un acte de gentillesse au hasard

La discipline d’être heureux!

Je ne sais pas ce que la plupart d’entre vous comprenez quand je dis que dans la vie, on n’a rien pour rien. Certains n’aiment pas l’idée qui est derrière et pourtant….

Pour moi, ça ne fait pas allusion à travailler dur ou souffrir…ça suggère surtout de voir les étapes et investissements nécessaires pour être ou avoir ce qu’on désire. Par exemple, il faut étudier pour maîtriser une science, lâcher prise et faire des deuils et nouveaux choix pour passer à autre chose dans sa vie, donner si on veut recevoir, aimer si on veut être aimé.

On doit mettre de l’ordre dans ses priorités et oui, travailler mais tout ça peut se faire dans la joie, l’enthousiasme, la confiance que l’univers voit et entend les efforts, désirs, aspirations et souhaits de notre âme et de notre coeur et qu’il contribue de multiples façons à leur réalisation.

Depuis que j’écris sur le sujet de la résilience, certains me disent..ouff….est-ce que ça veut dire résigné?? Mais non.   Est-ce que ça suppose qu’on doive souffrir pour aller mieux? Pas nécessairement.

A l’époque ou on voit plein de structures s’effondrer tant au plan physique, matériel, qu’institutions, couples et familles, la résilience est un concept qui parle du prix à payer pour garder ou augmenter son équilibre et sa qualité de vie.  Je n’ai jamais vu quelqu’un devenir heureux en souffrant ou en se maltraitant. Alors, je ne vais SÛREMENT PAS enseigner cela.  Mais j’aimerais que la discipline soit vue comme quelque chose qui fasse partie de son quotidien.  Pour moi, rester en santé physique et mentale, sociale, financière, etc est le fruit d’une discipline qui peut se vivre dans la joie, comme lorsqu’on veut faire un gâteau qu’on a jamais fait et qu’on ne veut pas manquer « son coup », comme lorsqu’on veut VRAIMENT faire du vélo de montagne ou de route et qu’on veut rester sur la route, comme lorsqu’on veut perdre du poids pour être mieux dans sa peau ou travailler à se connaître pour vivre des relations plus heureuses à commencer par soi-même.

Ça peut aussi rimer avec générosité.  J’aime et je vis quotidien ce principe et ça enrichit ma vie incroyablement.   J’aime donner et je crois que ce faisant la vie est encore plus généreuse envers moi.

Et je crois que ceux qui aujourd’hui auront fait l’effort d’être de bonne humeur, souriants, joyeux pour parfois trois fois rien seront plus chanceux quand viendra le temps de s’investir dans des projets

En conclusion, on n’a rien pour rien veut dire tout simplement que la nature a horreur du vide.  Et que dès qu’on y met du sien, la vie nous décharge du poids de nos efforts et surtout de la croyance qu’on fait tout ce qu’on fait pour rien.

Lynda Renée

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Vous étes invités à reproduire cet article en incluant le nom de l'auteur, un lien vers la source original
et la mention :" Article trouvé sur Les Mots Positifs.com".