Citation Perdre du poids sans essayer

Perdre du poids sans essayer

imageedit_74_4239241696Qui a déjà essayé de perdre du poids sans réussir?

Ou qui a déjà réussi… sans que ça soit durable?

Je sais qu’énormément de gens sont dans cette situation.

En fait, beaucoup de gens n’arrivent pas à régler leur problème de poids… tout simplement parce qu’ils n’ont PAS de problème de poids!

Le problème est ailleurs! Il est dans l’Amour de soi. Le vrai Amour. Profond. Sincère.

J’ai reçu un courriel d’une cliente récemment qui s’est mise à perdre du poids lorsqu’elle s’est mise à s’aimer comme elle est et a arrêté d’essayer de vouloir se changer.

Voici ce qu’elle me disait:

« Salut Martin, je viens de regarder ton vidéo sur ton groupe de perte de poids et je voulais te partager ceci. Depuis le suicide de mon père au printemps 2017, j’avais complètement cessé toute activité qui me faisait du bien: course à pied, peinture, collage, lecture… J’ai aussi vécu l’année la plus difficile au niveau financier. On a été victime des humeurs de dame nature et nos rendements ont été catastrophiques… Bref, une année très éprouvante, stressante, à tenter de garder la tête hors de l’eau. Je me rendais bien compte de toutes ces activités que j’avais évincées, et j’étais consciente que je procrastinais carrément sur ces activités qui me nourrissaient par le passé. Au cours de cette année, j’ai aussi pris 20 livres. En janvier, je suis allée consulter une psychologue pour renouer avec ces activités et ramener l’équilibre dans ma vie. Je souhaitais aussi perdre ces 20 livres. Je me suis retrouvée, puis j’ai recommencé à bouger, faire attention à mon alimentation, mais rien. La balance (et le ruban à mesurer, car je sais que la balance peut nous tromper) ne bougeaient pas d’un poil. Et puis un jour, je me suis plantée devant le miroir. Et j’ai regardé avec attention mon ventre, mes cuisses, mes fesses… Et j’ai pensé, très sincèrement: « et bien, malgré tout, je suis fière de moi. Et si ce corps est ma nouvelle apparence, et bien il sera beau ainsi. » Et depuis ce jour, celui où je me suis dit « je m’aime », j’ai perdu bien régulièrement une livre par semaine. J’en suis à 12/20 de perdues, presque sans effort. Alors quand tu parles de l’amour de soi, j’y crois. Voilà, j’avais simplement envie de te le partager. Bonne soirée! »

Ce courriel démontre bien comment la perte de poids fonctionne, selon moi. Oui, il faut faire de l’exercice, oui il faut bien s’alimenter, mais le plus important, c’est de s’aimer et de s’accepter comme on est!

J’ai un autre exemple qui illustre bien cette affirmation. Un exemple complètement personnel, celui-là. C’est le récit de ma relation de dépendance affective.

Accepter que je suis au niveau -15 avant de me rendre au niveau 32

imageedit_77_2023151386Il y a plusieurs années, j’ai vécu une relation de dépendance affective. Plus qu’une en fait! 😉 Mais la deuxième a été plus douloureuse. La vie a tendance à nous montrer avec plus de ferveur quand on ne comprend pas du premier coup… ou du deuxième! 😉

Donc, j’ai vécu une relation de dépendance affective qui était une montagne russe d’émotions positives et négatives. Une chose est sûre, il y avait toujours de l’intensité dans notre couple! Des retrouvailles passionnées suivies de déchirements atroces, enchaînées par des retrouvailles tout aussi passionnées… et de nouveaux déchirement atroces!

Après un certain temps dans ce manège, je commençais à perdre le support de mes amis qui avaient moins le goût d’être compréhensifs et présents pour moi! Ils étaient à l’écoute pour me consoler la première fois, la deuxième, la troisième… mais de moins en moins à partir de la quinzième!

Je savais que quelque chose n’allait pas, mais je ne me sentais pas capable de sortir de cette relation. C’est comme si une force plus grande et plus puissante que moi exerçait son oeuvre.

J’ai donc continué à souffrir pendant plusieurs mois. Je dépensais une quantité folle d’énergie à retourner dans cette relation, pour en ressortir encore plus blessé quelques jours ou quelques semaines plus tard!

À un certain moment, épuisé par cette relation qui me drainait toute mon énergie, je me suis avoué vaincu. Je me suis dit: «Si je retourne sans cesse dans cette relation de marde, c’est que je dois me considérer comme de la marde moi-même!»

Cette constatation contredisait tout ce que j’avais pensé de moi auparavant. Et c’était encore plus en contradiction avec ce qu’on m’avait dit que je devais penser de moi!

Pourtant, force m’était d’en arriver à cette conclusion logique. Pourquoi donc j’aurais continué à retourner vers quelqu’un qui me maltraite verbalement si je ne le faisais pas moi-même?

Et c’est là que j’ai trouvé la porte de sortie!

En acceptant que je ne m’aimais pas, en m’avouant à moi-même que je me laissais traiter comme de la marde parce que je me considérais (inconsciemment) être de la marde moi-même, je mettais un fond au baril. Je prenais conscience que j’étais au niveau -15 de l’estime personnel, mais au moins j’en prenais conscience.

Paradoxalement, c’est à partir de là que les choses se sont mises à aller beaucoup mieux.

J’ai continué à retourner dans cette relation, mais plus comme une victime. J’y allais la tête haute en choisissant d’y retourner de mon plein gré.

Rapidement, mon intérêt pour cette relation toxique est disparu. J’avais repris la maîtrise de moi-même et, comme j’avais retrouvé mon pouvoir de choisir, je pouvais maintenant choisir l’option saine pour moi: quitter cette relation.

Rapidement, j’ai rebâti mon estime personnelle et ma relation suivante a été BEAUCOUP plus constructive et agréable! J’avais atteint le niveau 32 en un rien de temps!

Ce à quoi je résiste, persiste

charles-deluvio-542217-unsplashAlors, qu’est-ce que ces histoires nous enseignent?

Tout ce dont à quoi on résiste, persiste.

La perte de poids est donc beaucoup plus un jeu mental que physique.

En fait, c’est vrai pour absolument tout! Pas juste la perte de poids! C’est vrai pour gagner plus d’argent, pour améliorer son bonheur ou pour n’importe quoi d’autre!

Et comment on élimine la «barrière» qui nous empêche d’être déjà rendu à notre objectif?

Par la gratitude!

La gratitude agit à deux niveaux. Tout d’abord, elle nous permet d’être reconnaissant pour la situation présente inchangée. Juste ça, c’est énorme! Ça revient à l’exemple de ma cliente qui a commencé à perdre du poids lorsqu’elle a décidé que son 20 livres supplémentaires était là pour rester. Sans même changer quoi que ce soit, on a beaucoup plus de plaisir à vivre sa vie!

Ensuite, la gratitude permet de réduire l’écart entre la situation actuelle et la situation désirée. Quand on est reconnaissant pour notre situation actuelle, on construit un pont qui nous relie plus directement avec la situation visée. On avance donc vers notre objectif de façon beaucoup plus naturelle. C’est comme une plante qui grandit naturellement lorsqu’on a la place dans les bonnes conditions. C’est la nature de la plante de grandir! L’erreur de bien de gens c’est d’essayer de la faire grandir en tirant sur les feuilles! Est-ce qu’on peut juste laisser la plante tranquille un peu?

Il faut le croire pour le voir

L’adage bien connu dit qu’il faut le voir pour le croire.

Mais, il n’y a rien de plus faux!

C’est en fait exactement l’inverse!

Selon moi, cet énoncé vient d’une vision incomplète du monde. Une vision rationnelle, mentale et scientifique qui ne se base que dans l’observation de la matière. Bien sûr, cette vision est importante et a sa place, mais elle ne représente que la moitié de l’équation.

Toute invention, tout processus créatif a vu le jour dans l’imagination d’abord. C’est l’idée invisible qui précède la création!

C’est donc ce qu’il faut faire pour manifester ce qu’on désire… comme pour la perte de poids!

Si j’ai de la gratitude pour mon poids actuel, que je me visualise avec mon poids idéal, et que je prends action pour l’obtenir, je vais y arriver! C’est aussi «simple» que ça!

