3 actions pour survivre à la cohabitation pendant le confinement

Citation 3 actions pour survivre à la cohabitation pendant le confinement quand on va divorcer

3 actions pour survivre à la cohabitation pendant le confinement quand on va divorcer

Nous sommes en confinement officiellement en France depuis le 17 mars 2020 car c’est le seul moyen aujourd’hui d’enrayer la pandémie du coronavirus et tout spécifiquement le COVID-19. Ce n’est pas une période facile mais ça l’est encore moins lorsqu’on est en cohabitation forcée avec son futur ex-conjoint.

Aujourd’hui, tous ceux qui devaient divorcer officiellement, qui ont une procédure de divorce en cours, qui ont la vente d’un bien en cours pour que chacun se créé une nouvelle vie, doivent rester confiner ensemble.

Tous les projets sont reportés qu’ils soient favorables ou moins favorables pour vous.

Alors comment peut-on survivre au confinement lorsqu’on doit cohabiter avec son futur ex-conjoint ?

Je vous propose 3 conseils et actions afin que la cohabitation se passe du mieux possible :

  1. Proposer une trêve !
  2. Mettre en place des règles de vie
  3. Garder ses distances et son calme

1. Proposer une trêve !

La période de confinement est une phase très difficile pour tout le monde que l’on soit en cohabitation forcée ou non. De nouvelles règles nous sont imposées par la crise sanitaire que nous vivons, il faut donc s’adapter, c’est une nécessité. Le confinement va durer, il peut tendre vers les 8 à 10 semaines. Réagissons en bonne intelligence pour passer au mieux cette période difficile.

En temps de guerre, il y a eu des trêves. La trêve de Noël par exemple qui avait donner lieu à un très beau film d’ailleurs. Nous sommes en temps de guerre, notre Président a prononcé ce mot 6 fois durant son dernier discours, donc au grand maux, les grands remèdes !

Qu’est-ce qu’une trêve ? Une trêve est un arrêt (non officiel) des hostilités durant un conflit ou une guerre. Des trêves ont eu lieu pendant la période des fêtes pendant la première guerre mondiale entre les troupes allemandes, belges et  britanniques, d’autres trêves ont eu lieu, aussi durant des guerres, pour permettre d’enterrer ses morts. Vous l’avez compris, l’objectif d’une trêve est de cesser les hostilités pendant une période donnée.

C’est exactement l’objectif que je vous propose : proposer une trêve à votre futur ex-conjoint. On arrête les hostilités, les réflexions, on se comporte en adulte responsable, même si on ne se supporte plus et on essaie de passer cette phase de confinement du mieux possible. Aujourd’hui la priorité est de rester confiné à la maison et de mettre en place une atmosphère la moins conflictuelle possible.

2. Mettre en place des règles de vie

Pour survivre à une cohabitation forcée en confinement, il faut qu’il y ait des règles !

Naturellement, vous avez déjà des règles de vie au sein de votre maison et bien ces règles vont être adaptées et pour la cohabitation et pour le confinement. Voici quelques exemples :

Du temps pour soi

Octroyez-vous du temps seul.e dans une pièce, une fois par jour pour souffler et décompresser : du temps pour lire, méditer, faire une séance de sport sur YouTube, regarder une série, le principe étant de faire une activité qui vous apporte du plaisir et du bien-être et que vous soyez seul.e pendant cette activité. Votre futur ex-conjoint s’occupe de lui ou des enfants pendant votre « heure à vous » et vous ferez de même pendant son « heure à lui ».

Une journée bien organisée

Organisez- vous un planning quotidien : vous êtes peut-être en télétravail et avez aussi les enfants à gérer. Faites un planning pour le temps scolaire, le temps travail et inversez les rôles avec votre futur ex-conjoint. Ne prenez pas le risque de partager certaines activités qui pourraient mener à des conflits. Si votre futur ex-conjoint s’occupe des enfants et que vous voyez que ça ne se passe pas comme vous le voudriez, n’intervenez pas ! Imaginez s’il était seul chez lui avec les enfants, il gèrerait à sa façon donc faites comme si vous n’étiez pas là. Il faut éviter tout type de conflit et encore plus lorsqu’on a des enfants. C’est une période de trêve. Ne l’oubliez pas !

Vous vous sentez au bord de la crise de nerfs ? Isolez-vous et téléphonez à votre famille, vos amis, prenez de leurs nouvelles, faites un apéro en appel vidéo !

On ne négocie rien pendant la trêve

Pendant cette trêve, laissez de côté tous les sujets liés au divorce. Vous ne pourrez pas les résoudre donc pour le moment, mettez tout de côté, vous reprendrez les négociations après le confinement.

Le partage des tâches

Organisez les tâches ménagères avec un planning et si vous avez des enfants qu’ils participent aussi (ça les occupera !). Vous pouvez chacun votre tour, préparer le repas et lorsqu’il est fait, vous êtes prié.e de respecter ce qui a été fait, sans jugement et en toute bienveillance, même si ce n’est pas un repas « Top chef ! ». Là encore, dites-vous : « Et si je n’étais pas là ? Il ou elle ferait comme ça » donc je laisse faire.

Je me laisse respirer et je le laisse respirer

Vous devez vous respecter et préserver chacun votre espace, votre intimité. Il n’est pas question de « stalker » votre futur ex sur les réseaux sociaux ou de demander : « A qui tu parles ? » Parce que vous, aussi, avez besoin d’avoir une intimité, vous aussi avez besoin d’une vie privée.

couple zen pendant le confinement

3. Garder ses distances et son calme

Je ne suis pas certaine que le confinement que nous vivons actuellement soit le bon moment pour tenter un rapprochement avec son futur ex et d’essayer de le ou la reconquérir. La situation actuelle que nous vivons tous nous oblige à vivre 24H/24 en présence de l’autre. C’est aussi une période fortement anxiogène, chaque jour, le nombre de cas de coronavirus augmente, le nombre de décès aussi, et nous commençons à avoir tous autour de nous des personnes malades dont évidemment la majorité guériront. C’est un peu apocalyptique, on se pose des questions, on se demande quand ça va finir, on se demande aussi si on en ressortira vivant et parfois, on se dit que c’est peut-être le moment de tout tenter pour recréer son couple.

Pourquoi les dés sont pipés ?

Si vous tentez de revenir avec votre futur ex actuellement parce que vous cohabitez, parce que vous êtes en confinement, parce que peut-être au fond de vous, vous êtes paniqué.e, vous avez peur de l’avenir, pensez-vous que ces raisons soient des raisons valables ? Est-ce que les problèmes qui vous ont menés au divorce ont disparu par le confinement ? Est-ce que tout redeviendra comme « avant » la décision de vous séparer ?

Si c’est juste la période de confinement qui vous rapproche, alors la réponse est non. Et vous risquez d’être profondément déçu.e et atteint.e à la sortie du confinement si le rapprochement ne perdure pas.

Le confinement : Une occasion de communiquer ?

Le confinement est certainement un excellent moyen actuellement de se recentrer sur soi. Son mode de vie, sa vision du couple, ses désirs profonds et même pour pousser la réflexion encore plus loin, nous allons devoir effectuer des changements pour la planète. Le poumon de la Terre étouffait. Cette pandémie nous attaque les poumons. Nous avons besoin d’oxygène et de redonner de l’oxygène à notre Terre. Peut-être est-ce le moment de donner un nouveau souffle à votre couple. Certainement, mais pas n’importe comment.

Tout d’abord, vous devez être en phase tous les deux, c’est à dire volontaires pour envisager ensemble ce nouveau souffle et pour cela vous devez décider ensemble d’en discuter posément et calmement. Vous poser les bonnes questions : qu’est-ce qui n’a pas fonctionné ? Que peut-on changer pour améliorer notre relation ? Voulons-nous tous deux que cette situation s’améliore ?

Attention, aussi à ne pas soulever des sujets conflictuels, car vous ne pourrez pas sortir en claquant la porte !

Il vous faudra être fort.e et serein.e pour être en capacité de discuter de votre situation de façon constructive, et calme afin de trouver une avancée certaine et positive dans votre relation.

Et si c’est pas possible ?

Et bien gardez vos distances, soyez respectueux l’un envers l’autre. Et surtout, gardez votre calme et pour cela, il suffit d’appliquer cette méthode efficace. Lorsque vous vous sentez agressé.e, que la colère monte en vous, que vous vous sentez sortir de vos gonds : prenez une grande inspiration et isolez-vous pour retrouver la paix intérieure, ne réagissez pas. Prenez le temps de vous apaiser, de vous détendre et de réfléchir pour apporter une réponse calme et réfléchie.

Vous avez du mal à vivre ce confinement forcé et cohabiter ? OFFRE SPECIALE CONFINEMENT (soutien et aide psychologique gratuit pour le personnel soignant)

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2318 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !