Philosophie

Citation Je ne suis pas un sauveur, je suis un phare !

Je ne suis pas un sauveur, je suis un phare !

Je ne suis pas un sauveur, je suis un phare! Si je me sers de mon empathie, de mon écoute, je vous fais sentir important et je vous partage une vision de la vie qui selon moi pourrait vous aider, ce n’est pas pour obtenir votre amour et je ne possède pas la vérité absolue. Vous êtes libre d’utiliser ma lumière comme bon vous semble.

Je sais très bien que les rayons de lumière d’un phare ne reviennent jamais vers nous et qu’elle ne traverse pas toujours les nuages. Quand je vous parle de bonheur, j’aimerais bien vous voir heureux, mais je ne le fais pas pour vous, je le fais pour moi. Je sais que nous recevons ce que nous donnons et c’est souvent à moi même que je parle. Je suis mon propre phare et je vous donne autant à vous qu’à moi puisque je sais que nous devenons nos propres mots. J’ai compris que ma lumière reflétera sur vous comme sur un miroir pour que je puisse éclairer mon propre chemin.

La lumière des phares attire ceux qui cherchent leurs chemins. Si vous êtes attiré vers ma lumière, c’est que vous avez besoin d’être éclairé pour retrouver votre chemin. Vous ignorez encore pourquoi, et je l’ignore aussi. Seuls l’avenir et nos futures leçons de vie pourront, peut-être, répondre à cette question.

Le besoin que vous avez de voir ma lumière est plus grand que nous, mais je sais qu’elle a le pouvoir de vous aveugler et de vous déstabiliser si elle éclaire vos côtés les plus sombres de votre âme. Je comprendrais si vous décidiez ne plus la regarder à cause de son intensité. Je comprendrais si vous ne reveniez jamais vers elle. Elle finira par vous éclairer à nouveau puisqu’elle est en partie le reflet de votre propre lumière que vous ne voulez pas voir pour l’instant.

Comme la lumière d’un phare, je tourne dans tous les sens et elle n’éclaire pas dans une seule direction. Vous ne pourrez jamais l’avoir pour vous seulement. Je me sens libre de partager ma lumière avec qui veut la voir et de ne pas éclairer une vie si cela devient trop éprouvant pour moi. Je ne veux pas perdre l’intensité et l’énergie de ma propre lumière. Ce n’est pas ma responsabilité de vous sauver, c’est la vôtre!

Je ne veux pas être un phare dans le but d’avoir toute l’attention sur moi. Je suis un phare pour vous aider à devenir votre propre phare et qu’à votre tour vous propagiez de la lumière autour de vous, et peut-être, vous m’éclairerez à votre tour. Rendu là, peut-être que nos faisceaux se croiseront et que l’intensité de nos rayons lumineux sera amplifiée pour éclairer encore plus de personnes eu quête de lumière..

Est-ce une utopie de croire qu’un jour nous deviendrons tous des phares et qu’ensemble nous éclairerons l’humanité vers des jours meilleurs ?

Francis M.

À voir : J’ai le syndrome du sauveur : Pourquoi est-ce négatif ?

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!