Par contre, il y a un bémol : je dois y croire à 100%, sans l’ombre d’un doute!!

Je dois parvenir à maîtriser mon esprit suffisamment pour croire à 100% que je suis en train de perdre du poids pour me rendre à mon poids visé.

Et pour ça, mes actions doivent être en totale concordance avec mes pensées!

C’est donc un solide entraînement de l’esprit qu’on a besoin!

Parce que qui est habitué à croire à quelque chose à 100%, sans l’ombre d’un doute?

La plupart d’entre nous on un mental plutôt fertile qui part dans tous les sens et qui est très habile à s’inquiéter et à douter.

Alors, comment on concentre nos pensées sur notre objectif pour éliminer le doute? La meilleure façon que je connais, c’est le conditionnement. Ça consiste à entraîner notre esprit dans la bonne direction pour éliminer toutes les options qui ne nous intéressent pas.

C’est d’invoquer le puissant pouvoir de la décision!

En théorie, prendre la ferme décision que je vais perdre ce poids en trop nécessite une fraction de seconde.

En pratique, il faudra prendre la décision à maintes reprises, encore et encore, jusqu’à ce que notre esprit se focalise complètement et solidement sur l’objectif.

L’hypnose à la rescousse

imageedit_79_5141502995C’est là que l’hypnose intervient!

Contrairement à la croyance populaire, l’hypnose n’est pas une solution miracle.

Oui, c’est vrai qu’on peut obtenir des résultats impressionnants en une seule rencontre! Par contre, la plupart des résultats s’obtiennent avec le temps.

Changer des croyances se fait généralement avec le temps, avec persévérance.

Par contre, l’énorme avantage de l’hypnose est qu’il peut agir à la racine du problème.

J’ai reçu une cliente en hypnose récemment et elle voulait «améliorer sa motivation à faire son ménage.» Et oui! Je reçois toutes sortes de demandes en hypnose!

En fait, notre séance n’a pas du tout porté sur le ménage.

Ni même sur sa motivation.

On a travaillé sur la relation avec son père, qui était un maniaque du ménage, et la relation avec sa mère, qui était complètement désordonnée.

Cette cliente était en fait inconsciemment prise entre vouloir plaire et être aimée par sa mère, et donc, laisser son appartement en désordre, et être aimée par son père, et tout ranger de façon maladive.

Qu’est-ce qu’il y avait à faire avec tout ça? Il fallait simplement lui faire prendre conscience que l’Amour qu’elle recherche de ses parents ne viendra pas de la façon qu’elle souhaite. Cet Amour doit venir d’elle-même, tout «simplement»!

En apprenant à s’aimer davantage, elle ne répond plus à son conditionnement parental, ni au conditionnement sociétal qui dit qu’un appartement doit être bien rangé. Elle trouve progressivement son propre équilibre et range son appartement en fonction de ses propres envies et de ses standards à elle plutôt que ceux des autres.

Pour la perte de poids, c’est la même chose. Ce n’est pas nécessairement en lien avec la relation avec les parents, quoique ça prend pas mal toujours une place très importante, mais c’est toujours relié à l’Amour qu’on a pour soi.

En apprenant à être bien avec soi-même, en acceptant ce qui est, c’est la qu’on trouve la porte de sortie et que le véritable changement commence à s’installer, progressivement, naturellement.

J’ai donc conçu des mp3 d’auto-hypnose gratuits qu’on peut télécharger pour entraîner notre esprit. Voici le lien:

http://expertenbonheur.com/mp3/

Bien sûr, une seule écoute va faire la différence. Mais le plus grand changement, celui qui va s’installer en profondeur, va venir avec le temps.

Observe les différences dans ta vie après une semaine d’écoute, après un mois, après un an! C’est phénoménal l’endroit où on peut se rendre avec un truc aussi simple que le conditionnement de son esprit en quelques minutes par jour!

Alors, sur ce, je te souhaite une merveilleuse transformation!

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Vous étes invités à reproduire cet article en incluant le nom de l'auteur, un lien vers la source original
et la mention :" Article trouvé sur Les Mots Positifs.com".

Source original : http://expertenbonheur.com/bonheur/perdre-du-poids/