Spiritualité : embrasser l'invisible tout en restant ancré dans le monde visible

Citation Vivre la spiritualité au quotidien : les défis et les joies de cheminer les pieds sur terre

Vivre la spiritualité au quotidien : les défis et les joies de cheminer les pieds sur terre

Alors, comment peut-on être pleinement spirituel tout en vivant au mieux dans la réalité physique ? Comment construire des ponts et vivre une vie normale ? Comment vivre au mieux sa spiritualité ? Je te donne l’indice par les lignes suivantes.

Qu’est-ce que la spiritualité ?

Nous traitons souvent des problèmes mentaux sans nécessairement prêter attention à la définition des concepts. Cependant, il est important de savoir ce qui t’intéresse afin d’en tirer le meilleur parti.

La spiritualité, un concept multiple

À mon avis, il est difficile de définir la spiritualité en termes d’une seule compréhension. Il transcende tout et intègre tellement de réalité qu’on peut essayer de le généraliser à de simples faits de la vie.

La spiritualité, réalité physique ?

Beaucoup de gens disent que la spiritualité appartient au domaine invisible. Ils n’ont pas tout à fait tort, mais loin d’être tout à fait raison. Il est clair que la spiritualité vient du Saint-Esprit, et il va sans dire que nous pensons directement au monde invisible, puisque le Saint-Esprit est intouchable. Cependant, il faut savoir que nous sommes ici sur terre en tant qu’êtres spirituels à la recherche d’une satisfaction matérielle. Ce serait donc une énorme erreur de penser que nous pouvons séparer ces deux choses.

La spiritualité, une quête intérieure ?

Le chemin spirituel est avant tout un voyage intérieur. Il est évidemment impossible d’avancer sur le chemin spirituel si l’on n’apprend pas à faire place à son être intérieur. La spiritualité est donc un voyage silencieux de soi même.

La spiritualité, un sentiment

La spiritualité est aussi la façon dont nous nous permettons de ressentir les choses. La spiritualité nous éloigne des choses matérielles et met l’accent sur nos parties les plus subtiles. Il nous apprend à lâcher prise, à s’accepter, à se connaître, à se taire, et plus encore. Grâce à la spiritualité, nous avons une expérience élevée et illimitée de notre propre être.

Comment pratiquer la spiritualité ?

La question est à la fois simple et complexe. Pouvons-nous ou devons-nous vraiment pratiquer notre spiritualité ? Pratiquer ou simplement vivre ?

Il existe autant de types de personnes que de manière différente de vivre et de pratiquer la spiritualité. Certaines personnes sont dépendantes de la pratique du yoga, certaines personnes sont dépendantes du tantra, certaines personnes préfèrent la méditation de pleine conscience ou la méditation vipassana, et certaines personnes sont dépendantes de la méditation, de la prière, etc.

Exercice de groupe

Bien que cela puisse sembler étrange à certains, même si les poursuites spirituelles sont intrinsèquement des voyages individuels, les gens se retrouvent souvent à pratiquer ensemble dans une communauté. Nous trouvons donc des phénomènes comme la méditation de groupe, la prière de groupe, etc. Faire des activités de groupe semble raisonnable et facile, surtout si tu poursuis le même objectif.

Dans de nombreux cas, ces groupements sont définis selon des formes religieuses. La question se pose de savoir s’il est possible de combiner religion et spiritualité, et la réponse est que la meilleure forme de spiritualité est de laisser chacun choisir le mode qui lui semble juste et approprié.

Le cheminement vers soi

Afin de suivre un chemin spirituel, une personne peut décider de se référer aux traditions et aux coutumes de sa propre communauté, ou elle peut décider d’écouter simplement son propre cœur.

En choisissant la deuxième méthode, on s’embarque sur l’une des voies les plus pures de la pratique spirituelle : l’écoute de soi.

À mon avis, bâtir sur les fondements de nos traditions, en tirer le meilleur et s’écouter mutuellement sont l’option la plus cohérente. Car même si certaines traditions nous montrent qu’elles ne sont pas toujours vraies et ne correspondent pas à la réalité, certaines leçons sont intemporelles et ce sont de très bonnes bases sur lesquelles bâtir.

Si je prends le tantra comme exemple, c’est fondamentalement une philosophie avec le principe de non-dualité, et je peux développer cette compréhension en moi chaque jour de ma vie sans pratiquer la pratique tantrique.

Je peux faire la même chose avec la religion, je pense que la Bible est une merveilleuse histoire d’amour et de compassion, mais il y a certaines parties qui ne me conviennent pas, en particulier celles qui décrivent certains peuples comme étant différents.

L’apprentissage

Il est impossible de parler de spiritualité sans apprendre. Ceux qui évoluent sur le chemin spirituel doivent apprendre, s’exercer afin de connaître le plus de monde possible. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons assurer une croissance efficace par le partage, l’apprentissage et l’acceptation. Le chemin spirituel est donc un apprentissage perpétuel. Ceux qui n’ont pas soif de connaissances et désireux d’apprendre ne peuvent pas prendre de risques.

Le chemin spirituel demande aussi l’acceptation du chemin de la découverte de soi, qui n’est pas toujours le chemin le plus facile, car il peut être difficile de voir qui tu es, ce que tu as ou n’as pas fait au départ. Il faut du courage pour affronter les parties de nous dont nous avons honte ou dont nous nous sentons coupables.

La spiritualité, singulier ou pluriel ?

Évidemment au pluriel. Chacun a évolué à un moment différent dans une partie différente de la planète, et tous ont un lien avec une divinité. Par conséquent, nous ne pouvons pas prétendre qu’il existe une spiritualité unique à laquelle chaque individu devrait se limiter.

Les qualités qu’un pratiquant spirituel doit développer

En tant que pèlerin sur le chemin spirituel, tu dois faire attention à ne pas devenir un tyran de tes propres croyances et tenter de les imposer aux autres. Tu dois être juste, respectueux.se et attentionné.e envers les autres.

Honnêteté

Nous ne pouvons pas marcher sur un chemin spirituel et nous mentir à nous-mêmes. L’honnêteté est la clé. Tu dois accepter qui tu es et le faire savoir aux autres. Il est important de rester soi-même pour pouvoir ouvrir son cœur au monde spirituel. La croyance acceptée selon laquelle une telle coiffure ou un tel arrangement mène à une réalisation plus rapide de la Divinité est fausse. Ce ne sont pas les vêtements qui font une personne, ni vice versa.

Maîtrise de soi

Le chemin spirituel demande un grand respect de la nature, des choses et des gens. D’une certaine manière, le chemin vers le Saint-Esprit nous oblige à respecter la vie. Si tu choisis cette voie, tu dois apprendre à te contrôler et à ne pas entraver la liberté des autres à cause de tes propres croyances.

Transparence

Cela peut sembler redondant, mais il est important d’être transparent.e Et sur le chemin spirituel, transparent.e est relatif aux épreuves que nous traversons, relatif à nos choix, etc. C’est un caractère qui va de pair avec l’honnêteté. La spiritualité est un chemin vers la liberté, tu peux donc facilement faire des choix sans craindre d’être jugé.

Choisir d’avancer sur un chemin spirituel est une décision simple mais importante. Cela t’oblige à sortir des sentiers battus et à embrasser un monde jusque-là inconnu. Il faut beaucoup de courage, de persévérance et d’abnégation pour en faire une expérience agréable au quotidien.

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2837 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici