Citation Les quatre accords toltèques pour réduire le stress en voiture !

Les quatre accords toltèques pour réduire le stress en voiture !

Sur la route, combien de personnes changent de personnalité ? Une fois à bord de notre « coque d’acier », émerge parfois (ou souvent) un côté noir de notre personnalité. Là où d’habitude, nous avons réussi à adopter un comportement zen, il arrive que nous perdions ce self-contrôle lorsque nous prenons place derrière le volant.

https://www.youtube.com/watch?v=ygisJDZjMo4

Les 4 accords toltèques sont peut-être une issue à cette perte de contrôle en situation de conduite.

Que ta parole soit impeccable devient « que ta conduite soit impeccable » !

Avec ce premier accord, nous y apprenons toute l’importance de la parole et des effets de celle-ci lorsqu’elle est utilisée. Les mots sont puissants et peuvent être dévastateurs lorsqu’ils servent à dénigrer autrui.

Nous partons du postulat que la conduite automobile peut avoir les mêmes effets. Lorsque nous adoptons, nous-mêmes, de mauvais comportements de conducteurs, nos actes se répercutent sur les autres usagers de la route. Une queue de poisson provoque des émotions négatives comme par exemple la peur et/ ou la colère. Dépasser des gens qui se trouvent depuis quelque temps déjà dans une file d’attente déclenche le sentiment d’injustice et la colère.

Nous ne pouvons pas changer les autres conducteurs, mais nous pouvons nous changer nous-mêmes. En adoptant une conduite impeccable, ou au moins suffisamment bonne, nous pouvons tous agir sur notre comportement, et donc sur le comportement des automobilistes.

N’en faites pas une affaire personnelle :

Vous venez de vous faire doubler ou avez été victime d’une queue de poisson ? La rage vous monte ! Que vient faire cet énergumène au milieu des distances de sécurité que vous aviez pris la précaution de respecter ?  Vous voyez rouge. Vous montrez les dents. Vous serrez le volant avec vos deux mains. Vous prenez une grande inspiration, rétrogradez et appuyez violemment sur l’accélérateur ! Il va voir de quel bois je me chauffe celui-là ! Peut-être que vous ne faites pas réellement tous ces gestes, mais les avez au moins pensés une fois. Voilà, vous avez basculé dans l’affaire personnelle !!!

Ce que font les autres automobilistes n’est pas orienté contre vous ! Ils sont eux-mêmes préoccupés par d’autres sujets et en viennent à ne plus penser à ce qui les entoure. Il y a des malheureux, des pressés, des énervés, puis il y a aussi des j’m’en foutistes et des tout-pour-mon-nez (pour être poli). Ils n’ont pas conscience de ce que vous savez, vous, en étant toujours préoccupés par d’autres sujets que ce qu’ils vivent. Et vous avez sur toutes ces personnes un avantage certain. Vous prenez le temps de vivre ce qui se passe au moment présent, et cela vous permet de prendre de la distance.

Revenez à ce que vous vivez, et regardez ces personnes avec attention, en vous disant qu’ils sont certainement bien préoccupés pour ne pas voir ce qui se passe autour d’eux.

Ne faites pas de supposition

Ce principe rejoint ce que nous venons de dire plus haut à l’exception près que cet accord nous invite à poser des questions plutôt qu’à supposer. En voiture, poser des questions aux autres usagers de la route semble un peu délicat. À 110 km/h sur une voie rapide, crier par la fenêtre à moitié ouverte pour entamer une discussion semble assez improbable. Mais restons sérieux. Il nous est impossible de poser des questions pour éclaircir ce que pourraient être les préoccupations de notre voisin. Mais nous pouvons garder en tête que son comportement traduit certainement une part de ses préoccupations du moment, voir une préoccupation chronique de son quotidien.

Celui qui roule vite, quotidiennement, a plus de chance d’être un candidat au stress qu’une personne qui vit tranquillement la succession des évènements de la journée. Nous pouvons donc regarder à quel point cette personne paraît préoccupée, et nous dire à quel point finalement, nous sommes bien dans notre voiture, à rouler tranquillement.

Conduisez toujours de votre mieux

Oui, une conduite parfaite serait idéale. Mais l’idéal est-il atteignable ? Certainement pas ! L’être humain est capable de bonnes choses et de mauvaises, intentionnellement ou pas. Nous pouvons nous contrôler souvent, mais c’est presque illusoire de penser que nous pouvons garder cette maîtrise de façon permanente. Ce n’est même pas souhaitable au regard de la fatigue qui en découlerait d’une part, et d’autre part, on pourrait questionner l’authenticité d’une relation qui serait sous contrôle permanent.

Appliquer les accords toltèques en voiture ne veut pas dire être infaillible et parfait, mais ce dernier accord nous invite à prendre le cap de cet idéal. Conduisez de votre mieux est sûrement ce qui pourrait vous amener à rester en conscience de ce que vous faites en voiture.

Lorsque vous aurez fait une erreur de conduite, ou un écart de comportement, vous aurez plus facilement en tête que vous vous êtes certainement trompé. Imaginez : un automobiliste fait hurler son clackson et montre des gestes de colère et d’insatisfaction parce que vous avez fait un écart sur la route ? Oups, vous avez sûrement fait l’erreur dont nous parlions et sa colère s’explique. Vous n’avez pas besoin de surenchérir. Vous savez que vous faites de votre mieux et vous serez plus attentif la prochaine fois.

Pour conclure

Il est vrai que les quatre accords toltèques s’appliquent à tous les moments de la vie et donc à la conduite automobile. Finalement, cet article n’aurait pas lieu d’être. Mais nous avons rencontré beaucoup de gens qui en ont connaissance et qui pourtant les oublient lorsqu’ils montent à bord d’une voiture.

En écrivant cet article, nous nous sommes dit que ces personnes souriraient sûrement en prenant conscience des évidences que nous avons relatées ici, et peut-être que vous souriez en ce moment même. Les évidences méritent parfois d’être dites pour apparaître, et c’était notre pari.

Utiliser les quatre accords toltèques au volant pour adopter une conduite ZEN, c’est réduire le stress que vous vivez quotidiennement en voiture, c’est vivre les trajets différemment, et c’est aussi augmenter votre sécurité. Alors si les bénéfices d’une conduite ZEN sont maintenant évidents, respire et roule à 80 prend tout son sens !

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Vous étes invités à reproduire cet article en incluant le nom de l'auteur, un lien vers la source original
et la mention :" Article trouvé sur Les Mots Positifs.com".

Publié par Pierre NERCESSIAN

Elodie : Psychologue clinicienne depuis 19 ans, je suis intervenue dans de nombreux domaines et notamment dans les stages de récupération de points. Mes compétences de formatrice et de psychologue me permettent de mettre en oeuvre des outils pédagogiques qui aident les personnes à dépasser leurs blocages et atteindre leurs objectifs. Pierre : Formateur professionnel depuis 20 ans, j'aide les stagiaires que j'accompagne en utilisant des méthodes actives. Titulaire d'une maîtrise en sciences de l'éducation,...

Visitez le site web
Suivez Pierre NERCESSIAN sur les médias sociaux

Commentez cette article