Comment prendre du recul en temps de crise ?

Citation L’intelligence émotionnelle en temps de crise

L’intelligence émotionnelle en temps de crise

Trouvez-vous que le début de l’année 2021 est une sorte de continuité de ce que nous avons connu en 2020?

Pour les gestionnaires, l’adaptation, la gestion du stress et la gestion des émotions demeurent des incontournables qu’ils doivent gérer quotidiennement.

Longtemps, les émotions n’avaient pas leur place en affaires. Il m’arrive encore de rencontrer des gestionnaires qui ont encore cette croyance. C’est tout à fait normal. Nous avons appris que le gestionnaire doit contrôler ses émotions et surtout cacher qu’il peut être vulnérable. Il doit être fort et intouchable.

Les émotions? Quoi? Ça n’existe pas voyons…

Eh oui! Les émotions jouent un rôle plus important que nous le croyons. Il est temps de sortir des dogmes qui nous incitent à refouler ces émotions et croire que tout peut redevenir normal par magie.

Saviez-vous que nous avons tous le potentiel de développer notre intelligence émotionnelle? Et saviez-vous que cette faculté nous permettrait davantage la maîtrise de nos émotions et celles des autres?

Savoir prendre du recul et être en mesure de mieux gérer les impondérables, qui peuvent occasionner des soubresauts émotifs, fera de nous des leaders qui aligneront mieux les actions et les décisions à prendre.

Même si personne ne nous a appris que nos émotions jouent un rôle important dans nos vies, il est grand temps d’apprendre à les découvrir. Aussi, il devient important de reconnaître la sonnette d’alarme qui nous informe que quelque chose doit être transformé, sans quoi les histoires qui se répètent continueront à jouer en boucle dans vos départements.

Exercice facile et rapide pour prendre du recul.

  1. Stop! Une des premières étapes est de savoir vous arrêter un petit instant pour observer la scène. Si vous restez dans l’action-réaction, vous ne ferez que refouler ces émotions négatives. Et, d’une journée à l’autre, elles vous feront exploser de colère… ou vous créeront des ulcères d’estomac (pour ne nommer que ce symptôme physique).
  2. Nommer les émotions. Une autre étape à réaliser est de nommer les émotions qu’une situation crée en vous en demeurant bien sûr dans les faits. Nous pouvons avoir tendance à juger les autres et croire que ce que nous avançons. Attention! Cette attitude ne fera qu’augmenter vos émotions négatives face à la situation et envers les gens.
  3. Respirer. Finalement, rappelez-vous de respirer profondément durant ce petit temps d’arrêt. Il vous faut alors inspirer profondément et expirer lentement. Cela vous aidera à calmer le feu qui peut jaillir en vous!

Ce petit exercice qui ne prend que quelques minutes vous amènera à sortir de la scène et à mieux analyser ce qui vous entoure. Souvenez-vous que vous êtes les champions pour conseiller autrui sur ce qu’il peut vivre, car émotionnellement, vous n’êtes pas impliqués. Alors, pourquoi ne pas tourner la caméra vers vous cette fois-ci?

Aux prochaines annonces du gouvernement concernant la pandémie, si vous ressentez que cela vient réveiller en vous des frustrations, prenez le temps de vous asseoir et de revenir à vous! Les solutions vous apparaitront plus claires.

Maryse Audet

auteure, coach d’affaires et formatrice
www.maryseaudet.com

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2476 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Plus de recommandations

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !