Movember

Citation J’honore l’homme qui est en moi et en toi.

J’honore l’homme qui est en moi et en toi.

Novembre (movember) est le mois pour prendre soin de la cause de l’homme. Il y a l’homme où l’on fait référence au sexe mâle et il y a l’HOMME où l’on parle de l’humain en général indépendamment de son sexe.

Je veux rendre hommage à l’homme qui a tendance à souffrir en silence de peur de démontrer sa vulnérabilité.

Il y a encore du chemin à faire au niveau de la société afin de rendre plus « acceptable » aux yeux des hommes le fait que c’est une grande force que de pouvoir démontrer sa vulnérabilité.

Ne sommes-nous pas des êtres qui portent le yin, le yang, le noir, le blanc, l’homme et la femme en soi.

La force et la vulnérabilité. C’est comme le petit grain d’herbe qui perce la glace au printemps parce qu’il a hâte de voir le soleil. Imagine à l’intérieur de ce grain d’herbe toute la force et la vulnérabilité. Et bien, c’est aussi toi et moi ce petit grain d’herbe. Nous sommes des êtres fort et vulnérables à la fois. Tant que je résiste à quelque chose, je ne peux le changer tout comme le proverbe qui le dit; « Tout ce à quoi tu résistes persiste. » Le changement vient de l’acceptation : « je ne peux rien changer que je n’ai pas accepté ».

Indépendamment de notre sexe physique, il y a ces deux polarités en nous.

Depuis des années elles sont en chicanes ces polarités nous le voyons dans la société.

Ne serait-ce pas le temps de faire la PAIX entre elles?

Entre nous, les hommes et les femmes.

Nous allons beaucoup plus loin ensemble qu’individuellement.

Plus nous allons harmoniser nos polarités comme homme et comme femme plus nous jouirons d’une harmonie dans nos relations hommes-femmes.

Nous ne sommes plus à l’ère du plus fort, plus intelligent, plus performant.

Nous sommes à l’ère de l’UNIVERSALITÉ.

J’honore les hommes que je vois en consultation, car ils sont capables de dépasser les « stéréotypes, les fausses croyances, la peur du jugement » que d’aller consulter est pour les faibles.

Savoir se choisir et investir en soi est à la portée de tous. Il serait peut-être grand temps d’accepter en tant que femme ou homme qu’il y a une partie de vulnérabilité en moi qui a parfois besoin d’un guide, d’une oreille attentive qui est dans le non-jugement pour m’aider à mieux me comprendre, à mieux m’apprécier, à mieux m’aimer.

Quand il y a trop de frustrations accumulées on le voit dans la société de façon générale la colère apparaît, comme si l’on ne sait pas quoi faire avec cette émotion à part la laisser exploser.

Depuis que j’ai appris qu’il existe 3 formes de colère, ma vie s’est beaucoup améliorée.

Il y a la colère refoulée, celle que je retourne souvent inconsciemment contre moi et qui me fait du mal. Celle qui crée des maux comme brûlure d’estomac, maladie inflammatoire de toute sorte, car tout ce qui se termine en « ite » sinusite, tendinite, bursite, etc, est un symptôme de la colère refoulée.

Ensuite, il y a la colère défoulée, celle que je défoule verbalement et/ou physiquement qui risque de me blesser ou de blesser l’autre.

Et la dernière qui est la « SOLUTION » c’est la colère encadrée. Celle que je nomme en JE.

De plus, l’HOMME oublie que derrière la colère existe toujours la tristesse. Ces deux émotions voyagent de pair. Quand je suis en colère, c’est qu’il y a de la tristesse dernière et quand je suis triste c’est qu’il y a de la colère que je ne me PERMETS pas d’exprimer.

Souvent chez les hommes la tristesse est moins acceptable que la colère. À mon avis, c’est une question d’éducation et d’éveil de conscience.

Donc, plus je sais canaliser ces émotions mieux je me porte. Il est important d’accepter que ces deux émotions soient tout à fait légitimes. Si moi je ne peux accepter qu’elles soient légitimes qui peut l’accepter quand on sait que tout part de soi.

Je choisis de faire confiance que la société saura mettre en valeur les bons côtés d’être homme et d’être femme afin que nous puissions vivre davantage main dans la main.

Qu’il n’y ait plus d’injustice dorénavant et plus de drame associé à des refoulements qui font qu’un moment donné ça explose.

Les hommes comme les femmes nous avons du chemin à faire pour nous « réconcilier » des anciens modèles du passé où l’homme dominait sur la femme. Et que la femme joue la mère en étant hyper contrôlante avec son conjoint. Nous sommes nés égaux alors pourquoi maintenir cette lutte de pouvoir entre nous.

 

C’est en cultivant la bienveillance envers soi et envers l’autre que nous pourrons parvenir à mieux nous comprendre à mon avis.

En apprenant à bien communiquer avec le JE plutôt que les TU qui tue, nous pourrons arriver à mieux nous comprendre dans nos différences.

Ces TU qui me font sentir coupable de quelque chose et qui me mette souvent en mode de « guerre » donc d’attaque.

J’honore les hommes qui sont capables de laisser leur gros EGO de côté afin de se montrer tels qu’ils sont. Des fois fort, des fois vulnérables. Ces hommes qui font le choix de tendre la main afin de s’aider à mettre des mots avant qu’il y ait des maux.

Movember un mois dédié à la cause masculine et oui il était temps!

Bon mois de novembre messieurs!

Carole Dionne
Guide en déblocage émotionnel
http://www.caroledionne.com

Conférencière, formatrice, auteure

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2587 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Plus de recommandations

Top articles

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !