Comment traiter un traumatisme ?

Citation Traumatisme : la bombe à retardement si vous ne vous en occupez pas et ses impacts, même plusieurs années plus tard

Traumatisme : la bombe à retardement si vous ne vous en occupez pas et ses impacts, même plusieurs années plus tard

Un événement courant, même anodin, peut déclencher un impact émotionnel nuisible chez un individu. Même s’il n’y a eu aucun dommage physique, ce n’est pas l’événement en soi qui l’affecte. Ce qui le traumatise, ce sont les réactions qu’il manifeste suite à cet épisode de sa vie. Voici une approche globale de cet état de traumatisme ainsi que ses incidences dans le temps sur la personne.

Quelques notions autour de l’état de traumatisme

Le stress ou syndrome général d’adaptation (SGA) : ensemble de réactions biologiques (rythme cardiaque en hausse, transpiration, vomissement…), permettant à l’organisme de s’adapter aux exigences de son environnement.

Le trouble (état) de stress post-traumatique (TSPT/ESPT) : ensemble de troubles réactionnels survenant après avoir été confronté à un événement traumatique. Ils peuvent durer quelques mois, voire plusieurs années.

Le syndrome de répétition traumatique ou de reviviscence : forme de retour dans le réel des manifestations qui se sont déroulées lors de l’événement traumatique. Ce syndrome associe l’anxiété ainsi que les angoisses psychique et somatique.

Le traumatisme ou syndrome post-traumatique, c’est quoi ?

Le traumatisme est un trouble réactionnel qu’une personne manifeste après avoir vécu un événement d’une vive intensité. Lors de l’incident, elle n’a pas pu exprimer une réaction adéquate comme une colère ou des larmes. Par contre, l’événement lui a développé dans le temps des symptômes caractéristiques d’une peur intense, d’un sentiment d’impuissance ou d’un état d’horreur.

Pour comprendre un état de stress post-traumatique, il faut remonter à l’origine de ces perturbations. Voici quelques événements qui peuvent l’entraîner :

  • des sévices vécus durant l’enfance (agression, viol, attouchement…)
  • un accident (circulation, incendie, crash aérien…)
  • une catastrophe naturelle
  • une perte d’emploi fortuite
  • une rupture ou une situation humiliante
  • Un harcèlement
  • le diagnostic d’une maladie grave…

Les effets de l’état de traumatisme

Face à un même événement traumatique, les symptômes dits d’« hypervigilance et de suractivation physiologique » se manifestent, mais différemment chez plusieurs sujets. C’est comme si le corps devait en permanence réagir, se protéger ou se prévenir contre tout autre danger. Des études montrent que 8 à 10 % de la population mondiale souffrirait, à un moment ou à un autre de sa vie, d’un état de stress post-traumatique. Ci-après des effets que l’on retrouve chez une personne, plusieurs années plus tard :

  • des troubles anxieux à répétition
  • l’alcoolisme (en particulier chez les hommes)
  • des comportements asociaux ou antisociaux
  • des dépressions majeures
  • la toxicomanie (en particulier chez les femmes).

Une étude a entériné ces effets néfastes du traumatisme suite à un examen épidémiologique réalisé en 2001 par MacMillan et al., auprès de sujets canadiens de 15 à 64 ans. Le résultat est sans appel : « Les sévices envers les enfants, qu’ils soient physiques, sexuels ou psychologiques, entraînent à l’âge adulte une augmentation de fréquence des troubles psychopathologiques ».

À lire aussi : Comment comprendre et se permettre de trouver une action pour son changement quand on est stressé ou anxieux ?

D’autres réactions différées du traumatisme dans le temps

Multiples réactions plus spécifiques peuvent ainsi se manifester plus tard voir beaucoup plus tard. La personne développe une stratégie psychique défensive, telle une anesthésie mentale pour se protéger de l’affreux souvenir de l’événement traumatique. C’est ici que le concept d’« après-coup » prend tout son sens. La personne apparaît « normale », mais manifeste des facteurs de vulnérabilité comme :

  • des efforts pour éviter les sentiments, les pensées, les conversations, les endroits associés au traumatisme
  • un manque d’intérêt pour des activités plus vivantes
  • un sentiment de détachement par rapport à son entourage
  • une restriction de ses états affectifs
  • des difficultés à s’endormir sans interruption
  • des difficultés à se concentrer
  • des réactions de sursaut exagéré.

Les meilleures thérapies pour traiter le traumatisme

Le traumatisme doit être soigné puisque des études démontrent que :

  • 30 % des personnes qui en souffrent risquent de développer une dépression
  • 25 % présentent des troubles anxieux (panique, trouble obsessionnel compulsif, phobie…)
  • 50 % consomment de l’alcool, des médicaments ou de la drogue abusivement.

Quatre axes de traitement, pré- ou post-traumatique, sont privilégiés :

  • L’hypnose   
    Elle permet à la personne de se dissocier, de se détacher de son état de traumatisme constant vers un état neutre.
  • L’EMDR Mouvement alternatif jusqu’à obtention d’une diminution de l’anxiété.
  • Le groupe de soutien
    Il peut permettre un partage des expériences entre plusieurs personnes. C’est l’occasion pour les participants de s’entraider pour regagner une confiance intérieure après avoir discuté des émotions qu’ils ont en commun.
  • La thérapie cognitive comportementale (modèles de Foa, d’Horowitz ou de Jones et Barlow)
    Elle modifie la façon dont l’individu se conduit tout en réduisant les comportements d’évitement. Ce procédé consiste à l’orienter vers un changement des pensées, idées, anticipations ou interprétations erronées vis-à-vis des conséquences du traumatisme.

Ce qui fonctionnerait le moins ? la psychanalyse. Du fait d’une neutralité « bienveillante » pilier de son concept est probablement le nœud de ces échecs.

Ce formidable métier n’étant pas protégé, assurez-vous que votre thérapeute soit inscrit au Syndicat National des Hypnothérapeutes : SNH.

Sylvie Tissier
Maître praticien en Hypnose
Et psychopraticienne en Maïeusthésie
www.therapieenhypnose.com

Sources :

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Top articles

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Suivez-nous