Écrire son histoire de violence

Citation Pourquoi écrire son histoire lorsque l’on a été victime de violences ?

Pourquoi écrire son histoire lorsque l’on a été victime de violences ?

Quelle est votre histoire ? Pourquoi écrire son histoire lorsque l’on a été victime de violences ? Peut-être envisagez-vous d’écrire un livre pour partager votre histoire ou d’écrire sur un blogue comme celui-ci dans l’objectif d’inspirer d’autres femmes victimes de violences physiques ou psychologiques. Beaucoup de personnes se sont servis de leur histoire douloureuse pour la transformer en mission de vie en partageant leur vécu.

Mais avant tout, c’est pour vous, pour vous protéger et être à même de raconter clairement votre histoire lorsque vous serez entendu au niveau judiciaire et pour l’aspect thérapeutique que vous devez écrire votre histoire de violences conjugales ou familiales. La simple tenue d’un journal intime peut vous aider à assimiler vos pensées et à comprendre vos émotions.

« J’ai pris l’habitude peu à peu de mettre sur le papier ce que je ressens. Ecrire : le meilleur moyen de dire ce qu’on a au plus profond de soi. »
– Claire Mazard

Tâchez de vous servir de votre journal en guise de « devoir » à faire chez vous pour analyser vos pensées. Un journal peut aussi être un excellent moyen de vous concentrer et de faire le tri dans votre introspection. C’est aussi un excellent moyen de se préparer si vous êtes encore coincée dans des procédures juridiques avec votre agresseur.

Les 3 principales raisons pour lesquelles vous devez absolument écrire votre histoire :

  1. C’est que grâce à l’écrit vous allez pouvoir coucher sur le papier ce qui vous est arrivé, c’est-à-dire d’une certaine façon vous en libérer. Cela vous permet de prendre de la distance et aussi de vous décharger d’un certain poids émotionnel.
  2. C’est qu’en ayant couché sur le papier votre histoire, et en ayant raconté tous les événements extrêmement difficiles qui vous sont arrivés, une première fois en tête à tête avec vous-même, cela vous permettre lorsque vous irez porter plainte et que vous vous exprimerez devant un juge de pouvoir être libérée d’un poids et de trouver les mots, de les avoir au préalablement cherchés, c’est-à-dire d’avoir trouvé les expressions, les tournures justes vous concernant pour vous exprimer au mieux devant les magistrats et devant une cour.
  3. C’est qu’une fois que vous aurez pu à la fois faire le point avec vous-même, que vous aurez pu vous exprimer devant un officier de police judiciaire, et un magistrat, vous serez à même aussi de fournir un témoignage pour d’autres femmes et d’expliquer comment, à votre manière vous avez pu vous en sortir.

Quelques conseils pour vous aider à écrire votre journal

Envisagez d’écrire chez vous, dans un café, à la bibliothèque ou dans les bois. Vous pouvez le faire de plusieurs façons, sur un mode électronique, audio, visuel ou dans la version papier. Le plus important est de choisir une routine d’écriture qui vous donne envie d’écrire.

Videz-vous l’esprit de toutes sources de distraction. Tâchez de vous abstraire de votre vie de tous les jours, bien que temporairement et glissez dans un état d’introspection profonde. Envisagez de méditer avant de commencer à écrire. Étirez-vous, respirez en profondeur, allumez des bougies ou faites jouer de la musique douce, tout ce qui peut vous mettre dans un état de calme et de réflexion.

Prenez l’habitude d’écrire dans votre journal. Fixez-vous l’objectif d’écrire chaque jour, que ce soit quelques phrases ou plusieurs pages. Prévoyez tous les jours entre dix et trente minutes pour tenir votre journal sans remettre à plus tard. L’introspection demande à être pratiquée régulièrement. Faites preuve de discipline.

Il peut être facile d’oublier plus tard pourquoi vous avez noté quelque chose. Allez au fond des choses et tâchez de décrire vos pensées le plus précisément possible. Plus vous examinerez vos soucis en profondeur et mieux vous serez en mesure de les comprendre. Mieux vous comprendrez vos soucis et plus il vous sera facile de les surmonter.

Relisez régulièrement votre journal et essayez d’évaluer votre développement personnel. Il peut être difficile de revivre des émotions négatives, mais vous saurez que vous avez progressé quand vous pouvez vous rappeler ces sentiments sans qu’ils vous bouleversent.

Avez-vous besoin d’aide pour vous sortir de la violence conjugale ?

Je suis Agnès de Reulle, coach et Maître Praticien en Programmation Neuro Linguistique formée et certifiée par le Dr Richard Bandler aux Etats-Unis, experte en maîtrise du stress des procédures judiciaires, des situations difficiles comme les violences familiales et conjugales.

Je suis moi-même une ancienne victime de violences sexuelles, physiques et psychologiques. Même si comme tout un chacun la vie comporte chaque jour des difficultés à gérer, aujourd’hui je suis heureuse de me lever le matin !

Agnès de Reulle
Coach, Experte en libération des violences conjugales et familiales et en maîtrise du stress des procédures judiciaires.

PS.: Depuis le début du confinement, les violences conjugales ont augmenté. Dans l’objectif d’aider un plus grand nombre de femmes et pour leur donner une lueur d’espoir. Je vous invite à partager cet article ou autres vidéos disponibles sur ma chaîne YouTube. Merci 🙂

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2310 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !