Le désir et le mystère

Citation Le DÉSIR entre aube et nuit : un mystère entre lumière et sens (Volet 1)

Le DÉSIR entre aube et nuit : un mystère entre lumière et sens (Volet 1)

Le désir une attirance, le désir une possession que nous souhaitons immédiate.

Le désir, une invitation, une envie de faire l’amour.

Le désir, certains diront qu’il n’est pas ce que l’on voit mais ce que l’on imagine.

Le désir que je convoite à l’instant où tu es devant moi et quand mon corps m’envoie des signaux de plaisir.

Ce plaisir que j’ai envie de partager avec toi.

Le désir, une rencontre à deux.

Le désir, mon intimité, ton intimité, notre intimité en un instant.

Le désir, une relation mystérieuse avec soi, avec son partenaire en lien avec tout ce qui nous entoure.

Le désir si soudain et si volatile.

Et si le désir était relié aussi au mystère de la lumière ? au mystère des sens ?

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi certains éprouvent plus de désir à tel moment de la journée ?

Comment la lumière agit-elle sur notre propre plaisir ? Comment faire en sorte que le désir soit toujours en plein éveil des sens ?

Le désir un mystère de l’aube, un mystère de la nuit, un voyage au bout du temps qui fait du bien, et qui enveloppe l’amour…

Le désir, une rencontre de chaque instant me direz-vous. Une rencontre qui arrive en nous sans que nous ne la maîtrisions.

Dans l’accueil du désir à l’aube ou à la nuit, il y a pourtant tout un mystère à découvrir.

Pourquoi certains seraient- ils plus du matin pour faire l’amour que le soir et l’inverse ?

  Sans titre12

La lumière naturelle une horloge pour l’amour

Il semblerait d’après une étude scientifique que tout d’abord les hommes et les femmes n’ont pas forcément envie de faire l’amour au même moment.

25% de femmes interrogées préféreraient faire l’amour le soir, juste avant de dormir tandis que les hommes seraient 16% à préférer ce moment.

Pour le matin, on serait plutôt à 30% d’hommes face à 11% des femmes.

Ces résultats, indicateurs de préférence ne sont cependant pas une devise du désir. Car quand on commence à aborder le sujet, on est bien loin des véritables clichés du désir programmé.

Le désir est relié à sa propre intimité et à sa propre horloge biologique.

Derrière ces instants de grâce où les partenaires se retrouvent pour faire l’amour, il y a ce que j’appellerai le Temps du désir, le mystère du désir. Et ce dernier est en lien direct avec la lumière naturelle. Lumière du soleil, lumière de la lune, lumière du ciel.

En quoi le désir devient il alors un mystère en lumière ? Pourquoi celui-ci est –il si fort à certains moments de la journée dans notre corps ?

Le désir est un accord parfait entre deux attirances physiques et c’est bien dans le corps que le désir se joue la plus belle des partitions.

Alors entre instant soleil de l’aube ou instant lune de la nuit? Que préférez-vous ?

Et si je vous disais que ce n’est pas qu’une histoire de préférence, que le désir est une rencontre mystérieuse avec soi, l’autre et le monde des sens qui nous entourent.

Que cette rencontre au désir invite à être dans sa pleine présence avec l’autre et avec l’environnement. Une sensualité en pleine conscience.

Découvrons ensemble le mystère de l’aube et de la nuit sur notre désir.

La lumière naturelle joue un rôle essentiel dans notre organisme. Combien sommes-nous l’hiver à regretter le soleil, ces journées à rallonge où notre corps prend sa dose de lumière.

Les bienfaits de la lumière sur notre organisme sont multiples. Elle est un véritable booster pour nous. Elle stimule notre vitalité et nous apporte la motivation.

Manquer de lumière c’est éteindre toutes les zones sensibles en soi.

Alors être en contact avec la lumière du soleil dès le matin c’est offrir à son corps l’hormone boost : le cortisol qui va enclencher le bouton ON au désir.

Alors ouvrez la fenêtre au réveil, ou laissez légèrement les rideaux ouverts pour permettre à la lumière de s’infiltrer dans votre espace d’amour.

Puis accueillez le désir en lumière matinale.

Et la nuit alors ? Que se passe-t’il ? Comment cette lumière nocturne agit-elle sur notre désir ?

Chacun d’entre nous a ses petites astuces pour mettre le désir au coucher.

Une lumière tamisée, ou des bougies, une petite musique aussi pourquoi pas ? Un parfum, une ambiance qui vous rassembleront vous et votre partenaire.

Et si tout simplement vous permettez à la lumière de la nuit d’entrer par la fenêtre en laissant le ciel de la nuit avec sa lune nourrir vos deux corps allongés pour aller vers l’enlacement.

Le mystère de la lumière de la nuit convoque le désir dans sa dimension du silence.

Rappelons que la lune est la réflexion partielle de la lumière du soleil, le soleil exerce toujours son pouvoir derrière la lune.

Mais la lune a ce petit supplément d’âme qui nous invite au secret de la nuit.

Le secret où les corps se retrouvent pour dialoguer avec la lune et son pouvoir fertile et désirable.

La lune serait une influenceuse sur nos plaisirs. Plus exactement on constaterait des effets plus considérables lors de la pleine lune.

En effet, certains expliquent que la pleine lune jouerait un rôle sur les hormones. Son rayonnement électromagnétique influerait en effet sur notre hypothalamus, cette glande qui orchestre la sécrétion d’hormones. Si cette dernière joue cette influence c’est en augmentant sa production d’hormones et donc de testostérone.

La testostérone est l’hormone, rappelons-le, qui contrôle le désir sexuel.

Le pouvoir de la lune jouerait donc son rôle sur notre libido.

Si la lumière semble agir sur notre désir en le stimulant, je vous propose d’aller plus loin dans le mystère du désir.

Le désir est une porte d’éveil dans son corps. Une porte reliée aux sens, une porte que l’on ressent, une porte à pousser pour faire de celui-ci une vaste quête qui nous emmène vers un chemin sans bordures, sans limites et sans fin.

Entre lumière naturelle et tout ce qui peut nous entourer le désir est un chemin à ressentir tout simplement. Il est un chemin qui est en contact avec nos émotions intérieures, avec notre monde sensoriel.

Et si vous avez envie de vivre votre désir en pleine conscience, il va falloir pousser cette porte mystérieuse et prendre contact avec l’univers des sens.

Accueillir la lumière, la faire entrer dans sa vie et mettre en éveil tous ses sens.

 Sans titre13

Le désir, un mystère des sens

Dans le rythme de nos vies, dans nos relations de couple, le désir peut s’évaporer et s’évanouir. Et parfois, dans un simple regard, dans un tendre toucher, dans un délicat parfum et le désir s’éveille.

Le désir est une ressource en soi qui est un délicieux mélange d’hormones, de contact avec l’autre et avec soi-même.

Dans cette savoureuse potion, les sens sont éveillés. Si certains vont ouvrir la porte de leur désir grâce à une caresse, d’autres vont frissonner totalement grâce au stimuli de l’odorat. Les informations parfumées, olfactives que nous envoyons directement à notre cerveau vont toucher la sphère des émotions et vont activer directement le désir.


📌 À lire aussi : Quand l’amour peut réparer nos blessures psychologiques. La résilience en plein cœur


Le mystère des sens a donc tout son rôle À JOUER dans l’arrivée du désir en soi et le développement de celui-ci face à l’autre.

POURQUOI ?

Tout simplement parce que plus vous éveillerez vos sens : goût, odorat, vue, toucher, ouïe, plus votre corps sera éveillé à cette pleine conscience de l’environnement, à cette pleine présence à soi et à l’autre et plus vous sentirez votre désir stimulé.

Quand c’est la rencontre aux sens, votre corps est en vie et il enregistre toutes ces saveurs sensorielles que vous stimulez dans votre quotidien.

Sentez, goûtez, écoutez, touchez, regardez en étant conscient de ce que vous vivez à l’instant présent.

Le mystère de ces sens va alors emprunter le chemin de la mémoire du corps et va éveiller les zones sensibles de vos émotions intérieures, de votre cœur intime.

Cette rencontre en vous va vous demander d’être à l’écoute de votre corps et d’être dans l’accueil du désir qui arrivera.

Plus vous serez dans la vibration de ces sens éveillés chaque jour, plus votre corps aura ce plaisir en lui de partager ces instants mystérieux de désir qu’un simple regard, qu’un simple mot, qu’une simple musique pourra ouvrir en vous pour faire l’amour à votre partenaire.

Car derrière le mystère de ces sens se cache la nécessité de prendre le temps de ressentir tout cet univers stimulant.

Si vous vous déconnectez à cet espace temps de votre vie, votre désir s’endort et il devient ensuite difficile de lui donner rendez-vous.

