Développement personnel

Citation Incapable de laisser la personne manipulatrice

Incapable de laisser la personne manipulatrice

Vous savez que vous êtes dans une relation toxique et pourtant vous ne parvenez pas à en sortir? Voici quelques éléments de réponse!

Impuissance apprise

La personne manipulatrice a le don de nous rappeler nos erreurs, nos doutes, nos hésitations, nos échecs. Elle programme, dans notre esprit, le sentiment d’incapacité, de nullité, de laideur, de naïveté, d’incompétence à force de taper sur les clous négatifs. Bref, elle s’assure de nous empêcher de croire en nous. Au bout de quelques semaines, le sentiment d’impuissance est tellement fort qu’il freine tous nos élans créatifs, notre capacité d’initiative et même notre confiance en soi.

Baisse des neurotransmettreurs

Quatre neurotransmetteurs sont essentiels dans la manifestation de notre volonté et de notre capacité à passer à l’action. Tout d’abord, il y a la dopamine qui régule notre sensation de plaisir, de désir, de récompense. En trop faible dose dans le cerveau, elle entraîne un déficit d’attention. Il devient alors difficile de rester concentré et focalisé sur son objectif.

Pour sa part, la sérotonine gère l’humeur et le sommeil. Un taux faible de ce neurotransmettreur entraîne un état dépressif. Il devient alors difficile de passer à l’action! Le corps et le cerveau n’ont plus l’envie de se dépasser!

En troisième, l’acétylcholine gère la mémoire. Lorsqu’elle est en trop faible quantité, on observe alors des troubles d’apprentissage. Or, pour changer de situations, changer de vie, cela implique d’apprendre de nouvelles façons de faire, de nouveaux mécanismes de défense.

Le gaba (acide aminobutyrique) est responsable de la capacité d’apaisement et de confort. S’il est trop peu présent dans votre cerveau, on remarque des comportements d’agressivité, d’angoisse et d’anxiété. Difficile de sortir d’une relation toxique sans ce neurotransmetteur!

Isolement

La personne manipulatrice sait très bien comment faire diminuer les taux de ces autre neurotransmettreurs. Il suffit d’isoler sa proie : lui faire croire que ses amis ne sont pas assez bien, que les proches sont jaloux, que le milieu de travail est malsain. Ensuite, il faut empêcher toutes les sorties ressourçante : souper avec des amis, promenades en forêt, sport, loisirs, etc. Le manipulateur ou la manipulatrice cherche donc à vous confiner à la maison.

Conclusion

En conclusion, pour sortir d’une relation toxique, il importe de rehausser ces neurotransmetteurs. Comment faire? En instaurant une bonne hygiène de vie : sommeil réparateur, alimentation saine, activité physique, contact avec la nature, méditation, prière, gratitude, relations sociales enrichissantes, développement de soi. Chaque jour, lancez-vous de petits défis et prévoyez des auto-récompenses et des auto-félicitations pour accumuler les succès et ainsi reprogrammer votre cerveau.


Annabelle Boyer, CRHA, M.SC Administration, génagogue et auteure
Analyste du langage corporel et experte en comportement manipulateur 

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!