Savoir dire non

Citation Savoir dire non : 3 étapes pour reprendre le contrôle

Savoir dire non : 3 étapes pour reprendre le contrôle

La fin de semaine arrive et vous pensez enfin pouvoir passer votre soirée du samedi tranquille à la maison. Vous attendiez ce moment depuis longtemps.

Et puis au dernier moment, vous recevez l’invitation d’un ami qui vous invite à manger… À la fois vous appréciez vraiment cette personne, mais d’un autre côté, vous êtes épuisé de votre semaine et vous espériez pouvoir vous reposer.

C’est le moment de savoir dire non.

Le truc, c’est que vous n’avez pas envie de décevoir cette personne. Ça fait longtemps que vous ne l’avez pas vu et vous craignez qu’elle interprète mal votre refus.

Du coup, vous dites oui.

Résultat ? Vous passez une très bonne soirée mais vous êtes frustré. Votre week-end est passé à toute allure et vous n’avez pas eu un moment pour vous. La semaine recommence et vous êtes déjà fatigué. Ça commence mal.

La situation décrite dans ce premier paragraphe est fréquente mais ce n’est pas la pire : au moins vous passez du temps avec une personne que vous aimez. Savoir dire non devient davantage une nécessité quand il s’agit de dire non à des gens qui drainent votre énergie, qui profitent de vous ou que vous n’appréciez pas plus que ça.

Pourquoi savoir dire non est aussi compliqué ?

Problème n°1

Vous avez peur de blesser la personne en lui disant non. Et vous avez raison, il suffit d’être un peu brutal dans la réponse pour que votre refus soit mal perçu. C’est pour cette raison principale que dire non est compliqué.

Vous verrez dans la suite de cet article comment dire non avec tact pour ne surtout pas créer de ressentiment.

Problème n°2

On sent bien que parfois, dire non signifie renoncer à une opportunité. Or, vous ne voulez pas ressembler au personnage de Jim Carrey dans le film Yes Man qui dit non à tout au début.

C’est particulièrement difficile au travail. Lorsqu’un client fait appel à vos services mais que la rémunération n’est pas à la hauteur de votre engagement, que faites-vous ?

Vous vous saignez et vous travaillez pour lui malgré tout ? Ou vous dites non, mais dans ce cas, comment faites-vous pour rester professionnel sans vous fermer des portes ?

Malheureusement, il n’y a pas de réponse simple à ces questions parce que ça dépend de votre situation et de votre industrie. Toutefois, en fin d’article, je vous donnerai des éléments de réponses pour résoudre ce problème.

« Vous devez garder le contrôle de votre temps, et vous ne pouvez pas faire cela si vous ne savez pas dire non. Ne laissez pas les autres écrire l’agenda de votre vie. »
– Warren Buffett

Savoir dire non en 3 étapes 

Nous y sommes. Vous voulez dire non, mais vous ne savez pas comment le faire avec tact. Je vous propose donc un plan en trois étapes :

Remercier son interlocuteur #1

Vous remerciez la personne de penser à vous et de vous solliciter. Montrez-lui que son invitation a de la valeur pour vous, autrement, il aura l’impression de vous déranger.

Dire non #2 

C’est le moment de dire non.

N’y allez pas par quatre chemins. Beaucoup de personnes n’osent pas dire non et préfèrent nuancer leurs propos avec des formulations du type: « je ne sais pas encore si je pourrais venir, je te tiens au courant rapidement ». À moins que ça soit vrai, évitez cette phrase et assumez dès maintenant avec un non franc. Plus vous dites non au dernier moment, plus vous mettez l’autre personne dans l’embarras.

Deuxièmement, si vous n’avez aucune excuse pour dire non, alors n’essayez pas de trouver une justification. Vous allez vous enfoncer.

Proposer une alternative #3

Enfin, vous ne devez surtout pas finir sur un non simple et bref. Essayez dès que possible de proposer une alternative:

  • Vous dites non à un RDV téléphonique ? Proposez un autre horaire.
  • Vous dites non à la demande d’un client ou d’un collègue ? Recommandez une personne plus apte à les aider.
  • Vous dites non à une soirée organisée par un ami ? Proposez-lui un café dans les jours qui suivent.

Que ce soit dans la vie professionnelle ou privée, donner une alternative montre que vous faites attention à l’autre.

Inversement, ne rien proposer donne l’impression à votre interlocuteur qu’il ne vous intéresse pas. Donc montrez que vous faites des efforts (à moins que votre objectif soit de couper les ponts).

Savoir dire non

Savoir dire non aux manipulateurs

La méthode en trois étapes vues ci-dessus fonctionne très bien pour 95% des situations.

Malheureusement, elle ne suffit pas toujours.

Certaines personnes malveillantes comptent bien profiter délibérément de votre gentillesse. Et c’est maintenant que ça se complique parce que vous ne pouvez pas vous laisser faire. Vous devez à la fois poser des limites claires et vous faire respecter. Voici ce que vous pouvez faire :

Identifiez la manipulation #1

Pour commencer, assurez-vous que votre interlocuteur essaye de vous manipuler. Généralement, il va utiliser l’un de ces trois leviers :

  • La culpabilisation

On culpabilise suffisamment tout seul. Pour cette raison, dès qu’une personne vous fait ressentir la culpabilité, ça doit vous faire tilt : personne n’a le droit de vous culpabiliser à votre place.

Exemple : –Est-ce que tu peux venir m’aider ? -« Je suis désolé, mais ce n’est pas possible en ce moment, mon emploi du temps est complet. » -« Tant pis, mon projet se soldera sûrement par un échec et je me ferais renvoyer. »

  • Le principe de réciprocité

Si vous recevez un service ou un cadeau de la part de quelqu’un, vous allez vous sentir redevable. Et c’est normal, heureusement que la société fonctionne comme ça. Le problème, c’est lorsque votre interlocuteur essaye délibérément de vous rendre redevable.

  • Le chantage

C’est le pire car c’est souvent utilisé par des gens qui ont du pouvoir sur vous comme un client ou un patron.

Voici un exemple (un peu exagéré) : « Est-ce que tu peux venir m’aider ? » -« Non excuse-moi, je n’ai vraiment pas le temps en ce moment. » -« Tu sais que si tu ne viens pas m’aider, je ne suis pas certain de pouvoir convaincre les dirigeants d’augmenter ton salaire. »

  • Comment réagir face à ces manipulations ?

Dès que vous vous trouvez face à l’une des deux premières techniques de manipulation, vous ne devez avoir aucun remord à dire non. Votre interlocuteur a joué au plus malin avec vous, et il a perdu. Tant pis pour lui.

Pour le chantage malheureusement, il n’est pas toujours possible de dire non et de rompre le dialogue. Il faut se fixer des limites et les tenir. J’en parle ci-dessous au point #3.

Être extrêmement clair sur son refus #2

Une fois que vous avez identifié une manipulation, dites non de façon claire et assurée. La moindre hésitation sera ressentie par votre interlocuteur et il essayera d’en profiter.

Connaître vos limites: qu’est-ce que vous êtes vraiment prêts à perdre ? #3

Face au chantage d’un client ou d’un manager manipulateur, vous devez savoir ce que vous êtes prêt à perdre si vous dites non. Pouvez-vous assumer la perte d’un client ou d’un emploi ?

Évidemment, c’est facile de l’écrire et beaucoup plus difficile de l’appliquer. Ce n’est pas toujours raisonnable de perdre son emploi parce que vous avez dit non. Tout dépend  des limites que vous avez fixées, d’où l’importance de faire ce travail de réflexion: jusqu’où êtes-vous prêt à aller ?

Les 3 erreurs fréquentes

Tomber dans l’excès : il ne s’agit pas de dire non tout le temps

Attention, cet article n’est pas une apologie du non. L’objectif est de savoir dire non pour mieux contrôler votre temps. Il ne s’agit pas de se couper du monde et de passer à côté de belles aventures. Sortir hors de chez soi est similaire à faire un jogging. Il est parfois difficile de se motiver, mais une fois que vous avez fourni l’effort, vous êtes content.

Ne pas proposer d’alternative

Je me répète, je sais. Mais je le vois si souvent que je préfère insister. N’oubliez pas de proposer d’alternative, autrement la personne aura l’impression de vous souler et d’être insignifiant à vos yeux.

Dire non aux événements vraiment importants

Il y a des événements comme un mariage, un enterrement ou encore un baptême, où vous avez intérêt d’avoir une sacré excuse pour dire non. De façon générale, si vous êtes invité à un événement où il n’y a pas d’alternative possible, réfléchissez à deux fois avant de décliner. Un refus pourrait détruire une amitié.

Conclusion pour apprendre à dire non

Vous devez apprendre à dire non si vous voulez reprendre du temps pour vous et avancer sur ce qui compte vraiment.

Évidemment, c’est loin d’être facile. Vous ferez des déçus, vous culpabiliserez et même parfois votre « non » aura des conséquences importantes sur votre vie. Mais si vous savez ce que vous voulez et que vous avez pris le temps de réfléchir, alors il faut savoir penser à soi.

Pour cette raison, la prochaine fois qu’on vous propose un événement qui ne vous intéresse pas, essayez de suivre les trois étapes:

  1. Remerciez
  2. Dites non
  3. Proposez une alternative

Je vous souhaite une bonne application de ce principe !


📌 N’hésitez pas à visiter mon site www.biencommuniquer.fr si le sujet de la communication et des relations sociales vous intéresse.


Bertrand Gaté

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Vous étes invités à reproduire cet article en incluant le nom de l'auteur, un lien vers la source original
et la mention :" Article trouvé sur Les Mots Positifs.com".

SuiteAvis de non-responsabilité : Les propos et les conseils de cette publication, incluant les produits et services offerts, sont le point de vue de son auteur(e), de ses croyances, de son expérience de vie et/ou professionnel. Les Mots Positifs.com est un magazine collaboratif d'inspirations ouvert à tous, donc, nous nous dégageons totalement de toutes responsabilités du résultat de son application. Pour toutes problématiques de santé physique et/ou psychologique, il est conseillé de choisir avec discernement et de consulter un spécialiste (médecin, psychologue, services sociaux, etc.) afin d’arriver à mettre l’information dans le contexte de votre réalité.

par Bertrand Gaté

J'exerce le métier de magicien-mentaliste. Mon objectif est d'aider ceux qui veulent améliorer leurs compétences en communication : mieux s'exprimer en public, créer des relations...

Visiter le site web
Suivez Bertrand Gaté sur les médias sociaux

Ajouter un commentaire

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2314 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !