Le compromis dans le couple

Citation L’art d’utiliser le compromis pour sauver sa relation

L’art d’utiliser le compromis pour sauver sa relation

L’amour sous conditions est-il réellement un amour sincère et authentique ?

Qu’êtes-vous vraisemblablement prêt à abandonner, laisser derrière vous afin vous recentrer pleinement sur l’amour ?

Qu’êtes-vous prêt à lâcher en termes de croyances, besoins, mais aussi d’activités, de passions, d’amis pour sauver ce qui semble être essentiel à vos yeux ?

À quel degré êtes-vous prêt à VOUS changer pour recréer cette harmonie dans le « NOUS » ?

Faites-vous partie de ces couples qui avec le temps oublient de se séduire, se « faire beau », se dire « je t’aime » ou encore de passer un temps de qualité ensemble ?

Faites-vous partie de ces personnes qui cessent d’apprendre de l’autre pensant à tort que ces semblants d’acquis leur permettent aujourd’hui encore de faire fonctionner leur relation ?

Faites-vous partie de ceux qui deviennent insensibles à leur vibration, perdue dans cette automatisation de « faire », d’être ou encore d’agir ?

Faites-vous partie de cette masse qui a perdu l’euphorie et la soif de découverte au détriment d’une routine « destructrice » et sans saveur dans laquelle plus rien ne semble unifié ?

Votre principale erreur est de croire que votre couple est acquis pour le restant de votre vie et qu’ainsi, vous n’avez plus d’efforts à faire pour maintenir cette osmose.

Votre seconde erreur est de confondre compromis et effort.

Vous devez nourrir votre couple quotidiennement dans le but de le faire évoluer au même rythme que les deux acteurs qui le composent. Votre couple a besoin de s’enrichir régulièrement de nouvelles informations émanant aussi bien de « soi » que d’autrui.

L’effort doit être vu comme quelque chose de naturel qui peut être amené avec progressivité dans le but de régler une problématique définie. Utiliser une communication respectueuse et non directive dans laquelle chacun exprimera, avec douceur, ses manques et inquiétudes peut être un excellent moyen pour prendre conscience de ce qui a besoin d’être transformé. Une vraie discussion à coeur ouvert permet de nous faire entrevoir le type d’efforts et d’actions qu’on est prêt à faire mutuellement pour repartir sur de bons rails.

Le compromis, quant à lui, peut très vite revêtir ce caractère proche du sacrifice et vous contraindre à aller à l’encontre du « soi » pour faire perdurer votre relation coûte que coûte. Il peut très vite s’apparenter à un ultimatum dans lequel vous pouvez vous sentir prisonnier et manipulé.

Le compromis fait davantage office d’obligation tandis que l’effort, quant à lui, nous amène plutôt à parfaire certains réglages sans pour autant être dissocié du soi.

Combien d’entre vous se sont déjà résolus ou contraints à se priver de leur liberté dans l’unique but de sauver leur relation amoureuse ?

« Par amour pour toi, je suis prêt à tout! » … Vraiment ?

Prêt à tout, parce que la peur vous enseigne à agir de la sorte ? Parce que j’ai peur de l’abandon, du rejet de l’autre ?

Prêt à tout, car vous peinez à vous affirmer ?

Prêt à tout, puisque cela semble être la seule solution pour ne plus subir les remarques désobligeantes ainsi que la pression que l’autre vous inflige ?

Prêt à abandonner cet ami de toujours, parce que l’autre ne l’accepte pas ?

Prêt à renoncer à ce loisir qui vous apporte du bien-être, parce que l’autre a décrété qu’il était un frein à son épanouissement ?

OU

Réellement prêt à lâcher tout ce qui est futile ou parasite dans votre vie à tous les deux afin de vous recentrer mutuellement sur ce qui a de l’importance ?

La nuance entre les deux est importante à comprendre. Dans l’une, le compromis est amour, dans l’autre, il n’est que le fruit de la manipulation et la peur. Dans l’une, le compromis est appréciable puisque basé en amont sur une réflexion constructive et bénéfique dans laquelle chacun est libre d’effectuer cette introspection nécessaire afin de « bannir » de sa vie ce qui ne le rend pas heureux. Dans l’autre, il n’est qu’un moyen pour prendre l’ascendant sur autrui en tentant d’influencer ces choix dans le but d’obtenir sa propre satisfaction, quitte à l’entraîner au passage dans une souffrance certaine.

Communiquer ou imposer ?

Négocier ou céder ?

Construire ensemble ou séparément ?

Équité ou injustice ?

Un compromis doit toujours se faire dans l’intérêt de chacun et non sur la base d’une décision prise par l’un à l’attention des deux.

Je peux comprendre qu’un changement soudain chez l’autre, tout comme une divergence dans ses désirs, sa communication ou encore ses projets vous pousse à trouver une solution pour éviter l’éloignement ou encore la perte définitive de l’amour.

Je peux comprendre que vous vouliez maintenir à tout prix cet équilibre sécurisant et réconfortant.

Je peux comprendre que les oscillations dans le comportement et l’attitude de l’autre vous poussent à user de tous les stratagèmes pour parer à ce déséquilibre en rectifiant le tir.

Mais pensez-vous concrètement que c’est en le privant de ses attraits principaux que vous allez retrouver celui qui vous faisait vibrer, jadis ?

Pensez-vous qu’en exerçant une influence sur son propre univers, celui-ci va être en mesure de respecter pleinement le vôtre ? Et même si cela semble être le cas pendant un temps, pensez-vous réellement que cela puisse perdurer éternellement ? À tout moment, une rébellion justifiée de sa part peut surgir et faire de nombreux dégâts.

Avant d’user parfaitement de l’art du compromis et de la concession comme « arme » pour relancer votre couple, il peut-être intéressant de revoir votre « stratégie ».

Se recentrer sur les fondamentaux, consolider les fondations et se reconnecter à la simplicité de votre amour peut être l’une des solutions pour redorer ce qui a, semble-t-il, fané avec le temps . Peut-être pensez-vous, à tort, que plus rien ne fonctionne entre vous au lieu d’entrevoir cette phase comme une bénédiction pour amener votre couple sur une dimension nouvelle.

Croyez-moi, ne prenez pas cette voie qui vous fera choisir tel ou tel bonheur au détriment de l’autre. Vos amis, loisirs, passions, relations amicales, etc. sont aussi vitaux que l’amour que vous portez à celui ou celle qui partage votre vie. Chacun vous nourrit à sa manière, c’est pourquoi vous ne pouvez vous dissocier de ces bonheurs présents dans vos différents domaines de vie.

L’amour, c’est savoir renoncer à ce qui ne me fait plus vibrer pour accueillir de nouvelles vibrations. Ce n’est pas fuir ce qui me fait vibrer aujourd’hui en espérant obtenir de meilleures vibrations demain.

Avec bienveillance,

Geoffrey CUDIZIO

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2727 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici