Réflexion sur la vie

Citation L’aveugle qui marchait en regardant

L’aveugle qui marchait en regardant

Détectez les effets négatifs de votre alter ego que la société virtuelle fait émerger à travers de la propagande.

Commencez aujourd’hui à redevenir vous même !

 

 

1- TON ALTER EGO

Je sais que tu crois être seul dans ton corps qu’il n’y ait pas une sorte d’alien qui contrôle ton cerveau, d’ailleurs j’imagine que tu te dis que c’est surement moi qui suis possédé car j’écris un article pour toi mais pas vraiment pour toi.

Quand j’écris je me dis que c’est toi qui va lire mais c’est pas vraiment toi qui va interpréter le message.

Bon atterrissons sur la planète terre et démêlons ce qui parait être un non sens…

La plupart d’entre nous tiennent à avoir une image d’eux mêmes assez correct. Pour cela on va adopter des comportements qui vont avoir une connotation positive aux yeux des autres.

Pour les plus jeunes cela va être de se rendre intéressant et attirant sur les réseaux sociaux. Avoir une photo de profil Facebook stylée et montrer ses centres d’intérêts plus cools les uns que les autres écouter de la bonne musique, voir des bons films et de bonnes séries connues mais pas trop pour donner l’impression d’être un minimum unique et mystérieux parce que toi même tu sais que le mystère est attirant.

J’ai même découvert un phénomène assez stupéfiant que j’appelle la « course au RIP » quand une célébrité décède les premiers qui partagerons un hommage seront ceux qui auront gagné le prix. Celui qui correspond à une forme de fierté bizarre à arriver en pole position du fameux message rest in peace sachant que beaucoup de gens vont poster un message plus ou moins similaire. Autant être le premier que le dernier et tirer bénéfice de la mort d’une personne vu que manifestement ce dernier ne pourra plus jamais profiter de quoi que ce soit…

Parlons un peu d’instagram, j’ai l’impression d’être un peu âgé pour parler de ce genre de réseau social mais passons, je sais que beaucoup de pré et post trentenaire l’utilisent.

Ma première réaction quand j’ai découvert cette application à 6h du matin un samedi soir/dimanche matin à été de me dire : le manque de sommeil me fait voir des choses qui n’existent pas, demain ça ira mieux…

Comment est-ce possible que des gens postent des photos et des vidéos d’eux en mettant en scène leur journée pour obtenir de l’intérêt de la part des autres. Ça me fait penser à un gladiateur dans une arène lourdement blessé attendant que l’organisateur du spectacle macabre décidé de vie ou de mort sur le malheureux combattant implorant la vie sauve en joignant son index et son majeur vers son adversaire.

Pourquoi diable avons nous besoin d’un public assoiffé de vanité pour juger si chaque jour de notre vie à une certaine valeur aux yeux de nos congénères. J’utilise le mot congénère au lieu d’ami parce que quelqu’un à qui tu ne parles pas dans le monde réel plus ou moins régulièrement n’est pas un ami.

La plupart du temps sur ce genre de sites on va voir des photos retouchées avec des filtres qui vont au fur et à mesure devenir des masques qui vont devenir au bout d’un certain impossibles à enlever.

Une autre personne masquée va nous remplacer, une sorte d’alter ego va se créer, celui qui a besoin d’être en tout point le meilleur dans des disciplines multiples et parfois variées.

Du genre avoir le meilleur job, la plus belle voiture, le meilleur style…

Sur le moment tu vas ressentir un moment de satisfaction et de plaisir quand tes pseudos amis vont te signifier par un pouce bleu, un like ou un commentaire positif que ta vie c’est pas celle d’un porteur d’eau.

Et là c’est le début des gros problèmes, tel un droqué aveuglé par le plaisir instantané ton alter ego masqué va prendre le dessus sur la personne que tu étais avant et va te conditionner et t’obliger à faire en sorte que tous les choix que tu feras dans ta vie seront positifs et bénéfiques du moment que les cyber personnes et le « bon peuple » de la société moderne les approuvent.

Tu vas te mettre une pression et un stress incroyable qui vont te pourrir la vie et te rendre misérable car au lieu de vivre ta vie sereinement tu vas devoir te soumettre au fil des jours, des mois et des années à un jury impitoyable qui te jettera au lions dès qu’ils le pourra car ça fera toujours de la concurrence en moins.

