Partenaires Positifs

Le chagrin d'amour

Citation Le chagrin d’amour nous fait-il perdre pied?

Le chagrin d’amour nous fait-il perdre pied?

Oser mettre ses pieds dans ses larmes. Le chagrin est une émotion très intense. Il dépasse la tristesse car il peut durer plus longtemps. On dit que le chagrin est un sentiment qui oscille entre la tristesse et la détresse.

Être en chagrin, c’est pleurer.

Être en chagrin, c’est avoir le sentiment de vide, c’est avoir la sensation que le cœur est pincé.

Sentir son cœur en douleur, une sensation d’étouffement, une sensation de solitude à soi.

Le chagrin un condensé de pleurs, de repli sur soi et d’oubli.

On n’a plus envie de rien. On pleure, on se tourne dans le lit encore et encore, on se perd.

Et on ferme les yeux.

Un chagrin peut durer plus ou moins longtemps.

Beaucoup de personnes n’accueilleront pas ce chagrin et feront en sorte de vite en sortir en trouvant toutes les astuces possibles pour passer à autre chose.

Pourtant le chagrin en amour est une étape de vie nécessaire pour son auto construction.

Même si cela vous paraît injuste et terrible, pleurer pour un chagrin d’amour c’est accueillir le chant de son cœur dans sa solitude intérieure.

Pleurer est un acte ressenti pour 83% des femmes et 75% des hommes comme apaisant.

Sans titre

Des pleurs en noyade

Le chagrin en amour arrive après une rupture sentimentale.

Cela veut dire qu’avant la séparation, deux êtres vivent ensemble et comblent leur espace.

A la séparation, un manque va se créer et le chagrin va se manifester dans ce nouvel espace VIDE.

Ce sentiment d’abandon crée une perte et un manque insatiable de l’autre pendant des jours, voir des années.

Car en effet, un chagrin d’amour peut durer quelques jours, quelques mois, voir quelques années. Et on peut ne pas s’en rendre compte tout de suite que celui-ci s’est installé en nous, s’est fait une place pour remplacer l’être manquant.

Le chagrin est associé à l’absence de l’autre. On a le cœur brisé par son départ.

On se sent perdu et seul.

On a vécu ensemble des années. Un jour j’ai senti que nous partions. J’ai senti que nous nous éloignions. J’ai senti que plus rien n’avait à voir avec nous.

Et pourtant comme j’ai eu mal face à notre séparation.

J’ai eu mal de voir que tout était fini. Que plus rien ne serait comme avant.

Que notre espace de vie, notre espace de cœur conjugué était en arrêt et que plus rien n’allait le remplir.

À lire aussi : La séparation amoureuse: y’ a pas qu’une seule fin

Le chagrin en amour est une perte de repères importante. Le cœur pleure et se noie dans ce tourbillon de sentiments.

C’est une étape extrêmement douloureuse et pourtant le chagrin est nécessaire et il n’est pas là pour nous faire perdre pied, bien au contraire.

Sans titre

Laisser ses émotions exister.

Même si le chagrin fait partie du processus inévitable après une séparation, il montre dans tous les cas que la personne est dans une normalité mentale.

En effet, refouler ses émotions dans cette situation brutale d’abandon, c’est faire fi de SOI. Il faut donc exprimer notre chagrin d’amour, le mettre en état d’amour pour soi.

Le chagrin d’amour fait souffrir : il peut provoquer des troubles anxieux et perturber la vie quotidienne. Il est donc nécessaire de passer ce cap accompagné.

Néanmoins, il n’est pas là pour nous faire perdre pied.

Accueillir ce qui se passe en nous, accueillir le flot des émotions et avancer; Les exprimer.

Et si cela passe par la colère, la tristesse ; peu importe, il convient de ne pas laisser les émotions en soi se noyer mais plutôt oser mettre ses pieds dans ses larmes avec le mot LOVE.

Le fait de pleurer est un moyen de communiquer notre émotion authentique aux gens qui nous entourent. Cela apaise notre agressivité intérieure et notre stress.

Cette émotion en nous a ainsi un canal d’expression qu’il est bon de choisir quand c’est la tempête en nous.

woman-5285016_960_720

Ne pas perdre pied mais EXISTER

Oser mettre ses pieds dans ses larmes, c’est accepter son chagrin pour le surmonter.

Comment faire alors pour ne pas perdre pied dans ses larmes mais plutôt rester debout dans son eau émotionnelle ?

Le chagrin c’est notre eau de vie. Ce sont ses larmes que je garde en moi ou que je laisse couler aux yeux des autres ou face à moi.

Lorsque je pleure, je lâche prise.

Je laisse couler ce qui doit sortir. Et cette eau de mon corps qui devient des larmes émotionnelles sont essentielles pour exister.

Les larmes sont constituées de liquide lacrymal se trouvant au bord des yeux et lorsqu’une émotion arrive, les glandes lacrymales s’emballent en quelque sorte et les larmes n’ont pas d’autre solution que de couler.

Il ne faut donc pas les retenir.

Alors comment ne pas perdre pied ?

rose-3859934_960_720

Passer par le chagrin est une étape de vie pour se retrouver à soi.

Revenir à sa confiance propre, s’entourer de personnes positives. Être cette rose unique au milieu de cette eau. Et continuer à naviguer quoiqu’il advienne.

En acceptant d’être en chagrin, je ne perds pas pied. Je me retrouve dans mon existence de vie, dans mon eau de vie.

Je reviens à mon parfum des larmes.

Passer à autre chose est une volonté normale et évidente, mais il faut oser mettre ses pieds dans ses larmes pour exister avant toute chose.

Je vous conseille alors de créer chez vous un petit carnet des larmes. Ce carnet où vous écrirez vos chagrins.

Car que ce soit un chagrin d’amour, un chagrin amical, un deuil, les larmes sont le flot de notre vie, elles sont une mémoire de ce que nous vivons.

Et pour avancer, grandir, le carnet sera là pour vous guider.

Nelly Delas
Pour la Voie De La Pleine Confiance

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2140 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants. En savoir plus ici

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Suivez-nous