes dans cette situation où vous ne savez plus où vous en êtes. Voici une liste de plusieurs questions qui peuvent vous aider :

  • Qu’est-ce qui est important pour moi ?
  • Si j’avais une baguette magique qu’est-ce que je veux dans cette situation ?
  • Quelles sont les valeurs les plus importantes pour moi ?
  • Qui voulez-vous être ?
  • Qu’est-ce qui vous fait vibrer ?
  • Pourquoi faites-vous les choses que vous faites ?

 3. Le mindmapping

Le mindmapping est une heuristique ou si vous préfèrez une carte cognitive, carte mentale ou carte des idées. C’est un schéma qui reflète le fonctionnement de la pensée. Il permet de représenter visuellement et de suivre le cheminement associatif de la pensée.

Je vous suggère de télécharger cet e-book pour vous aider à faire cet exercice.

Il m’a permis de découvrir les domaines qui étaient importants pour moi dans ma vie. J’ai pu par la suite mettre en place les outils pour atteindre mes buts.

4. Entourez-vous des bonnes personnes

Comme je l’ai mentionné plus haut, il est important d’avoir les bonnes personnes autour de vous. Des personnes positives qui vont vous motiver, vous aider, vous poser des questions, vous remettre en question et vous soutenir.

5. Soyez humble

Dans votre recherche de vous-même, vous allez avoir à lire, à rencontrer du nouveau monde, à écouter votre entourage vous donner des conseils. Soyez assez humble pour écouter ce qui est avancé, car cela ne veut pas dire que vous allez le faire.

Nous avons souvent vu les amis ou votre entourage mieux nous connaître que l’on se connaît soi-même. Vous devez être ouvert afin de ne pas les décourager et surtout pour vous donner l’occasion d’apprendre sur vous et vous permettre d’évoluer dans votre cheminement professionnel et dans votre réorientation professionnelle

Soyez humble pour apprendre.

6. Essayez avant de refuser

Il arrive souvent que l’on se ferme des portes, car on a peur de l’inconnu. C’est normal, car l’inconnu fait peur. Dites-vous que si quelqu’un de votre réseau ou un employeur vous propose un poste c’est qu’il pense que vous êtes capable de faire l’emploi.

Vous savez engager la mauvaise personne est un coût pour l’entreprise : perte de temps et perte financière.

Testez ce que vous voulez faire à l’avance. Demandez de pouvoir observer quelqu’un qui fait ce travail si cela peut vous sécuriser. Peut-être qu’un ami le fait déjà et peut vous aider à mettre le pied à l’étrier ?

Et au pire, vous n’arrivez pas à faire le travail, vous saurez que ce n’est pas pour vous. Encore là, l’humilité entre en ligne de compte.

N’ayez pas peur de regarder votre nouveau projet sous tous les angles, car c’est juste comme cela que vous vous sentirez prêt à foncer.

Un pas à la fois, je vous suggère en premier lieu à lâcher prise sur le problème et d’observer la situation. Donnez-moi des nouvelles dans les commentaires juste en bas et dites-moi ce que vous allez faire pour votre réorientation professionnelle.

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!