Partenaires Positifs

Blessure d'enfance de l'abandon

Citation Blessure d’enfance, l’Abandon est la plus dévastatrice

Blessure d’enfance, l’Abandon est la plus dévastatrice

Tu as déjà pensé que tu n’étais pas aimable?

Tu as peur de t’engager dans une relation?

Tu penses quitter ton partenaire parce que tu te dis que si ce n’est pas toi, c’est lui qui va partir?

Si oui, tu es dans doute “abandonnique.”  Le vécu abandonnique (ou syndrome d’abandon) est à l’origine d’une détresse psychologique intense ressentie en cas de sentiment d’abandon.

Il est vécu le plus souvent dans l’enfance en lien avec des situations où il y a des sentiments d’abandon conscients et inconscients (ex.: séparation des parents), mais se poursuit à l’âge adulte avec des conséquences sur les relations sociales de la personne.

SAVAIS-TU QUE…
Le fait de sortir du ventre de notre mère a provoqué un sentiment d’abandon. Donc, nous portons tous cette blessure. La blessure d’abandon est à l’intérieur de chacun de nous, à des degrés différents…

La blessure d’abandon peut se traduire par des attitudes sociales, comme l’agressivité et la soif de reconnaissance ainsi que par de la dépendance amoureuse, des attitudes affectives malsaines et le sentiment de culpabilité.

Si tu souffres du syndrome de l’abandon, que tu portes la blessure d’enfance de l’abandon, alors tu ne peux pas vivre sereinement. Tu vis sûrement en permanence avec un sentiment d’insécurité, d’anxiété et de culpabilité.

La blessure de l’ABANDON amène les personnes à porter le masque du dépendant.

Contagious Realism

Caractéristiques :  

  • Tendance à chercher sans cesse l’aide et l’attention des autres.
  • A dramatiser chaque (petit) problème.
  • A avoir peur de la solitude et à éviter (retarder) les séparations.
  • A en vouloir aux autres de le laisser tomber.
  • A accepter difficilement le refus et tendance à insister.
  • A la myopie (difficulté à voir plus loin), elle est reliée à la peur de l’avenir et surtout d’y faire face seul.

Et en plus de la peur irrationnelle d’être abandonné, tu ressens certainement d’autres peurs comme:

  • la peur d’être critiqué,
  • la peur de décevoir ou déplaire,
  • la peur de ne pas être à la hauteur,
  • la peur d’être rejeté,
  • la peur de ne plus être aimé (de perdre l’amour),
  • la peur de la solitude,
  • la peur d’entrer en conflit,
  • la peur qu’une autre personne prenne ta place (jalousie excessive),

Voici 4 façons pour vaincre sa peur de l’abandon

1. Améliore ton estime et ta confiance en toi

La peur de l’abandon est souvent associée à un manque de confiance en soi. Quand on doute de soi, on a parfois peur de ne pas être assez bien ou assez intéressant pour l’autre…

Si c’est ton cas, tu dois bien comprendre que les autres (en particulier ton conjoint) ne sont pas là pour pallier à tes manques d’estime et de confiance en toi.

D’ailleurs, si une personne t’aime (ou t’a aimé), alors tu le sais : tu es une personne intéressante et ta valeur ne changera pas même si l’autre te rejette, t’abandonne ou te quitte !

2. Apprends à compter davantage pour toi-même et moins pour les autres.

Il sera question ici de prendre ta destinée en considération et ne plus vivre dans l’attente ou dans l’illusion que ce sont les autres qui vont te rendre heureux ou heureuse.

Dis-toi une fois pour toutes qu’il est inutile de chercher à l’extérieur ce qui te manque à l’intérieur.

Prends conscience de tes propres désirs et besoins et prends également les bonnes décisions pour y répondre sans te préoccuper de ceux des autres.

Assume à 100% tout ce que tu vis et dis-toi bien que si ta vie est un bonheur, c’est toi qui en es responsable de même que si tu vis un malheur ou un enfer.

3. Apprends à te libérer de tes émotions comme la culpabilité et la tristesse.

Si tu désires apaiser ta crainte de l’abandon, ne plus souffrir de « l’abandonnite », il importe pour toi de trouver un meilleur équilibre émotionnel, par exemple:

  • tu éviteras toute victimisation lors des absences ou des moments de solitude.
  • tu éviteras de dramatiser les séparations.
  • quoi qu’il arrive, tu sais rester calme et serein, ne pas angoisser, ne pas te mettre en colère ou devenir agressif contre les autres ou toi-même.
  • tu sais dire « non » et t’occuper de toi-même sans te culpabiliser.

Il importe vraiment que la solitude ne soit plus mal vécue ou accompagnée d’une sensation de trahison ou d’injustice.

4. Change ta façon habituelle de penser

La blessure d’abandon trouve souvent son origine dans l’enfance.

Si durant toute ton enfance ton entourage t’a jeté des mauvais sorts, alors tes structures ou façons habituelles de pensées (inconscientes) peuvent générer une angoisse de l’abandon.

Par exemple, t’a-t-on déjà dit ceci :

«Tu ne feras jamais rien de bon dans la vie!»

Si oui, alors il est possible qu’une fois adulte, tu te répètes des pensées négatives, des reproches ou des affirmations toxiques du genre :

  • «Je ne suis pas assez bon pour ce projet.»
  • «Je ne suis rien si il ou elle me quitte.»

Tu peux alors relever ces phrases et les remplacer par des affirmations positives et stimulantes qui te libèrent de la peur:

Sans toi, je ne suis rien.

  • Sans toi, je reste qui je suis, je sais que je suis une bonne personne.

J’aurais dû faire mieux que ça.

  • Je fais toujours de mon mieux et j’arrête de vouloir être parfait.

Je suis vraiment un moins que rien.

  • J’ai fait de mon mieux et j’ai autant de talents que les autres.

Je me déteste.

  • Je m’aime et j’attire naturellement des relations qui sont harmonieuses.

Sans toi, la vie est invivable.

  • Sans toi, je ne serais pas obligé de subir une existence monotone.

Je dois en faire plus sinon je serai rejetée.

  • Si je m’occupe de moi, ça va aussi lui faire plaisir.

Il va mal le prendre.

  • Il le prendra comme il voudra, ce n’est pas mon problème!

Je n’ose pas lui dire «non.»

  • Je peux lui dire «non» sans que cela ait d’impact sur notre amour.

J’espère que cet article t’a éclairé sur les causes et les effets de la blessure d’abandon et surtout sur les façons de remédier les aspects qui nuisent à ton évolution.

Si tu désires aller plus loin dans le processus de la libération des blessures d’enfance, je t’invite à prendre connaissance de ce lien, ICI.

Ce que je te partage t’interpelle?
Voici un CADEAU, clique ICI

Tu aimerais aller plus loin dans ta transformation?
Je t’invite à clique sur ce lien…

Marie-Josée St-Pierre
Guide en Libération Bienveillante,
Accompagnement vers une transformation en toute bienveillance

 

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 1784 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants. En savoir plus ici

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Suivez-nous