La différence entre les belles paroles et les preuves d'amour

Citation Il y a une grande différence entre dire « Je t’aime » et prouver son amour

Il y a une grande différence entre dire « Je t’aime » et prouver son amour

J’ai déjà observé bon nombre de couples s’obliger à se dire « je t’aime » à chaque appel, à chaque message en me demandant quel était l’intérêt sous-jacent ? J’ai vu bon nombre de femmes quémander un « je t’aime » à leur mari pour se rassurer vis-à-vis d’une peur ou encore d’un quelconque besoin pour finalement, ne pas être comblée au moment où elles recevaient cette attention. Pourquoi ?

Il faut savoir différencier un amour authentique d’un amour tronqué. Le véritable amour ne laisse pas place aux « faux semblants » ou encore aux « belles paroles », il se veut vrai dans ce qu’il exprime, mais aussi dans ce qu’il démontre. Exprimer avec le coeur et ressentir dans les tripes. C’est ça l’ABC de l’amour !

Dire « Je t’aime » pour dissimuler nos réels sentiments

A l’inverse, dire « je t’aime » uniquement pour dire « je t’aime » ne présente aucun intérêt si ce n’est peut-être à rendre ce mot insipide, lui qui dans son origine, se veut pourtant percutant et révélateur de nos sentiments.

Dire « je t’aime » dans cette absence d’émotions ne crée rien de bon. Alors, à quoi bon l’extérioriser de la sorte ?

Pour vous donner bonne conscience ?

Pour vous persuader que vous avez une façon d’aimer mieux que les autres ?

Pour faire croire à celui/celle qui partage votre vie que vous êtes une belle personne ?

Pour rassurer l’autre et lui donner ce qu’elle attend ?

Exprimer à contrecœur est contreproductif pour la relation, tout simplement par ce que l’autre n’est pas dupe et ressent lorsque votre énergie n’est pas en adéquation avec vos paroles. Ainsi, la personne a beau obtenir ce qu’elle escompte, elle ne se sent pas comblée pour autant.

Il fut un temps où moi aussi je me forçais à dire « je t’aime ». Pour rassurer l’autre quand cela lui semblait nécessaire, mais aussi pour brouiller les pistes vis-à-vis de mes véritables sentiments.

Mes actes étaient inexistants, mes « je t’aime » se faisaient rares et les seules fois où ils étaient réellement exprimés, ils ne reflétaient pas ma véritable pensée. Rien ne coïncidait entre ce que j’exprimais verbalement et ce qui émanait réellement de moi. Ma bouche avait beau dire « je t’aime », mon énergie indiquait la direction opposée.

Trahi par une communication non verbale peu enjouée, j’en venais à faire douter l’autre sur la sincérité de ma démarche ! Et honnêtement, il y avait de quoi douter !

Dire « je t’aime » devenait un supplice dans le sens où je me devais d’exprimer quelque chose que je ne vibrais pas intérieurement.

Quand j’y repense aujourd’hui, je trouve cela horrible d’avoir fait endurer ça à une personne qui partageait ma vie et qui aurait tout donné pour moi ! Et encore plus horrible de m’être forcé à rester « bloqué » dans cette relation pendant 6 ans malgré l’envie de connaître autre chose.

Avec le recul, je me rends compte que j’étais en pleine souffrance :

  • Souffrance de m’exprimer à contrecoeur !
  • Souffrance de rester dans une relation qui n’est pas « vraie » !
  • Souffrance de ne pas vivre l’amour que j’avais toujours imaginé !
  • Souffrance de ne pas m’autoriser à être moi-même !

J’ai préféré « faire semblant » d’aimer pour ne pas faire souffrir l’autre, mais je comprends aujourd’hui que je faisais complètement fausse route à cette époque.

Joindre la preuve d’amour à la parole d’amour

Le déclic a vraiment eu lieu lorsque j’ai rencontré mon épouse. J’ai tout de suite compris ce qu’était le véritable amour. C’est quelque chose que j’ai ressenti soudainement sans pouvoir l’expliquer consciemment.

J’avais l’impression pour la première fois de ma vie que mon mental et mon cœur travaillaient main dans la main en m’indiquant la même direction. Quel bonheur de ressentir cet alignement !

Aujourd’hui, tout paraît plus fluide dans la relation avec mon épouse. En effet, le côté « calculé » d’antan a été remplacé par une spontanéité dite authentique. Je n’ai plus à justifier mes sentiments ni à me forcer à dire telle ou telle parole pour entretenir ce que j’appellerai aujourd’hui, non pas de l’amour, mais de l’attachement, en comparaison avec ma précédente relation. Avec elle, j’ai compris l’intérêt de joindre la preuve d’amour à la parole d’amour.

Cela me pousse à passer à l’action et non pas à rester seulement sur la fréquence du langage. Mes actes deviennent puissants dans les messages d’amour qu’ils transmettent, tout comme ce fameux « je t’aime » qui, quant à lui, prend tout son sens puisqu’il est alimenté par un acte qui lui donne de la valeur.

L’amour est un guide dans lequel vous devez laisser la libre expression à toutes ses parts qui vous composent. Cessez d’être celui/celle que vous n’êtes pas et soyez-vrai en toutes circonstances. Ainsi, vous pourrez créer une relation saine dans laquelle vous épanouir quotidiennement, et ce, sans avoir besoin de vous « obliger » à faire des choses qui vont à l’encontre de votre véritable nature.

Geoffrey Cudizio

Vous avez aimé mon article ? Faites-le-moi savoir en vous abonnant à ma page Facebook.

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2726 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici