Partenaires Positifs

Confinement, où et avec qui ?

Citation 48 heures pour décider avec qui vous serez confiné et où ?

48 heures pour décider avec qui vous serez confiné et où ?

48 heures pour décider avec qui vous serez confinés et où : les gouvernements vous laissent généralement 48 heures pour vous retourner. Songez que vous allez être isolé pendant au moins 45 jours (c’est ce qui est annoncé), il est important de choisir les personnes avec lesquelles vous vivrez cette expérience et, surtout, le lieu de ce confinement.

Pour prendre cette décision, voyez sur le long terme : être isolé(e) avec un ou plusieurs enfants peut être compliqué et peut-être vaut-il mieux vous rapprocher de votre famille ou d’amis ? Certains couples défaits peuvent se remettre ensemble pour passer cette période difficile. Quand d’autres se déferont, car cette épreuve sonnera la fin de la relation. Des familles vont se rapprocher, des amis aussi, quand d’autres feront une sélection. Et puis, peut-être que les naissances, d’ici neuf mois, célèbreront la vie face à une situation qui en enlève aussi.

C’est important de choisir avec qui vous serez confiné pendant 45 jours. Allez vers les personnes qui vous soutiendront et que vous soutiendrez. Ne restez pas isolé, si cela vous est possible. A plusieurs, on est toujours plus fort, mais mieux vaut être seul que mal accompagné. Rares sont les personnes qui auront vécu ce style de situation, ça peut être très stressant, et pour les parents divorcés, il faudra choisir avec qui les enfants seront le plus en sécurité. Pensez à eux avant de vous disputer… Si ce virus peut au moins nous ramener à l’entraide et à la solidarité, il n’aura pas gagné sur tous les tableaux : ce sera le bon côté que rapprocher les humains dans un même combat et ceux qui se déchiraient comprendront peut-être que ce n’est plus le temps.

Quant à ceux qui se regardaient le nombril en se plaignant de leur vie, j’imagine que le spectre de la mort et le confinement leur remettra les idées en place : ils auront d’autres choses à penser que se plaindre de ce qu’ils n’ont pas et réaliseront ce qu’ils risquent de perdre. C’est fou comme l’histoire de l’humanité peut être marquée par un virus qui touche tous les pays, sans distinction de frontière, ni de couleur de peau ou de religion. Nous sommes tous des humains et devons nous serrer le coude (en fait, dans ce cas précis, nous confiner pour nous éloigner) pour faire face à une pandémie. Et la bonne idée pourrait également être de vous éloigner, autant que faire se peut, des grandes agglomérations. Plus facile d’être confiné à la campagne qu’en pleine ville. Faites ce qui est bon pour vous tant au niveau des personnes avec lesquelles vous choisirez d’être confiné pendant 45 jours qu’au niveau du lieu qui vous accueillera.

Trouvez le meilleur environnement pour passer ce cap difficile et inconnu qui réclame une conscience commune dans un but commun : éradiquer ce danger. Essayons de prendre la situation du bon côté (autant que faire se peut aussi) et d’y voir les bénéfices qui en ressortiront : SO, SO, SO, SOLIDARITÉ ! (Un peu d’humour, tout de même !). Et courage à tous ceux qui luttent contre la maladie ou qui ont perdu quelqu’un. Je vous souhaite de prendre la bonne décision et ensemble nous y arriverons, quel que soit le pays dans lequel vous vivez. Choisissez bien avec qui vous serez confiné et décidez du meilleur endroit pour votre famille & vous. Courage !

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 1951 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants. En savoir plus ici

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Suivez-nous