Heureusement il existes des solutions pour s’en sortir et balancer à la poubelle cet alter ego maléfique. Tu pourras savoir comment si tu continues à lire au lieu de précipitamment aller poster sur Facebook que tu as lu un article super cool d’un type super pas connu.

2 – « C’ETAIT PAS MA GUERRE » (John Rambo)

La question que tu devrais commencer à te poser est quels sont les choix de vie qui t’ont rendu heureux et quels sont ceux qui t’ont rendu misérable ?

Si par exemple tu as choisi d’etre 1er partout tu fais bien de lire cet article parce qu’il y a de fortes chances que ta vie soit à chier.

Tu vas me demander furibond si c’est mieux d’essayer d’etre toujours dernier ?

Je te répondrais que dans la plupart des cas autant essayer d’en faire moins que le moins possible.

Quand les critères de réussite sont erronés autant choisir d’être le dernier. L’argent, la gloire, le succès…nous promettent un niveau de bonheur optimal à travers les médias mais tout cela est faux !

Prenons comme exemple l’argent ; selon l’étude de Daniel Kahneman et Angus Deaton menée sur plus d’un million de personnes nous explique que gagner plus de 4900 euros par mois ne nous rendra pas heureux mais au contraire plus malheureux.

«Au-delà de 75.000 dollars dans les Etats-Unis contemporains (…), une augmentation du revenu n’amène ni à ressentir du bonheur ni à être soulagé du malheur ou du stress, même si cette hausse des revenus continue à améliorer l’évaluation que les individus font de leur vie»

«Peut-être que 75.000 dollars est un seuil au-delà duquel des hausses de revenus n’améliorent plus la capacité des individus à faire ce qui compte le plus pour leur bien-être émotionnel, comme de passer du temps avec ceux qui leur sont chers, éviter la douleur et la maladie, et profiter de leurs loisirs»

En gros plus tu vas suer pour gagner plus de 4900 euros par mois moins tu auras du temps pour passer du temps à faire ce qui compte le plus pour pour toi.

Justement venons en à cela, c’est à dire à se demander qu’est ce qui compte le plus pour moi ?

Chacun est libre de le décider mais il faut faire le distinguo entre les combats positifs et négatifs.

Ceux qui sont négatifs font attrait au superficiel et ne dépendent pas de nous par exemple tu vas toute ta vie faire des efforts pour être le mec le plus gentil de la terre à tout le temps être poli et rendre des services. Meme à ta voisine qui s’endort avec la TV à fond parce qu’elle est à moitié sourde devant les enregistrements VHS de « Question pour un champion » époque Julien Lepers bien entendu !

Le problème quand on s’essaie d’etre gentil c’est qu’on attend que ce soit réciproque mais quand tu vas te rendre compte que plus on est gentil plus on nous exploite tu vas vite apprendre à dire non.

Ce que je veux dire par là c’est quand nos critères sont basés sur les autres on ne peut pas obtenir de satisfaction

Venons en à la superficialité

Comme disait Johnny Hallyday dans sa chanson cheveux longs idées courtes  https://www.youtube.com/watch?v=xAJEvMdltZ8 , ce n’est pas parce qu’on crie à la liberté et à la paix dans le monde assis sur notre fauteuil que les femmes et les enfants défavorisés vont se sentir en sécurité et manger à leur faim.

Si ton truc à toi c’est l’indignation parce que ça semble bien de dénoncer le malheur des autres je te réfère à ce que disait le dessinateur de presse du New York Times Tim Kreider :

«L’indignation est comme beaucoup d’autres choses qui font du bien sur le moment mais qui, à la longue nous dévorent de l’intérieur. Et elle est encore plus insidieuse que la plupart des vices parce que nous ne reconnaissons même pas consciemment qu’elle est un plaisir.»

A contrario les combats positifs sont devenir entrepreneur, passer du temps avec ses amis et sa famille, s’améliorer au lancer de javelots. Toutes ces choses que l’on peut faire et qui ne dépendent que de nous même !

Pour conclure autant garder son énergie pour des combats qui peuvent nous rendre heureux au lieu de perdre son énergie à essayer d’affronter des problèmes qui une fois résolu ne vont faire qu’en attirer d’autres.

Il n’y a qu’une chose plus désagréable que de faire parler de soi : c’est de ne pas faire parler de soi.

Le Portrait de Dorian Gray (1891) Oscar Wilde

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!