Développement personnel

Citation Le pouvoir de l’attention

Le pouvoir de l’attention

Focus sur votre attention.

Un étudiant en arts martiaux dit à son professeur qu’il voulait être un grand guerrier d’aikido. “Je crois que je devrais aussi me consacrer au judo, afin que je puisse être familier avec divers types d’arts martiaux; alors, je deviendrai le plus grand guerrier de tous. »

Le professeur qui a écouté son élève tranquillement lui a raconte une histoire: « Si un homme traverse un champ et commence à chasser deux renards en même temps, il viendra un moment où chaque animal prendra une direction différente. L’homme sera confus, sans savoir quel renard chasser. Lorsqu’il s’est décidé, il se rend compte que les deux animaux sont hors de portée et qu’il a perdu du temps et de l’énergie pour rien ».

Combien de lièvres – euh… de renards – courrez-vous à la fois ?

Même pour le peu d’entre nous qui ont besoin de faire plusieurs choses en même temps pour faire des liens, parce qu’ils ont une pensée en arborescence, il y a un danger quand l’attention est diffuse: la dispersion.

Le focus, c’est la destination claire, c’est votre compas, cet outil qui vous permet de vous orienter, de déterminer vos priorités.

Votre attention est puissante parce qu’elle vous permet de filtrer ce qui est important et ce qui ne l’est pas, ce qui vaut que vous y consacriez votre temps, ou pas. Quand votre attention est fixée sur votre objectif, vous avez le pouvoir d’évaluer si telle ou telle action vous permet d’avancer vers votre objectif.

Portez-vous votre attention sur vos forces ou vos faiblesses? Sur ce que vous réussissez, ou sur ce que vous ratez? Sur votre passé, ou votre futur ?

Les Fehmi, dans « Pleine Conscience » nous apprend que tout le monde a le pouvoir de rééquilibrer et soigner son système nerveux pour mettre fin à la douleur, pour ralentir tout en accomplissant davantage, pour expérimenter la vie plus pleinement, pour optimiser le fonctionnement de notre corps et de notre cerveau. Il suffit de changer la manière dont nous faisons attention.

Si vous avez un mal de tête, portez-vous votre attention à votre douleur ? Prenez-vous une aspirine ? Ou, ce qui est contre-intuitif, entrez-vous dans la douleur avec votre être tout entier? Imaginez maintenant la chose suivante: posez-vous une question qui vous apporte apaisement, par exemple: « Quelle est la forme ultime de la beauté? Portez votre attention au dehors, imaginez les réponses à cette question… Bientôt, le corps se détend et la douleur est apaisée ou a disparu.

Portez-vous votre attention sur le problème, ou la solution?

« Tout ce qui reçoit de l’attention grandit »Le Yoga Kundalini nous apprend que nous avons trois mentals:

  1. le mental négatif: son expression positive est la prudence dans vos choix, le sens de la réserve; son expression négative est de vous paralyser au devant de toute situation inconnue;
  2. le mental positif: son expression positive est l’enthousiasme, la joie, la curiosité qui vous porte à tenter de nouvelles aventures; son expression négative est de vous laisser porter par un flux sans limite et sans conscience du danger;
  3. le mental neutre: il est englobant et intuitif. Il est calme, il permet de prendre du recul.

Quel mental est-il le plus présent? Lequel écoutez-vous le plus?

Développer son attention. c’est se relier aux choses, au monde, aux autres, à soi, au moment présent. Cette connexion est nécessaire pour s’engager dans l’ « ici et maintenant ». Cela influe sur votre niveau de présence, votre rayonnement.‍

Voici quelques pistes que vous pourriez avoir envie de suivre pour utiliser au mieux votre attention:

  • Tout a son origine dans notre esprit. Pour exercer votre attention, pour développer votre mental neutre, une solution: la méditation, le yoga, l’exercice des arts.
  • Quand vous vous fixez des objectifs, donnez-vous autant que possible des délais et des critères qui permettront à votre atttention de vous aider si vous déviez (ce qui n’est pas mauvais en soi; mais votre attention vous permettra de prendre de conscience et de vous reposer la question de la justesse, de la pertinence)
  • Utilisez votre attention pour saisir les opportunités, pour découvrir de nouvelles choses
  • Posez votre spectre d’attention sur les différents domaines d’équilibre de votre vie, pas uniquement sur votre travail.
  • Apprenez à dire non pour pouvoir rester concentré sur vos objectifs prioritaires
  • Prenez le temps d’écrire ce à quoi vous aspirez. Et revenez-y aussi souvent que nécessaire. C’est votre compas. Vous vous sentirez plus en maitrise de votre vie.

Bref, faites attention à votre attention.

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!