Sans titre14

Le désir est un éveilleur du Temps entre lumière et sens.

Le désir peut s’en aller quand on n’a plus le temps.

Pourtant le désir est un plaisir de chaque instant qui se manifeste à sa façon selon les moments de la journée.

Mystère de l’aube ou mystère de la nuit. Il est un éveilleur de notre temps.

Des sens différents peuvent apparaître et faire du désir un voyage dans le temps.

Un voyage au temps sensoriel qui naît différemment selon le matin, la nuit ou dans la journée.

L’aube, au lever du soleil alors que votre corps est ensommeillé. On a souvent l’habitude d’ouvrir les yeux et de s’étirer un peu et de se lever.

Et alors le partenaire à côté…on l’oublie ?

L’aube est l’appel du soleil, l’aube est le ciel endormi qui laisse traverser les premiers nuages, l’aube c’est le sens du réveil.

Le réveil de son corps et de son plaisir.

Comment entrer dans le désir du mystère de l’aube ?

Le matin au réveil, au lieu d’entrer immédiatement dans la course effrénée de la vie, prenez ce temps de sentir votre corps et prenez conscience du corps de votre partenaire qui vient de passer la nuit à vos côtés.

Le simple fait de prendre conscience de l’existence de son partenaire en lui adressant un simple mot, un simple geste, une caresse sur le visage en lui disant en silence : « je sais tu es là. »

Le désir de l’aube, c’est la conscience de l’éveil, c’est l’éveil du sens premier de la vie. Je m’éveille, je renais chaque jour.

C’est accueillir la première naissance de son désir.

Alors certains seront avec plaisir et entrain dans ce contact charnel. D’autres n’auront pas envie. Il s’agira alors de prendre contact doucement dans l’éveil des sens.

Le mystère de l’aube a ce goût des draps froissés qui se soulèvent au lever. Quoi de plus délicat de soulever les voiles du matin sur le corps de son partenaire en lui déposant un baiser sur l’épaule ou bien légèrement sur ces lèvres.

Le désir à l’instant de l’aube qui fera tomber les voiles du temps pour s’offrir le temps du désir, le temps d’une aube caressante sur soi. Le temps de sentir légèrement le lever du jour sur les corps réveillés et ouverts au soleil.

Le mystère de l’aube a ce son du jour encore silencieux et des souffles matins qui viennent effleurer le corps.

Le désir chez la femme sera différent de celui de l’homme.

Accueillir, ressentir et se dire le mystère en chuchotant un bon matin désirable.

Le désir dans le mystère de la nuit amène à lâcher prise avec la journée passée. Le cycle du jour se termine.

Les sens sont dans une autre dimension d’écoute. L’âme est dans le souffle de la nuit, le corps s’approche du sommeil, le cœur est au calme.

La nuit portée par la lune, éclairée par le ciel bleuté et auréolé d’étoiles nous emmène dans les songes du désir.

Les yeux fermés, et les corps relâchés écoutent le bruit de l’autre.

Le désir chante le trouble des caresses enivrantes et ces préliminaires plus longs qui feront déployer les ailes du plaisir.

Le désir dans son mystère nocturne qui laisse après le désir assouvi une délicate trace des soupirs.

C’est alors que le désir dans son mystère de la nuit peut fermer les yeux.

Les sens de l’aube et de la nuit sont des rencontres étonnantes et nouvelles à chaque rencontre avec son partenaire.

Il suffit de toucher du bout des doigts, du bout des lèvres, du bout de son âme les sens de la vie, le sens de la lumière.

Le désir comme une ode aux sens des corps, aux sens des âmes qui trouvent le temps de se retrouver et de regarder la lumière.

Peu importe que le désir soit pour vous celui de l’aube ou de la nuit, voire les deux pour les plus éveillés, le désir est une voie du plaisir. Et si ce dernier se vit dans la pleine présence des sens alors le mystère devient une voie de l’amour à découvrir à chaque instant.

Le désir devient alors un ami intime en soi, avec l’autre et le monde des sens.

Le désir comme une envie inévitable pour garder son corps en vie.

Je vous invite à découvrir le volet 2 de cet article (Le désir un érotisme en pleine conscience à découvrir en 5 portes) dans une semaine sur Les Mots Positifs, et sur ma page Facebook.

Nelly Delas

Visitez mon nouveau site web nellydelas.fr

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2218 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Suivez-nous