Une enfance difficile ne te condamne pas à être malheureux à vie

Citation Comment renaître après une enfance difficile ?

Comment renaître après une enfance difficile ?

On dit que les épreuves sont des cadeaux mal emballés. Avec le temps, tu sauras que les épreuves que tu as vécues n’auront pas été vaines. Il n’est pas de déterminisme. Avoir eu une enfance difficile ne te condamne pas à être malheureux à vie. Je dirais même qu’une enfance malheureuse t’offre la possibilité de renaître dans ta vie d’aujourd’hui.

Quand tu as connu le chaos familial, des conditions extérieures toujours sur le point d’être bouleversées, tu découvres que le seul véritable bonheur ne dépend que de toi. C’est toi qui crées et écris ta joie.

Certes, tu es le fruit d’un arbre généalogique – y compris si les racines de celui-ci sont pourries. Tu portes inconsciemment l’héritage de ta lignée. Pourtant, c’est toi qui es à la cime de l’arbre de ta vie. Pourquoi ? Parce que tu t’enracines dans tes expériences – les bonnes comme les mauvaises – et que tu puises ta vitalité dans la sève de ton désir à les métamorphoser. Avant tout, il y a toi. Tu es la majuscule de la ligne de ta vie. Tu es le commencement de la lignée de ta destinée que tu peux déplacer, retracer, redessiner à ton gré.

Telle est la visée qui se dégage de cet Épilogue qui a suivi la longue période d’écriture du livre de mon adolescence quand, jour après jour, je donnais rendez-vous à cette adolescente blessée dont j’ai fait ma plus fidèle amie, mon accompagnatrice d’existence, ma partenaire de créativité tant sa capacité de résilience m’a paru grande :

« Maintenant que tu as écrit sur sa vie, tu sens que ton œuvre est achevée. Tu es heureuse de l’avoir retrouvée et curieuse de découvrir cette autre Toi-Même que tu es devenue au fil de vos rendez-vous d’écriture.

Bien que tu sois différente, il y a une part en toi qui n’a pas changé parce qu’en écrivant, tu la rejoins et tu la comprends. Ensemble, vous marchez jusqu’à la fin de ta vie.

Tu as accueilli inconditionnellement l’arc-en-ciel de ses éclats de rire à travers ses larmes. Tu as expérimenté cette différence dont elle a souffert – être laissée à l’écart de tous les clans. Tu gardes trace de la douleur qui a marqué sa chair et son âme. Tu es la seule à avoir saisi qui elle était vraiment et dans l’attention que tu lui as portée, tu as gagné la connaissance d’une vérité plus profonde qui demeurait en toi depuis toujours, n’attendant que ta reconnaissance.

Elle, l’adolescente brimée qui rêvait de liberté. Toi, l’orpheline. Tu as renoué dans ta solitude avec son ineffable désir d’être libre. 

Elle t’écrit encore dans ce dernier chapitre :

– Sois libre pour moi qui ai tant manqué de liberté ! Libre de t’élancer dans le blanc des jours et de nager dans le vent ! Tu as tellement rêvé de cette liberté qu’elle est là aujourd’hui. Je t’ai fait devenir la femme que tu es. À présent, tu peux t’appuyer sur moi !

Tu le sais. Tu as suivi sa main écrivant dans la chambre solitaire. Et en écrivant un livre sur sa vie d’adolescente, tu as dansé sur les lignes de ses journaux intimes. Aujourd’hui, alors que tu mets un point final à son histoire, vos deux écritures se confondent.

On ne distingue plus l’une de l’autre. Le fil de l’encre vous relie toutes les deux comme un cordon de naissance. Bien sûr, tu es la mère de cette adolescente que tu as consolée et réhabilitée par ce récit. Mais elle est aussi cette mère instinctive qui protège ton plaisir en l’éloignant des exigences d’autrui. La longue écriture de la vie de cette adolescente que tu fus t’a permis de dessiner des frontières solides autour de ton pays intérieur en te donnant la force d’affirmer au monde que Tu es Elle, qu’Elle est Toi. 

Tu peux te tenir debout, à présent, ferme, droite et digne. Et en l’embrassant, prendre la vie à bras-le-corps. Tu hérites d’autant plus d’une assise solide sur cette terre qu’elle a cessé de rentrer les épaules et qu’elle te sourit :

– Ensemble, nous irons loin !

Certes, pour que tu deviennes femme, l’adolescente que tu as été est descendue de cette famille qui t’a semblé à maintes reprises être un arbre sans racines. Mais en retrouvant le frêle filet de sa voix qui persistait à tracer son chemin au milieu du silence, tu es allée au-delà de la lignée communément inscrite sur l’arbre généalogique car tu t’es placée à l’origine de ta propre lignée. N’es-tu pas Toi avant tout, suivant l’ondoyante ligne sur laquelle tu écris désormais ta vie ? Tu as créé tes racines par la lente traversée des feuilles de ton carnet. Tu es devenue l’arbre à la haute cime. 

À l’origine, il y a Toi. Et il y aura toujours Toi. Tu peux donc faire confiance au ciel et à la terre. Tu es le point d’où part ton chemin.

Redeviens cette adolescente qui marche bras ouverts, dans le soleil d’un matin de printemps et qui suit en chancelant légèrement, telle une funambule fragile, la ligne d’un trottoir de ville.

Tu écriras toujours pour elle comme elle a écrit dans l’espoir d’être comprise par la femme que tu es aujourd’hui.

Ainsi, l’œuvre est accomplie. Le silence n’aura pas eu le dernier mot. 

Et tandis que la lumière gagne la chaise, tu t’en vas avec elle.

Vous avez laissé le cahier ouvert.

Ce n’est pas un oubli. »

Extrait de mon livre : Quand l’enfance m’a quittée

Géraldine Andrée Muller
Pour découvrir mon travail biographique et thérapeutique, rendez-vous sur mon site : L’Encre au fil des jours

par Géraldine Andrée Muller

J'écris depuis l'enfance. Très tôt, j'ai découvert le pouvoir des mots qui peuvent soigner, guérir, être un baume pour l'âme. Je vous propose mon aide...

Visiter le site web
Suivez Géraldine MULLER sur les médias sociaux

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Dernières publications de Géraldine MULLER

La Baguette Magique
par Géraldine Andrée Muller

Comment retrouver son pouvoir intérieur ?

Je me souviens : Un après-midi de printemps, je me confectionnai une baguette magique. Je devais avoir sept ans. Je ...
Partir loin avec la créativité (poème)
par Géraldine Andrée Muller

Ode à la petite fille intérieure

C’est un beau matin de vacances. Sur le sentier de mon carnet, qui vois-je soudain apparaître ? Une petite fille qui ...
Tu es le Succès !
par Géraldine Andrée Muller

Reçois le César de ta vie !

As-tu remarqué comme on court pour accomplir les tâches qui sont imposées ou que l’on s’impose ? Et je ...
Ode à la féminité sacrée
par Géraldine Andrée Muller

Si Dieu était une femme (poème)

Si Dieu était une femme, imagine ! Si une femme – n’importe laquelle, qui contemplerait les étincelles des décorations de ...
Écrire un poème
par Géraldine Andrée Muller

Prends le temps d’écrire un poème

Alors que le monde est happé par le tourbillon de sa propre folie, prends le temps d’écrire un ...
Toutes les publications de Géraldine MULLER

Top articles du mois

L'écriture pour entretenir nos bonnes relations
par Nelly Delas - Auteure et coach en écriture thérapeutique

Si la vie vous comble avec des relations merveilleuses, c’est que vous le méritez

Lorsque la vie vous offre des âmes magnifiques, comprenez que ce n’est pas un don du ciel, mais ...
Écrire pour surmonter la solitude
par Nelly Delas - Auteure et coach en écriture thérapeutique

Il y a des cœurs qui resteront seuls toute leur vie

Il y a des cœurs qui resteront seuls toute leur vie. Ce sont ces vieilles âmes isolées des ...

Vous aimerez aussi

Se libérer de la toxicité des relations à sens unique
par Simplement Francis

Arrêtez de vous inquiéter pour ceux qui ne s’inquiètent pas pour vous

Vous est-il déjà arrivé de vous sentir épuisé à force de donner sans cesse dans une relation, tout ...
Se forcer et se sacrifier en amour
par Alexandre Cormont - Love coach depuis 2007

En amour, se forcer et se sacrifier peut mener à la perte de soi-même

Vous êtes pris au piège ? Vous vous sacrifiez constamment pour les autres dans vos relations amoureuses, vous ...
La puissance de la résilience
par Simplement Francis

Rien n’est plus fort qu’une personne détruite qui s’est reconstruite

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui se cache derrière la puissance d’une résilience inébranlable ? Avez-vous déjà contemplé ...
Les limites de la gentillesse
par Nelly Delas - Auteure et coach en écriture thérapeutique

Même les personnes les plus gentilles ont leurs limites

Vous êtes-vous déjà demandé jusqu’où votre gentillesse peut vous mener avant d’atteindre vos limites ? Comment les personnes ...
Nos propres décisions
par Nelly Delas - Auteure et coach en écriture thérapeutique

Je ne t’ai pas demandé de décider à ma place

Je ne t’ai pas demandé de décider à ma place. Je ne t’ai pas demandé de prendre ma place. Je ...

SuiteAvis de non-responsabilité : Les propos et les conseils de cette publication, incluant les produits et services offerts, sont le point de vue de son auteur(e), de ses croyances, de son expérience de vie et/ou professionnel. Les Mots Positifs.com est un magazine collaboratif d'inspirations ouvert à tous, donc, nous nous dégageons totalement de toutes responsabilités du résultat de son application. Pour toutes problématiques de santé physique et/ou psychologique, il est conseillé de choisir avec discernement et de consulter un spécialiste (médecin, psychologue, services sociaux, etc.) afin d’arriver à mettre l’information dans le contexte de votre réalité.

Ajouter un commentaire

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2837 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici