Succès et affaire

Citation Quand le changement est synonyme d’évolution

Quand le changement est synonyme d’évolution

Au fil des ans, nous prenons des habitudes. La routine s’installe et le pilote automatique s’actionne sans que l’on s’en rende véritablement compte. Souvent, la charge de travail dirige nos journées.

L’amélioration de notre situation passera obligatoirement par des changements positifs. Le changement est un passage d’un état à un autre. Il bouleversera l’ordre établi. Il nous demandera toujours de faire des efforts et nous exigera parfois de la patience. Donc, aucun progrès n’est possible sans changement (il en est de même pour notre développement personnel, d’ailleurs). Et il va de soi qu’avant d’exiger des transformations des personnes que l’on côtoie au travail, on devra nous-mêmes passer à l’action!

Le changement s’effectuera en cinq étapes : inaction, prise de conscience, préparation, action et maintien.

  1. D’abord, notre zone de confort, notre routine, nous amène à nous dire qu’on n’a pas de véritable problème; nous sommes dans le déni (Inaction).
  2. À un certain moment, l’idée du changement émerge (Prise de conscience) et nous commençons l’analyse des avantages et des inconvénients.
  3. Lorsque le changement devient la meilleure solution et que nous en sommes convaincus, une décision est prise (Préparation).
  4. Nous adoptons alors les nouveaux comportements qui nous permettent de réaliser la transformation (Action).
  5. Une fois le changement en place, soit qu’une nouvelle habitude s’installe (Maintien), soit c’est la rechute vers notre vieille zone de confort (Inaction).

Le changement n’est pas toujours une chose facile. Il n’existe pas de « Google Maps» pour nous indiquer où nous mèneront les changements exigés! Le changement fait peur et c’est très humain d’avoir peur; qu’il soit exigé ou proposé ou initié. Le réflexe humain est donc d’appuyer sur les freins pour s’assurer de ne pas se mettre en danger. C’est correct… Pourvu de ne pas tout arrêter. Parce que le véritable danger est parfois justement de ne pas passer à l’action ou d’abandonner. En cas de doute ou d’inquiétude, posez-vous toujours la question : Quel est le pire qui peut arriver? Et, s’il y a lieu, puis-je assumer les conséquences négatives? Si le pire est le statu quo, lancez-vous immédiatement! Si vous pouvez assumer les conséquences envisageables, lancez-vous! Dans le cas contraire, faites des ajustements et reposez-vous ces questions. Tout changement apportera son lot de montages russes d’émotions, surtout s’il nous est imposé : colère, déprime, marchandage, acceptation, négociation.

Améliorer notre situation professionnelle ou voir progresser notre contexte de travail exigera impérativement des changements. Des changements de votre part, d’abord et avant tout! Rien dans votre vie n’a progressé sans que vous preniez des risques et que vous sortiez de votre zone de confort… Souvenez-vous de votre premier jour d’école… de votre premier rendez-vous amoureux… de votre première entrevue d’embauche… de votre décision d’arrêter de fumer…

Pour qu’il y ait évolution, vous devez impérativement sortir de votre zone de confort. Il est donc nécessaire d’aller dans la zone qui fait peur. Attention de ne pas vouloir tout changer en même temps, il serait risqué de perdre votre précieuse motivation qui génère l’énergie nécessaire à l’atteinte de vos objectifs. Évoluer c’est quelque chose de positif et de nécessaire.

Finalement, rappelez-vous des conditions essentielles pour la réussite du changement : estimez qu’il est souhaitable ou nécessaire, croyez que le changement est possible (gardez le focus) et développez l’habitude des changements.

« Gardez toujours à l’esprit que votre propre décision de réussir est plus importante que n’importe quoi d’autre. »
– Abraham Lincoln

MISE EN ACTION

Au travail, quel est le dernier changement que vous avez apporté à votre «façon d’être »?

Comment vous êtes-vous senti? Quels avantages en avez-vous retirés?

Quels changements décidez-vous d’apporter à votre «façon d’être» au travail à partir de maintenant? Choisissez-en 2 ou 3. Décrivez les aspects, les éléments de changements et les résultats souhaités.

Extrait de : Les 10 clés pour être heureux, même avec un emploi imparfait!

Faites dès maintenant le quiz basé sur les conditions du bonheur au travail : Êtes-vous heureux(se) au travail?

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!