Citation 7 solutions pour prévenir la violence psychologique

7 solutions pour prévenir la violence psychologique

La violence psychologique peut prendre différente formes. Des blagues humiliantes, des insultes ou des commentaires dégradants, elle n’est pas toujours facile à déceler. Voici comment reconnaître les signes, ainsi que quelques solutions pour remédier à la situation.

Il existe quelques ensembles de comportements constituant généralement une violence psychologique. Voici les différentes formes de violence psychologique :

  • L’humiliation, la négation et la critique : vous vous sentez constamment rabaissé, jugé, ou l’on vous dit que vous êtes trop sensible.
  • La domination, le contrôle et la honte : vous vous sentez infantilisé et vous demandez la « permission » pour des activités pourtant courantes.
  • Le déni et des exigences déraisonnables : la personne abusant de vous ne peut accepter le blâme ou même de s’excuser, et elle nie les faits ou les embellit constamment à son avantage.
  • L’isolement et la négligence : vous êtes soumis au « traitement silencieux » et on vous renie toute affection ou attention en guise de punition.
  • Codépendance : vos limites personnelles sont systématiquement violées et la personne compte sur vous comme son seul soutien émotionnel.

Soyez attentif si une personne vous faits croire que vous êtes fou

Tranquillement mais sûrement,  vous commencer à vous questionner sur votre santé mentale. Vous vous remettez constamment en question. Vous  vous excuser pour des erreurs insignifiantes. Vous luttez pour faire des choix tout simples. Vous vous demandez si vous êtes trop sensible. C’est une  forme extrêmement subtile de violence psychologique et au final, quelqu’un pourrait vous faire croire que vous êtes fou.

Apprenez les caractéristiques d’une relation saine

Il peut être difficile de reconnaître les abus et la violence psychologique si vous n’avez aucune idée de ce à quoi une relation positive ressemble. Dans une relation saine, e soutien moral et affectif est important. Vous avez droit à vos sentiments et opinions, même s’ils diffèrent de l’autre personne.  Un comportement respectueux dénué de menaces, dénigrement ou injure. L’autre encourage vos intérêts et réalisations.

Discutez du problème dans le calme

Jeter une accusation de violence psychologique au beau milieu d’une grosse dispute est une recette pour la catastrophe. À la place, envisagez ces alternatives moins conflictuelles. Demandez à la personne si vous pouvez avoir une discussion calme. Utilisez des phrases « Je » au lieu de lancer des accusations commençant par « Tu ». Si vous sentez qu’une discussion raisonnable et calme n’est pas vraiment de l’ordre du possible, écrivez une lettre.

Demandez de l’aide

Demander l’avis d’un ami ou d’un membre de votre famille pour vous aider à voir la situation de manière objective et confirmer vos sentiments. Ne choisissez pas un ami commun, il ne serait pas un bon choix et se sentirait « tiraillé ». C’est tout à fait légitime d’évacuer ce que vous ressentez auprès d’un proche, mais il n’est pas votre psychologue personnel. Sinon, cette personne pensera simplement que vous l’utilisez pour vous plaindre.

Consultez un professionnel

Si la situation a dégénéré au point que vous ne pouvez pas la résoudre par vous-même, contactez un professionnel spécialisé en la matière. Trouvez un thérapeute ou un conseiller spécialisé dans la violence psychologique, et prenez rendez-vous dès que possible.  Si vous vous sentez en danger, quittez la situation immédiatement. Restez avec un ami ou un membre de votre famille, ou contactez un centre d’aide local.

Brisez le cycle de la violence psychologique

Plus vous progressez dans la situation, évitez de répéter les comportements qui étaient dominants dans la relation. Méfiez-vous de ne pas vous laisser abuser par quelqu’un d’autre. Si vous tombez à nouveau dans les mêmes schémas de victime, stoppez immédiatement la relation avec la personne. N’imitez pas  la personne ayant abusé de vous psychologiquement afin de ne plus vous sentir victime. Il vous faut résister à cette tentation !

La violence physique

La violence psychologique peut se transformer en violence physique. Une fois que la violence physique entre en jeu, tout devient beaucoup plus compliqué. Cherchez l’aide de la police  et documentez tous les incidents avec leur date. Utilisez votre téléphone pour obtenir des photos de vos blessures et ayez un témoin pouvant attester de la violence physique subite.

Source :
– http://psychcentral.com/blog/archives/2013/02/20/signs-of-emotional-abuse/
– https://www.psychologytoday.com/blog/power-in-relationships/200905/are-you-being-gaslighted

 

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!