Pourquoi avons-nous peur des clowns ?

Citation La peur des clowns : pourquoi déstabilisent-ils les adultes ?

La peur des clowns : pourquoi déstabilisent-ils les adultes ?

Avez-vous peur des clowns ? Pourquoi certaines personnes éprouvent un léger sentiment de malaise en présence de clowns, d’autres sont effrayées et même d’autres craignent carrément ? Les enfants ont souvent peur des clowns, mais pourquoi déstabilisent-ils les adultes ?

Avec la fête d’Halloween qui arrivera à la fin du mois et 2 films présentement à l’affiche au cinéma mettant en vedette 2 méchants clowns, le film “Ça” de Stephen King et le “Joker” avec Joaquin Phoenix, j’ai eu l’idée d’écrire un article sur la peur des clowns. Il existe même un terme scientifique désignant la peur des clowns que nous appelons la coulrophobie.

Une étude récente d’un psychologue social du Collège Knox, Francis McAndrew, révèle que les personnes interrogées pensaient que les clowns exerçaient la profession la plus terrifiante devant les taxidermistes qui se place en deuxième position.

Dans dans un article pour le Business Insider , la Dre Dena Rabinowitz, une psychologue clinicienne spécialisée dans les troubles anxieux, écrit qu’il existe deux choses à propos des clowns qui poussent les gens à en avoir peur.

  1. Nous utilisons beaucoup les expressions faciales pour comprendre les gens et voir leurs motivations. Et avec les clowns, vous n’avez pas d’expressions faciales.
  2. Les gens ne font pas confiance de manière inhérente à ceux qui sont toujours heureux et qui rient. Pour beaucoup de gens, la peur des clowns fait en réalité partie d’une peur plus générale des créatures masquées.

Les clowns ressemblent donc à des gens, mais il y a une bizarrerie qui nous dérange. Il y a quelque chose qui est un peu étrange, hors-norme et qui nous met mal à l’aise. Si nous voyons des clowns dans des endroits comme dans un cirque où ils appartiennent, ce n’est souvent pas aussi effrayant. Mais si nous voyons un clown qui est légèrement étrange dans un endroit où nous ne pensons généralement pas qu’ils devraient être comme les bois, c’est encore plus effrayant.

Les clowns sont destinés à nous déstabiliser et c’est ce qui provoque la peur

Selon Valérie De Courville Nicol, professeure au département de sociologie et d’anthropologie de l’Université Concordia, cela s’explique peut-être par le fait que les clowns, de par leur nature, sont conçus pour déstabiliser.

Les clowns ne suivent pas les normes sociales à bien des égards, enfreignant toutes les règles en matière de comportement et d’apparence acceptables. Ils jouent beaucoup de ce qui est censé rester caché, ils sont trop émotifs, leur timing est mal choisi et leurs réactions sont inattendues et inhabituelles. Cette instabilité est ce qui nous fait paniquer et peut entraîner toutes sortes de réactions émotionnelles, du rire à la terreur.

Le maquillage et les costumes extravagants ne dissimulent pas simplement une personne physique, ils cachent la personnalité de la personne que vous ne pouvez pas voir. Cela ajoute un autre niveau de peur. Nous ne savons tout simplement pas à qui nous avons affaire et cette incertitude est finalement troublante. Le clown nous montre ce qui est tabou, contre lequel nous défendons avec émotion et que nous réprimons. Cela le rend puissant dans en tant que dispositif d’horreur.

Une théorie (The Uncanny) de Sigmund Freud explique que le mot « surnaturel » est très similaire au mot « familiarité » et que des choses étrangement familières nous déstabilisent. Le visage d’un clown, avec des traits familiers déformés et exagérés avec le maquillage, représente quelque chose d’étrange et cette étrange familiarité nous met mal à l’aise.

«Toute l’industrie du film d’horreur joue avec l’étrange. Ils prennent quelque chose avec lequel nous sommes familiers et le déforme ou le place dans de mauvais contextes »
– Valérie De Courville Nicol

Freud pensait également que notre réaction à la peur était une réaction de combat ou de fuite primitive, plutôt qu’une réaction rationnelle. Quand vous voyez quelque chose qui vous fait peur, vous avez une réaction instinctive de défense avant même de savoir pourquoi vous avez cette réaction.

La peur des clowns et le malaise qui l’accompagne sont aggravés lorsque le rôle normalement bénin associé aux clowns de divertir est renversé par des rôles malveillants. Et puisque dans l’imaginaire collectif, les clowns sont davantage associés à des personnages de film d’horreur, ils entretiennent un sentiment de terreur.

Francis M.

Source : hackspirit.com

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!