Les phases d'une relation amoureuse

Citation Les 5 phases de l’amour

Les 5 phases de l’amour

Quand on parle d’amour, il est de notoriété publique que c’est un sentiment fortement empreint de passion, d’émoi. Qu’il s’écoule aussi doucement qu’un ruisseau ou qu’il brûle ardemment comme une flamme, on ne peut vraiment le contrôler. Face à cette description romantique et idyllique difficile d’imaginer que l’évolution d’une histoire d’amour puisse suivre un schéma logique.

L’amour est un sentiment, une expérience assez déroutante. Toutes les certitudes qui ont jadis définis son univers peuvent disparaître d’un seul coup. Pour de nombreuses personne l’inconnu fait peur et dans ce sens l’amour est un sentiment effrayant. Il frappe sans prévenir dit-on.

Mais en dépit de toute sa magie c’est quelque chose qui suit un ensemble d’étapes. Et de ce fait, il n’est donc pas aussi furtif que le prétend la légende.

1. L’éveil

On ne peut véritablement tomber amoureux que lorsqu’on est prêt à l’être. L’éveil se traduit sous la forme d’une révélation qui saisit sans forcément qu’on ne se soit jamais donné la peine de s’attarder sur la question. Tout d’un coup il devient clair pour nous que notre intérêt pour une certaine personne va au-delà de la simple amitié. Ou que ce qu’on pensait mort et enterré n’a en réalité jamais disparu. C’est le moment où on commence à se dire “il faut que je récupère mon ex”. Il s’agit donc d’un pic soudain d’intérêt qui peut naître d’une première rencontre, ou de retrouvailles avec un ex.

2. La préoccupation

Ensuite vient l’étape de la préoccupation. Cette personne spéciale occupe toutes nos pensées. On y pense sans arrêt avec pour seul désir celui de l’avoir à côté pour lui parler ou tout simplement la contempler. Sa présence dans votre esprit est telle que vous du mal à ordonner vos idées lors d’une réunion. La tasse que vous tenez vous glisse des mains alors que vous avez un air ébahi, presque idiot et le regard rêveur. Bien entendu l’ampleur du phénomène varie selon les personnes mais le dénominateur commun est cette présence importante dans votre esprit. Elle peut être fortement inspirante ou au contraire vous ôter une bonne partie de votre capacité de réflexion et de concentration.

3. L’idéalisation

Vous vous enfoncez plus profondément. Lors de la phase d’idéalisation, tout ce que fait l’autre en devient fascinant. Sa manière de se tenir, de parler, de rire, ses petites manies. A partir de cet instant, on installe l’objet de son désire sur un piédestal plus ou moins grand selon les personnalités. Vous cherchez des défauts qu’on pourrait éventuellement lui reprocher mais la plupart de vos découvertes vous encore plus envie de cette personne. A ce stade il est pratiquement impossible que cette ait tort dans la mesure où la quasi-totalité de ce qu’elle fait est passionnant.

4. Maladresse et angoisse

A partir d’ici les choses commencent à se corser. C’est en effet l’étape à partir de laquelle vous commencez à sérieusement vous engager pour charmer l’élu(e) de votre cœur. Vous souhaitez savoir ce qu’elle (il) pense. A-t-elle remarqué l’intérêt que vous lui portez ? Est-il seulement au courant de tout le bien que vous pensez d’elle ? Vous n’avez pas mis de déodorant aujourd’hui. Peut-être l’a -t-elle remarqué ? Vous êtes juste trop nerveux et inquiet pour tenter quoi que ce soit. Le mieux à faire c’est encore de prendre une bonne inspiration et de se calmer. Plus facile à dire qu’à faire pensez-vous et vous avez probablement raison. C’est tout à fait normal et naturel. On souhaite tellement impressionner cette personne qu’on en vient à penser qu’elle évalue chacun de nos faits et gestes. Il n’y a rien de plus stressant que l’envie d’être parfait.

Vous finissez par prendre le dessus sur vos peurs et faites votre demande qui est accepté. C’est le début d’une liaison qui progressivement conduira vers une intimité de plus en plus partagée. Peut-être avez-vous déjà fini sous la couette plusieurs fois. Mais la véritable intimité, celle qui mène vers une réelle complicité dépend assez peu du sexe.

5. Vers le véritable commencement

Petit à petit vous évoluez vers une situation où tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. L’amour brille de mille feux sous les étoiles et la vie n’a jamais été aussi belle. A ce stade on a littéralement l’impression de flotter.

Puis vient la panique. Tout va si vite, tout va tellement bien… Et si on se crashait. “Oh mon Dieu je ne veux même pas y penser”. A ce moment la réalité nous frappe. L’histoire est vraiment sérieuse, on fait plein de projets d’avenir. Mais on se rend également compte de tout ce qu’on a à perdre si l’autre devait décider de partir. “Comment se remettre d’une rupture si elle devait se produire maintenant ?”

En se débarrassant de cette panique quelque peu infondée on peut véritablement aborder la phase finale d’une relation amoureuse qui ne carbure plus uniquement au feu de la passion.

Cette passion aide certes au début à maintenir la liaison. Mais l’intimité partagée doit se développer et l’engagement se renforcer afin de remplacer la passion qui, dans la plupart des relations amoureuses, s’estompe avec le temps.

À lire aussi : 8 bases essentiel pour une relation amoureuse durable

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Toute reproduction de cet article sans autorisation préalable de son auteur est strictement interdite

Publié par Jean François Lorente

Je travaille actuellement pour le site www.expertex.fr

Visiter le site web
Suivez Jean François Lorente sur les médias sociaux

Commentez cet article