Développement personnel

Citation Les 4 formes d’attachement

Les 4 formes d’attachement

La théorie de l’attachement donne une perspective spécifique au mot attachement. D’un point de vue relationnel, il est la représentation du lien qui unit l’enfant à son parent et celui-ci découle d’une interaction affective basée sur le besoin de sécurité et de protection.

Sur tous les plans, le bébé dépend entièrement de la personne qui lui dispense des soins et c’est à partir de son interaction avec celle-ci que le nourrisson développe un sentiment de sécurité et explore positivement son environnement. Prendre soin d’un bébé se fait sous plusieurs angles; en plus d’offrir des soins physiques, il faut également assurer une présence émotionnelle.

Un des besoins primordiaux du bébé (et du petit enfant) est d’établir des liens sécurisants avec la personne qui s’occupe de lui. Il a été démontré que l’établissement de bons liens affectifs entre un nourrisson et sa figure parentale (particulièrement la mère mais aussi toute autre personne qui lui dispense des soins) sert de base sécuritaire à l’enfant. Ces interactions positives sont des gages de réussite sur les plans affectifs et cognitifs ainsi qu’au niveau du développement du langage, la construction du soi et l’établissement des relations sociales. Lorsque le lien d’attachement est solide (stable, attentif et sécurisant) l’enfant tisse les bases pour la mise en place des relations à venir, développe sa capacité à entrer en relation avec autrui et apprend à gérer les situations difficiles tout au cours de sa vie, en faisant preuve de souplesse et de confiance. Bien que les liens d’attachement se construisent dans l’enfance, ils peuvent être travaillés tout au long de la vie; vous avez du pouvoir sur cet aspect et pouvez intervenir favorablement afin de corriger les manques de vos premières années.

Vous vous en doutez sûrement, les bébés dont les parents ont été sensibles, présents et attentifs deviendront des adultes plus outillés sur les plans sociaux et affectifs. Conséquemment, le fait d’avoir été victime d’un abandon (ou avoir eu le sentiment d’être abandonné en n’étant pas entendu, ni protégé) est sans aucun doute le pire des traumatismes qu’une personne puisse vivre. Ce sentiment d’abandon génère une véritable crise intérieure et cette peur d’être abandonné peut avoir des conséquences toute la vie durant. Les troubles anxieux trouvent souvent leur genèse dans cette inquiétude d’être abandonné.

Qu’en est-il du lien d’attachement significatif? Un lien d’attachement sécurisant implique le fait que le parent a su agir avec rapidité face aux pleurs de son enfant. Ainsi, votre parent a répondu à vos besoins avec attention et constance, ce qui a permis de diminuer votre niveau de stress et assurer le développement d’un lien affectif sain et sécurisant. En tant qu’enfant, vous vous êtes senti entendu car vos besoins ont été rapidement comblés. Lorsque vous étiez petit vous ne vous énerviez pas pour des demandes affectives, vous saviez doser les relations sociales, vous vous laissiez approcher et étiez en mesure d’offrir de l’affection en retour. Vous avez découvert votre environnement avec curiosité et intérêt, ce qui a aussi contribué à votre développement moteur et intellectuel. Vous avez aussi fait preuve de souplesse car vos capacités d’adaptation étaient grandes.

Adulte, le sentiment d’être en sécurité permet de développer une perception positive des relations avec autrui. Vous vous sentez digne d’être aimé et êtes réceptif aux nouvelles expériences car vous les abordez avec quiétude et confiance. Vous n’êtes pas porté à changer de partenaire, à critiquer vos relations et vous avez plus de satisfaction générale au travail également. Vos relations ne sont donc pas des sources de conflits car vous savez les aborder avec souplesse.

Il existe différents profils d’attachement. Je n’élaborerai pas en détail sur tous les aspects des formes d’attachement mais sachez que le type sécure est celui qui est souhaitable.

L’attachement sécure

Vous êtes parvenu à construire un lien d’attachement sécurisant et ne ressentez que très peu la peur d’être abandonné car vous avez une perception juste de vos capacités à entrer en relation. Vous avez une bonne estime de vous-même, avez confiance en vous ainsi qu’aux personnes qui vous entourent. Vos relations sont habituellement durables et satisfaisantes.

L’attachement craintif

Si vous avez été abandonné dans votre enfance ou si vous avez eu l’impression que vos appels à l’aide n’ont pas été entendus, vous pouvez avoir développé un lien d’attachement anxieux. Vous avez souvent peur de vous investir dans une relation car vous craignez d’être de nouveau abandonné. Votre peur de souffrir vous fait appréhender l’intimité et vous souffrez souvent d’anxiété. Il vous arrive même de mettre fin à vos relations, de quitter vos emplois sans qu’aucun indice ne vous permette d’en tirez de telles conclusions et ce, de crainte d’être abandonné. Vous n’avez pas une bonne estime personnelle car vous avez toujours considéré que vous n’aviez aucune valeur et ce, dû au fait que dans l’enfance les autres ne répondaient pas à vos besoins.

L’attachement détaché

Dans ce cas-ci vous avez appris à vous débrouiller seul, vous êtes rapidement devenu autonome et avez pris les moyens afin de répondre vous-même à vos besoins. Vous pouvez avoir du mal à vous investir dans une relation profonde et préférez demeurer superficiel dans vos liens avec autrui et ce, de peur d’exposer votre fragilité. L’évitement caractérise votre style relationnel car vous misez sur votre propre autonomie plutôt que de faire le choix d’entrer en relation avec autrui. Les autres vous perçoivent souvent comme étant hostile et distant, ce qui interfère aussi dans votre capacité à vous lier.

L’attachement préoccupé

Vous avez tendance à avoir des relations conflictuelles et vous vivez souvent des tempêtes émotives au sein de vos relations sociales et intimes. Vous êtes à l’aise de vous exprimer mais vous vivez souvent des émotions négatives qui sont défavorables à vos relations. On vous reproche vos contradictions, votre ambiguïté et votre ambivalence.


Vous devez savoir que le style d’attachement développé dans votre petite enfance a effectivement un impact sur les relations que vous tissez en tant qu’adulte mais que celles-ci sont aussi influencées par votre parcours de vie, les expériences vécues et la personnalité, dont le tempérament. Ainsi, les liens d’attachement que vous avez en tant qu’adulte ne découlent pas uniquement des manques de votre petite enfance.

Mon objectif est toujours de susciter en vous des réflexions nouvelles pour que vous puissiez investiguer davantage les situations qui vous concernent. Cet article a pour but de vous informer de façon très générale sur l’importance des liens d’attachement et les impacts de ceux-ci sur vos capacités à être en relation à l’âge adulte. En aucun temps vous ne devez vous inspirer des articles de ce blogue pour conclure à un quelconque diagnostic.

Il est primordial que vous demandiez une aide professionnelle si vous vivez les répercussions négatives de cette lacune d’attachement. Il suffit bien plus d’une première prise de conscience pour en redresser les impacts. Vous avez du pouvoir sur plusieurs aspects et surtout, sur le fait de changer. Ne l’oubliez jamais.

Chantal Roy

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2262 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !